Les bonnes nouvelles de la semaine : Spirit Swap, MetaHuman Creator et Repentance

Tip top la marmotte les député·es qui font semblant de pas connaître la loi et notre président qui se tape un petit tweet pour les 100.000 décès comme s’il était un youtubeur qui célèbre ses abonné·es, top tip la marmite cet ancien premier ministre raciste qui rejoint la LICRA et les écoles qui doivent rouvrir indépendamment de la pandémie. Ça va vous ? Parce que si moi je réponds ça va devenir pénalement répréhensible. Mais réfugions-nous deux minutes dans notre petite bulle de chill hebdomadaire : c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : le projet Spirit Swap réussit son Kickstarter, l’outil de création de visages humains MetaHuman Creator sort en early access et mudeth en dit un peu plus sur la BO alternative de Repentance.

Spirit Swap réussit son Kickstarter

Après le succès éclair de la campagne du très attendu Mask of the Rose en février dernier, qui avait rempli son objectif de 90.000£ en moins d’une journée sans le moindre flex – pour finir sur un bon 170.000£ – , c’est au tour de l’intrigant Spirit Swap de boucler son Kickstarter. En effet, à peine trois jours après son lancement, le projet est déjà financé, ayant récolté quelque 73.000€ sur les 62.000 nécessaires. Le titre proposera un mélange de Match-3 – ces puzzle games à la Candy Crush, impliquant d’aligner des symboles pour les faire disparaître et marquer des points – et de visual novel, mettant en scène un groupe de personnages ouvertement LGBTQ+ – le studio souhaite ainsi dépeindre différents genres, sexualités et types de relations – , dans la ville fictive de Demashq. Les décors et les personnages seront fortement inspirés de la région du Levant – plus précisément Beyrouth et Damas – , les membres du studio Soft Not Weak souhaitant représenter leurs villes d’origine de manière positive.

Image de Spirit Swap, montrant Samar, le personnage principal et une grille de Match-3

En plus d’une forte emphase sur le scénario, ses personnages et leurs interactions, le Kickstarter du titre met l’accent sur sa BO lo-fi, composée par Meltycanon et eyelovebrandon, ainsi que les différents modes de jeux, proposant de l’arcade ou du versus en plus de la campagne scénarisée. En attendant de voir ce que donnera le projet, la courte démo est déjà disponible sur itch.io.

MetaHuman Creator arrive en early access

Présenté en février dernier, le projet MetaHuman Creator d’Epic Games est désormais disponible en early access. L’outil, se voulant aussi puissant qu’accessible, a pour ambition de générer des visages humains photoréalistes – directement créés sous l’application ou basés sur de la capture, pour le moment avec Live Link Face, mais Epic travaille sur le support d’autres applications – qu’il sera possible d’importer directement dans l’Unreal Engine, ou de retravailler sur un autre logiciel de modélisation, comme Maya.

Visage de femme créé grâce à l'outil MetaHuman Creator d'Epic Games

La bonne nouvelle, c’est qu’en plus d’obtenir des résultats assez bluffants, l’early access est disponible à tous et à toutes, gratuitement. Pour cela, il faudra posséder un compte Epic et remplir le formulaire suivant. Epic Games précise toutefois que le délai d’attente entre l’envoi de la demande et l’acceptation pourra prendre plusieurs jours : l’application étant basée sur un cloud, le studio souhaite espacer les nouvelles connexions afin de ne pas surcharger le service. En plus d’un accès à l’application, Epic Games fournit également de la doc et des tutos pour se lancer dans MetaHuman Creator, ainsi que cinquante modèles déjà créés et exploitables sous l’Unreal Engine – attention cependant, l’application est certes gratuite, mais reste cependant liée à Epic et l’UE 4 : il sera impossible d’exporter et utiliser les rendus autrement que sous l’Unreal Engine, pas fous les types.

Les pistes musicales de mudeth pour Repentance sont en chemin

Pour la faire très courte, mudeth c’est le génial compositeur de la BO de l’immense mod Antibirth de The Binding of Isaac: Rebirth, mod à l’origine du bien plus immense DLC Repentance, conçu main dans la main par McMillen, le créateur d’Isaac, et l’équipe derrière le mod Antibirth. Seulement voilà : du côté musique, McMillen travaille avec le groupe Ridiculon sur tous ses projets – depuis le départ de Danny Baranowsky – et a ainsi écarté la musique de mudeth pour Repentance, privilégiant celle de son groupe attitré. Il aurait certes été possible de mettre en place la même méthode que pour Crypt of the NecroDancer, permettant dans les options de choisir la musique souhaitée, mais ce n’est pas le souhait de McMillen, qui n’est visiblement pas du tout intéressé par les pistes de mudeth.

Qu’importe, The Binding of Isaac: Rebirth est entièrement moddable, et les utilisateurs·trices n’ont pas attendu la sortie de Repentance pour ajouter l’album d’Antibirth de cette manière. Maintenant que l’ultime DLC est sorti, mudeth s’est fendu d’une petite F.A.Q, explicitant le futur de ses morceaux. On y apprend ainsi que la composition des nouvelles pistes avance à bon train – et comme vous pouvez l’entendre dans le thread ci-dessus, elles déboîtent – , et qu’elles seront ajoutées gratuitement dans l’album existant sur bandcamp, chose malheureusement impossible sur les plateformes Spotify et iTunes, qui elles verront l’apparition de nouveaux volumes. Une fois l’album complété, les pistes seront ajoutées aux mods déjà existants – malheureusement disponibles que sur PC – , permettant ainsi de jouer entièrement à Isaac sur les compositions de mudeth. En attendant les nouvelles pistes, qui devraient être dispo « d’ici quelques mois », vous allez me faire le plaisir d’écouter cet immense banger.

Bonus : Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui, c’est encore Zali, hé oui, c’est comme ça, qui nous propose des nouvelles sous le format BD, pour changer. Il s’agit de Short Program, écrit et dessiné par Mitsuru Adachi, un recueil d’histoires courtes centrées sur la naissance des premiers amours, des premières ruptures, du passage à l’âge adulte… C’est tout simple, les nouvelles ont souvent des chutes rigolotes, et contrairement à la plupart des séries de Mitsuru Adachi qui étirent des triangles amoureux sur des dizaines de tomes, là ça se règle toujours rapidement, et ça on aime.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé