Les bonnes nouvelles de la semaine : Abandonware, Age of Empires IV et Kena : Bridge of Spirits

Bien le bonjour, j’ai l’honneur de remplacer Shift, pris par ses obligations d’ambassadeur de Bretagne à la capitale. Qu’en est-il donc des bonnes nouvelles de la semaine ? Ce qui est sûr, c’est qu’il ne sera toujours pas question d’aborder l’actualité politique, d’autant que les constants sondages sont assez horrifiques pour ne pas dénoter en ces derniers jours d’octobre. Aujourd’hui, on va parler d’Abandonware et d’un outil aussi pratique que stylé, du retour en fanfare d’Age of Empires avec la sortie du 4ème opus, et enfin des bons résultats de Kena : Bridge of Spirits qui font plaisir à tout le monde.

Abandonware et son nouvel outil

On commence par Abandonware qui se dote d’un formidable outil de recherche. Imaginez, vous pensez que vos vieux magazines de jeux vidéo sont en train de somnoler dans le grenier parental en toute quiétude. Un jour, vous êtes pris de nostalgie en rejouant à l’un de vos classiques d’enfance, allez, disons, au hasard total, Arcanum. Vous vous rappelez alors l’existence de vieux tests sur papier. Vous profitez d’un weekend pour partir à la recherche de preuves concrètes mais là, c’est le drame. Vos parents pris de folie ont, sans vous prévenir, utilisé vos précieux ouvrages pour démarrer la cheminée et il n’en reste rien. Que faire à part les racheter à prix d’or (bon, de cuivre disons) ? Hé bien il y a désormais une solution grâce à Abandonware et un certain Marc-Aurélien Chardine.

outil abandonware
Un outil simple mais totalement efficace.

Il vous suffit de taper un nom de jeu, d’éditeur, une date ou bien d’autres et hop, vous avez accès à des pages de magazines de l’époque numérisées en haute qualité. Un support incroyable qui ouvre à toutes et tous des sources de presse dont certaines sont devenues quasi introuvables, et surtout un bel outil pour les chercheurs et chercheuses en jeux vidéo. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Abandonware est un site principalement connu pour proposer en téléchargement gratuit des jeux dits “abandonnés” car plus disponibles commercialement. Un moyen parfois salvateur (même si illégal mais c’est ok, c’est toléré) d’accéder à des jeux devenus, avec le temps, inaccessibles.

Retour gagnant pour Age of Empires

Le 28 octobre, c’était la sortie de Age of Empires IV. Un comeback réussi au regard des reviews Steam et de la presse, pour un épisode qui parvient à modifier la formule en intégrant de nouveaux éléments de gameplay, tout en consolidant des bases ayant fait leurs preuves depuis longtemps. Mais l’ajout le plus impressionnant est quand même la profondeur du mode campagne qui s’accompagne de véritables vidéos documentaires. Un moyen de lier toujours plus la passion de l’Histoire au jeu vidéo, même si attention, cela ne remplace pas un vrai cours d’Histoire, n’en déplaise aux fanatiques.

Pour rappel, ce retour en grâce n’était pas gagné d’avance. La série aurait pu disparaître dans le néant dans le temps avec un épisode 3 qui n’avait pas rassemblé les foules et dont la dernière extension datait quand même de 2007. Mais la communauté assidue de Age of Empires II n’a jamais lâché le jeu au fil des années et a même pu se réinventer sur Steam en 2019 via une Definitive Edition de haut calibre proposant même des tas de contenus supplémentaires. Bref, revoir du RTS à l’ancienne qui fonctionne, ça fait plaisir et encore plus quand ça permet de recevoir deux ou trois anecdotes historiques de qualité au passage.

Les bons résultats de Kena : Bridge of Spirits

Vous n’aviez sûrement pas manqué la douce mais marquante sortie de Kena : Bridge of Spirits. Si ? Qu’à cela ne tienne, Murray, qui a sûrement dû subir un traumatisme lors d’une séance de canyoning, en avait fait la critique (oui parce qu’il y a un thème qui ressort un petit peu, mais bref, je vous laisse aller lire ça). Tout cela pour dire que le jeu a charmé l’ensemble des joueurs et joueuses ou presque grâce à ses graphismes mais pas seulement. Kena : Bridge of Spirits n’est pas une simple démo technique comme on pouvait le craindre au départ, mais une belle aventure vidéoludique.

Et ça, ça s’est ressenti sur les ventes puisque les développeurs d’Ember Labs ont annoncé le 22 octobre dernier que le jeu avait déjà remboursé son coût de développement un mois après sa sortie. Ce qui a évidemment ravi Sony car Kena n’est pour le moment pas disponible sur les consoles Xbox. Il y a de fortes chances que la route d’Ember Labs en tant que studio de développement se poursuive, et en attendant, les développeurs ne lâchent pas Kena qui a reçu une petite mise à jour d’Halloween, comme ils le précisent sur leur compte Twitter.

La bonne nouvelle des bonnes nouvelles

Aujourd’hui quoi de mieux que de rendre hommage à Shift en revenant sur la récente publication de l’OST de Moonglow Bay par Lena Raine. Disponible depuis mardi, soit le même jour que le jeu, c’est 41 pistes de qualité qui ne demandent qu’à être écoutées. Pour rappel, l’artiste a connu un boom gigantesque de notoriété grâce à la sublime OST de Celeste et plus récemment le très bon Chicory : A Colorful Tale (mais je vous invite à faire le tour de ses autres créations musicales, notamment l’album Accoustic Collection, un régal auditif pour travailler et/ou rêvasser).

Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé