Une joueuse dans l’Overwatch League et Ubisoft : le récap de l’actu du 14 février

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : l’Overwatch League a le droit à sa première joueuse et Ubisoft change de stratégie.

Enfin une femme dans le monde pro d’Overwatch

Il se chuchotait depuis un certain temps que Geguri allait être signée par les Shanghai Dragons et c’est maintenant confirmé. Elle sera accompagnée de trois autres nouveaux joueurs Sky, Fearless et Ado. Il faut dire que les débuts de l’équipe ont été loin d’être glorieux durant cette première partie de l’Overwatch League, avec aucune victoire et donc, la dernière place. Comme indiqué dans leur tweet, ils espèrent donc que l’arrivée de sang neuf leur permettra de résoudre leurs problèmes et de se montrer plus compétitifs à l’avenir.

 

Contrairement à ce que les mauvais esprits peuvent penser, Geguri joue principalement des tanks, surtout Zarya (avec qui elle s’est fait connaître), D.Va et Chopper. Je lui souhaite bonne chance pour l’avenir car quoi qu’elle fasse, ce sera toujours mauvais aux yeux des gens qui souhaitent limiter la place des femmes dans le jeu vidéo. J’espère qu’elle aura le soutien de son équipe et qu’elle sera préparée au fait d’être scrutée et critiquée deux fois plus que ses coéquipiers masculins, que son équipe gagne ou continue de perdre. Mais c’est un début, dommage qu’il faille qu’une équipe soit en mauvaise posture pour tenter la mixité.

Ubisoft veut sortir moins de jeux

Ah, qu’il est loin le temps des Assassin’s Creed annuels. Bon, pas tant que ça mais vous voyez ce que je veux dire. Le succès d’Origins semble avoir faire comprendre à Ubisoft que sortir des jeux chaque année était une mauvaise idée, surtout avec la même formule recyclée. « Hourra » me direz-vous mais ne vous réjouissez pas trop vite, ils ne font pas ça pour vous.

assassins creed licorne ubisoft
Ubisoft ne recule devant rien pour vous faire dépenser de l’argent. Oui ils exploitent des licornes.

En effet, la deuxième chose dont Ubisoft s’est rendu compte, c’est que sortir des jeux aussi souvent, bah ça rapportait vachement moins d’argent que de sortir un jeu et de traire les joueurs sur plusieurs années avec des packs, des DLC et des micro-transactions diverses et variées. Si cela veut dire, en théorie, des jeux de meilleure qualité, ça veut aussi dire beaucoup plus d’argent à dépenser pour le consommateur, parce que le titre à 60€ n’est qu’une « base » sur laquelle viennent se greffer plein de petites choses pour rendre l’expérience complète. En fait, avec les « live services » (le nouveau nom des « games as service »), vous payez pratiquement votre jeu complet à crédit, en dépensant quelques euros par-ci par-là tous les x mois.

ubisoft
Regardez, les jeux sont dans le passé chez Ubisoft

Est-ce que jouer au même jeu pendant des années en payant continuellement pour du contenu supplémentaire est mieux que de jouer à un jeu qui est sensiblement le même mais avec un habillage différent chaque année ? A vous de voir, personnellement je vais m’éloigner gentiment des AAA et rester sur les indés.

Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.