Pixel Princess Blitz appelle encore aux dons, The piano veut nous terrifier : le récap l’actu du 7 mai 2018

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : le fameux Pixel Princess Blitz veut consolider ses finances, et Mistaken Visions veut nous filer les jetons avec son Piano qui se déroule dans le Paris après la Première guerre mondiale. Brrrrrrrrrrrrr…….

Aide encore Lanze Games si tu veux jouer à Pixel Princess Blitz

 

Un jour, on pourra jouer à ce si prometteur rpg-sandbox-roguelite-etutttiquanti. En janvier 2017, le studio Lanze Games a récolté plus de 100 000 euros via Kickstarter pour développer Pixel Princess Blitz. Le score devait être de 77 000. Et maintenant, Lanze Games continue de nous faire baver avec des jolies vidéos, et ils veulent encore des sousous pour être sûrs de sortir un jeu ambitieux sur PC (Windows, Mac, même Linux), PS4, PS Vita (oui), Xbox One et Switch.

Et je dis ok ! Déjà parce qu’on incarne une héroïne, que c’est un peu pixélisé mais pas non plus de trop (comme Céleste, ce qui m’agace assez), que ça a l’air kawaï et complétement barré, qu’on peut interagir avec le décor dans une certaine mesure, et qu’il parait qu’on aura des choix à faire dans les dialogues et que ça aura des répercutions !!! Tout ça !!! Et peut-être plus encore !!! Bon, moi, ça me semble pas mal. On verra quand ça sortira. Si ça sort un jour.

Dans un autre registre, prends une leçon de flip avec The Piano

Le 24 mai, tu pourras te faire peur avec The piano, un jeu d’aventure et d’énigmes au pitch plutôt inhabituel : on suit l’enquête d’un jeune homme pianiste, John, dont les 3 frères, eux aussi pianistes et renommés, viennent d’être assassinés. Le héros se retrouve suspecté par la police, et il cherche à comprendre ce qu’il s’est passé. L’intrigue se déroule dans un Paris de l’entre-deux-guerres, avec la folie au tournant. Ou peut-être autre chose…

Mistaken Visions a décidé de miser sur l’improbable. Les jeux qui se déroulent à Paris ne sont pas légion (ni en province, d’ailleurs…), encore moins les thrillers psychologiques. De son côté, la bande-son a l’air envoutante avec son piano mélancolique. Et ce n’est pas souvent qu’on peut entrer dans la tête des gens. Et peut-être que ça sera comme pour le Professeur James Lowry d’Au bout du cauchemar : parfois, la recherche de la vérité conduit à d’insupportables révélations… Tu me diras ? Parce que j’ai peur d’y jouer…

Ailleurs sur le web…

  • Yonder : The Cloud Catcher Chronicles va être porté sur Switch en dématérialisé dès le 17 mai pour 30 euros, et en boite à partir de juin (35-40 euros). Yohan l’avait passé au crible pour toi, donc relis-le si tu veux un avis construit.
  • Les scientifiques ont besoin de toi pour faire avancer la recherche sur Alzheimer ! Eh oui ! Des scientifiques de The Human Computation Institute in Ithaca ont découverts que la maladie serait peut-être due à un mauvais afflux sanguin dans le cerveau. Or, restrictions budgétaires obligent, le personnel manque et les ordis ne sont pas aussi efficaces que les humains. Le labo a donc mis en place un jeu, le Stallcachers, dans lequel les joueurs doivent identifier dans de courtes vidéo les blocages à l’intérieur des vaisseaux sanguins des souris malades. En une heure de jeu, à plusieurs, on fait le taf que le labo ferait en deux jours. Pas mal, non ? Alors aide. Et on aura bientôt une solution contre Alzheimer.
bob thebob
bob thebob

Mes parents ont trouvé ça drôle de m’appeler Bob, notre nom de famille étant Thebob. Ça vous en bouche un coin ? Moi pas. Pour une raison simple : je n'en ai pas, de coin. Du coup, même si je suis une femelle, je suis Bob. Et grâce aux jeux vidéo, je sais maintenant que la vie a un mode d'emploi, et que si un chat est assis dans un rai de lumière, c'est qu'il a forcément une quête à me proposer. Et ça, ça n'a pas de prix. Pour le reste...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.