Les bonnes nouvelles de la semaine : le trophée mystère de Disco Elysium, Simogo et Annapurna font des bisous et quelques annonces

Après une semaine intensive d’actualités coronavirusiennes et de préparation au confinement, il est grand temps de penser à deux trois trucs positifs. Au menu des bonnes nouvelles : les joueurs et joueuses se rassemblent pour élucider le mystère du Palerunner de Disco Elysium, Simogo et Annapurna Interactive s’associent de façon durable et quelques titres s’annoncent en même temps.

La communauté de Disco Elysium à la recherche du Palerunner

Chaque année possède son lot de jeux à forceurs, 2018 avait vu Celeste et The Return of the Obra Dinn en tête, et 2019 n’a pas non plus échappé à la règle avec Outer Wilds et Disco Elysium. C’est le second qui nous intéresse aujourd’hui, car la communauté du titre de ZA/UM n’a pas encore fini de le poncer et se casse actuellement la tête sur le dernier succès du jeu, nommé Palerunner et actuellement à 0% d’obtention sur Steam.

Je ne détaillerai pas la discussion en cours, histoire de ne spoiler personne (rappel : divulgâcher Disco Elysium est un crime contre l’humanité, vous êtes prévenus), mais il y a quelque chose de beau à voir tous ces gens cumuler leurs efforts pour percer un mystère pourtant aussi futile qu’un succès de jeu. Et pourtant, tout le monde ici y va de sa participation, entre recoupement de sources, exploration dans le code du jeu, relecture ad nauseam de certains dialogues pouvant mettre sur la voie, reproduction d’actions plus absurdes les unes que les autres (même selon les standards de Disco Elysium), et ce depuis fin janvier. Un joueur a récemment réussi à le débloquer plus ou moins par hasard, mais l’explication derrière son obtention ne convainc pas vraiment, et reproduire sa démarche ne fonctionne pas. Le mystère reste ainsi entier et, si vous avez également fini le jeu, je ne peux que vous conseiller d’aller suivre cette fascinante discussion – voire d’y participer si vous avez des pistes.

disco elysium palerunner

L’occasion de rappeler que les communautés n’attendent que ça, de foncer jouer les détectives 2.0, et que les enquêtes et moyens déployés par certain.es constituent d’incroyables récits. Nul doute que le Palerunner finira par être démasqué, en attendant, si vous êtes friands de ce genre d’histoires, en voici une tout aussi passionnante – et terminée – à propos d’un certain album de Boards of Canada. L’occasion enfin de se souvenir que les succès ne sont pas qu’un moyen artificiel de rallonger la durée de vie en demandant de trouver tous les petits drapeaux ou de vaincre 5000 ennemis, et que des choses intéressantes peuvent en ressortir.

Simogo et Annapurna Interactive renouvellent leur association

Le développement du récent succès de Sayonara Wild Hearts, le dernier titre en date de Simogo et édité par Annapurna bébés d’amour d’une large portion de la rédac Interactive a visiblement été une expérience positive pour les deux côtés, puisque le studio annonçait mardi réitérer sa collaboration avec l’éditeur.

Dans leur note de blog, Simon Flesser et Magnus Gordon Gardebäck précisent que Simogo garde toute son indépendance et reste basé à Malmö en Suède. Annapurna s’engage cependant à éditer les projets à venir du studio, leur permettant une certaine sécurité financière, soit la possibilité de travailler avec plus d’artistes et compositeurs s’ils le souhaitent et bien entendu de mettre plus de moyens et de temps dans leurs productions futures. Les deux développeurs en ont également profité pour annoncer travailler sur leur prochain titre : Project Fuzzy Optics. Et un simple regard à ce qu’ils ont pu proposer dans Sayonara Wild Hearts suffit à laisser rêveur quant à un tel nom de projet.

Les affaires reprennent

Quelques annonces pour cette semaine et qui devraient occuper cette fin de mois si vous ne succombez pas à l’appel d’Animal Crossing.

Le jeu de gestion hospitalière Two Point Hospital se fend d’une nouvelle extension avec Off The Grid, mettant cette fois-ci l’accent sur l’écologie. En plus des activités habituelles, le DLC demandera de gérer l’impact écologique de l’hôpital, notamment côté énergétique, proposant ainsi de nouvelles salles et machines – éoliennes, turbines, panneaux solaires, barrages – afin de se reposer sur des énergies renouvelables. Côté soins, le titre proposera également de cultiver des plantes médicinales – introduisant tout un panel de mécaniques, salles et machines – et fera apparaître de nouvelles maladies, en rapport avec la nature. Étant toujours une tanche en jeux de gestion, je ne suis toujours pas bien intéressé par le titre de Two Point Studios, mais il est appréciable de voir la problématique écologique arriver progressivement dans le jeu vidéo.

Autre arrivée sur PC : le jeu de restauration d’antiquités Assemble with Care perdra son exclusivité Apple Arcade le 26 mars en arrivant sur Steam. On y suivra Maria, fraîchement arrivée dans la ville de Bellariva, et l’aidera à réparer les vieux objets des habitants, en les étudiant et démontant. Conçu en amont pour le tactile, le titre a ainsi dû d’abord passer par la case adaptation du gameplay, en plus du portage de la tablette au PC. Si le jeu est visuellement très mignon et que le concept fait très envie, n’oublions cependant pas que la dernière fois que le studio Us Two était mentionné sur TPP, c’était pour dénoncer ses pratiques anti-syndicales.

Enfin, et pour mon plus grand plaisir, la Team 17 ressort une nouvelle fois les Worms de ses cartons, annonçant la sortie d’un nouvel épisode pour cette année. Pas beaucoup plus d’infos pour le moment qu’un vague trailer et la promesse d’une recette (une nouvelle fois) réinventée, après des années d’errances entre des passages malheureux à la 3D, des expérimentations de gameplay et un retour à la 2D. À surveiller donc.

Bonus

La maman de Rami Ismail a fini NieR Automata sur sa chaîne Twitch MomVsGames, quel instant de pureté.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé