New World : Du lore pour le MMO d’Amazon

En développement depuis 2016, annoncé pour mai 2020, on avait jusque-là très peu de nouvelles de New World, le jeu à venir d’Amazon Game Studios. Une récente vidéo au format “dev diary” (journal de développement) nous propose un peu de contexte à 3 mois de sa potentielle sortie.

Avec les ressources financières d’Amazon et la mégalomanie de son patron, Jeff Bezos (dont je maintiens que la vraie forme physique est celle dépeinte dans South Park), on aurait pu s’attendre à des ambitions démesurées pour New World. Or, ça n’est pas franchement le cas. Du moins jusque-là, il reste difficile d’en être certain, à cause du peu d’informations divulguées.

En lançant ce deuxième “dev diary”, les développeurs de New World espèrent faire naître une hype autour de leur MMO. Comment ? Avec du gameplay ? Des tas de détails sur les combats ? Un point sur le système d’expérience ? Ou encore les déplacements des personnages ?! Non.

Cette présentation s’est plutôt faite sur le lore et cela par le biais des factions du jeu. Un choix pas forcément judicieux. Quoi qu’il en soit on nous présente ici les différences entre les membres de Terre Furieuse, les Perdus, les Anciens, et les Altérés (les méchants du jeu).

Ces forces s’affrontent dans le monde d’Aeternum, un monde d’heroic-fantasy fin du XVI, milieu du XVII siècle. Au-delà de ces éléments de lore, pas grande chose. Si ce n’est que les développeurs souhaitent proposer plus régulièrement ce genre de vidéos en présentant à chaque fois de nouvelles choses.

Une plus grande présence qui ne sera pas de trop. Les plus grosses révélations datent d’un trailer aux Game Awards 2019, et un premier Dev Diary fin décembre 2019. Et rien de définitif sur le gameplay. Le jeu se présentait avec des termes très génériques et connus de ceux qui ont un jour voulu jouer à un MMO : “vaste monde ouvert”, “contrôle de zones” ou “batailles entre factions”.

Il y a quelques semaines, il était réapparu à cause de son PvP devenu incontrôlable et toxique, comme le rappelait Zali. Depuis, les développeurs semblent avoir corrigé le tir. Une phase de bêta va s’ouvrir en avril et permettra peut-être de régler les derniers soucis.

Dernier vrai survivant des projets initiaux d’Amazon Game Studios, on peut se poser des questions quant à son avenir. En effet, l’heure de gloire des MMO est passée. Les derniers grands noms du genre sont le vieillissant World of Warcraft et le surprenant Final Fantasy XIV. Hormis ceux-là, quelques autres persistent mais surtout de niche et forcément à la portée bien plus faible. Amazon a déjà lâché son studio sur un grand nombre de projets différents. On peut donc imaginer qu’il faudra un vrai succès pour éviter à New World de mourir en quelques mois.

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé