NieR Replicant remake se date au 23 avril 2021

NieR Replicant ver.1.22 de son nom complet. Et NieR Re[in]carnation, le jeu mobile, est confirmé en Occident. Ce qui intéressera certainement des gens – moi moins, j’ai déjà du mal à comprendre comment fonctionne SINoALICE.

On ne s’attendait peut-être pas à ce que cette « conférence » Square Enix soit consacrée à un seul sujet, éclipsant les autres titres soutenus par l’éditeur japonais et attendus d’ici la fin d’année. Pas de Bravely Default 2, pas de Circuit Superstars que tout le monde avait oublié et, surtout, pas de Babylon’s Fall, dont on nous avait pourtant promis des nouvelles. Mais le Tokyo Game Show ne fait que commencer et on peut espérer qu’un petit trailer bien fichu nous soit balancé à la volée. Ce segment de 50 minutes, animé avec verve, fût donc consacré entièrement à la désormais licence NieR et, si les informations dédiées aux jeux n’ont pas abondé, les fans en ont eu pour le compte (en banque) côté goodies.

L’information principale à retenir, c’est que le remake de NieR Replicant (on parlait des spécificités de cette version juste ici) sortira chez nous le 23 avril 2021 sur PC, PS4 et One. Soit 11 ans jour pour jour après la parution du titre original – et quelques mois de grattés sur la période de sortie évoquée précédemment, c’est quand même arrangeant. Le trailer n’en dévoile guère plus que quelques environnements défilant sur une des mélodies les plus fameuses du jeu, mais un extrait de gameplay situé dans la plaine septentrionale a fait la démonstration du système de combat remanié, à première vue un peu plus souple qu’auparavant.

Pas d’aperçu des autres personnages donc, même si quelques comédiennes et comédiens de doublage ont fait acte de présence par vidéo. La conférence a été également l’occasion d’annoncer la sortie prochaine (rien de plus précis) du jeu mobile NieR Re[in]carnation en Occident, gatcha dont une dizaine de minutes de gameplay issues de la beta avait circulé. Ce rendez-vous thématique a, enfin, été le parfait prétexte pour montrer tout un tas de goodies hors de prix qui accompagneront l’actualité de la série dans les prochains mois. Soit des bonus de précommandes et une édition gigacollector pour NieR Replicant v.1.22, le Blu-ray d’un concert de ces ost toujours aussi magnifiques qui s’est tenu à huit-clos en mars dernier et une statue encore plus gigacollector célébrant les héros de NieR Automata, à défaut d’annoncer quoi que ce soit quant à l’optimisation du jeu sur les prochaines consoles de salon.

On ne vous le cachera pas : la rédaction de TPP est assez motivée par la sortie de ce remake, entre la possibilité de découvrir les origines d’Automata pour les un.es et l’optique de se vider à nouveau les glandes lacrymales pour les autres. En échange de 60 balles, parce que pourquoi.

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé