Nintendo : Des chiffres historiques grâce à la Switch

Près de 80 millions de Switch vendues à travers le monde. Un record historique, supplantant même celui que possédait la 3DS et un beau pari remporté par Nintendo. Car forcément, ça veut aussi dire des retombées financières exceptionnelles.

L’entreprise nippone a dévoilé les résultats de son exercice fiscal des 9 derniers mois (du 1er avril jusqu’au 31 décembre 2020). Une hausse de 35,8% des ventes de Switch par rapport à l’année précédente, pour un total de 24,1 millions de Switch distribuées. La période des fêtes de fin d’année, déjà connues pour être habituellement fastes pour le marché vidéoludique, a largement contribué aux résultats : 11,57 millions de Switch rien qu’entre octobre et décembre. C’est donc tout naturellement qu’on assiste à des bénéfices records pour Nintendo : 2,9 milliards d’euros de bénéfices net (pour 4,1 milliards d’euros de bénéfices opérationnels), soit le total le plus haut de la longue histoire de la firme de Kyoto.

Les seules ventes de consoles ne sont pas les uniques raisons de tels chiffres, il y a aussi les jeux. Parmi les gros succès on retrouve surtout deux gros clients. Le premier, c’est Mario Kart 8 Deluxe, qui est passé à un total de 33,41 millions de ventes (dont 8.64 millions d’avril à décembre). Compréhensible, tant le jeu permet de profiter autant du online compétitif que des courses en local fun, seul ou à plusieurs. Le second, c’est Animal Crossing : New Horizons, qui a atteint les 31,18 millions d’exemplaires vendus (dont 19,41 millions entre avril et décembre). Ici, c’est à la fois le retour d’une licence qui a ses fans indéfectibles et les longs mois de confinement qui ont rendu de tels résultats possibles. Deux piliers qui ont clairement forgé le succès surprenant de la console.

Le lancement de la Switch en 2017 avait pourtant tout du pari risqué. L’échec cuisant de la WiiU avait mis Nintendo face à ses responsabilités. Pour Reggie Fils-Aimé, ancien directeur de Nintendo of America, la Switch était même un “make or break product” c’est-à-dire un produit “ça passe ou ça casse”. Or le succès de la console au démarrage, en grande partie porté par The Legend of Zelda : Breath of the Wild s’est plus que confirmé dans le temps. Une réussite qui doit beaucoup à la crise sanitaire et aux multiples confinements qu’elle a entraînés mais pas seulement. Elle reste une console abordable, avec une offre de jeux grands publics, un bon mélange entre console portable et de salon, et une vision du jeu vidéo qui ne fait pas de la course aux graphismes son objectif principal. 

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé