Netflix veut proposer une offre jeux vidéo à l’horizon 2022

Ce mercredi, Netflix a annoncé que Mike Verdu, ancien directeur de la branche mobile d’Electronic Arts et actuellement responsable de l’écosystème Oculus chez Facebook rejoindra l’entreprise dans les prochains mois en qualité de vice-président du développement de jeux vidéo. Cela fait déjà plusieurs mois que la plateforme de streaming a fait part de son intention de diversifier son offre et de l’étendre vers le jeu vidéo et cette annonce officialise cette nouvelle stratégie.

Le rapport annuel de Netflix publié en 2019, repris notamment par Polygon, soulignait que le plus gros compétiteur de la plateforme de streaming pour l’engagement et le temps passé sur les contenus n’était pas, comme on aurait pu s’y attendre, les autres plateformes de streaming vidéo, mais le développeur et distributeur Epic Game et son jeu vedette Fortnite.

Image du jeu Fortnite

Parallèlement, le marché du streaming vidéo commence à être saturé et les plateformes doivent se démarquer de la compétition pour espérer conserver leurs abonnés et en gagner de nouveaux. Ainsi récemment, Netflix a commencé à développer son offre pour les enfants, à se diversifier du côté documentaires et standups et à vendre des produits dérivés.

L’annonce de l’embauche de Mike Verdu, relayée par Bloomberg ce mercredi, entérine donc la volonté de Netflix de renforcer et développer sa stratégie de contenu interactif qu’elle avait lancé avec des épisodes comme Black Mirror: Bandersnatch (dont Veltar nous touchait deux mots dans son dossier sur la narration vidéoludique) ou l’épisode interactif de Unbreakable Kimmy Schmidt. La stratégie précise de Netflix reste encore floue, mais l’offre de jeux vidéo devrait commencer à arriver dans le courant de l’année prochaine et le prix d’abonnement ne devrait pas augmenter. En tout cas pas pour le moment, car proposer une offre plus diversifiée permettrait de justifier une augmentation des tarifs en aval. Il n’est pas non plus clair si Netflix se contentera d’un rôle de distributeur ou si, comme pour les séries, la plateforme proposera également des jeux exclusifs.

Affiche Black Mirror: Bandersnatch de Netflix

Avec le profil du nouveau vice-président des jeux vidéo et la concurrence de Fortnite, on peut imaginer que l’accent va être mis sur les accès mobiles et le développement d’un « métaverse » (monde virtuel qui propose plus qu’un simple jeu) comme le fait Fortnite, qui permettrait non seulement de jouer, mais aussi d’échanger, de regarder des films et d’assister à des concerts.

Si cette évolution de Netflix est tout à fait logique et peut être une bonne nouvelle pour les abonnés ainsi que pour les actionnaires, ce n’est pas nécessairement le cas pour les développeurs et le secteur du jeu vidéo dans son ensemble. Si l’objectif de Netflix est de maximiser le nombre d’heures passées sur ses services, il y a fort à parier que les petits jeux ou les jeux indés auront moins de place, voire aucune, dans ce type de services. En outre, comme pour les séries que Netflix produit, on pourrait craindre une certaine uniformisation du contenu.

Quoiqu’il en soit, d’autres annonces devraient suivre au fur et à mesure que l’équipe jeu vidéo va s’étoffer et il sera intéressant de suivre la stratégie de la plateforme qui pourrait en inspirer d’autres et dessiner de nouvelles tendances.

BatVador

Traductrice ascendante topiaire qui aime les city builders, les dystopies et les jeux avec des gens déprimés dedans.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé