Les bonnes nouvelles de la journée : Crusader Kings 2, Okami, Fallout 76 et Dicey Dungeons

Il y a deux semaines, je vous parlais ici même de pratiques anti-syndicales chez Ustwo Games, quand, une semaine plus tard, j’abordais la restructuration et le licenciement en scred de personnel chez Sony Interactive Entertainment Europe. Aujourd’hui, j’étais sur le point de vous raconter les immenses difficultés des développeurs vénézuéliens de chez Sukeban Games, et puis je me suis dit que zut à la fin, j’allais pas faire une news déprimante chaque semaine non plus – mais lisez tout de même cet article sur les conditions de développement de VA- 11 Hall-A et N1RV Ann-A, c’est important. Voici donc : les bonnes nouvelles de la journée.

Crusader Kings 2 devient free-to-play

crusader kingsSi, comme moi, vous êtes fort mauvais aux jeux de stratégie/gestion, mais que le sujet vous passionne, il est évident que les Carnets de bord sur Crusader Kings 2 de notre cher Veltar sont du pain béni. Cependant, une seconde alternative s’offre maintenant à nous, puisqu’alors que les soldes Paradox battent leur plein – en prévision de la PDXCON 2019 se tenant ce week-end – leur fameux Crusader Kings 2 vient de passer free-to-play.

Bon attention, uniquement le jeu de base, n’en demandons pas trop non plus. La palette d’extensions disponibles reste en effet payante, mais il y a déjà de quoi passer une bonne centaine d’heures à pousser des belles-mères dans les escaliers ou marier de force son fils de 4 ans avant de devoir passer à la caisse.

Ce qui ne vous dispense pas de lire les Carnets de bord pour autant, je vous ai à l’œil.

Ikumi Nakamura continue son tour du monde

Après avoir claqué la porte de Tango Gamework en septembre dernier – alors directrice de la création sur GhostWire Tokyo – la très sympathique Ikumi Nakamura tourne de studio en studio, postant ses meilleures photos de chez Ubisoft, Santa Monica, Arkane ou CD Projekt.

Elle était aujourd’hui de retour chez Hideki Kamiya, avec qui elle avait déjà travaillé sur Okami en tant qu’artiste des environnements et Bayonetta, comme concept artist cette fois. Et la raison de sa présence n’était pas uniquement cette glorieuse série de photos, mais également pour nous annoncer que « Okami allait être de retour. Vraiment ?! Oui ! Haha ».

De mon côté ça va peut-être me motiver à enfin lancer le premier (une fois ce mois d’octobre infernal achevé).

Des PNJ humains dans Fallout76

Bonne nouvelle, je ne sais pas. Personnellement j’ai surtout l’impression d’assister à une tentative vaine et sans fin de réanimation sur une personne trépassée depuis fort longtemps, mais passons. Les quelques malheureux à avoir dépensé de l’argent pour jouer à Fallout 76 seront probablement (?) ravis d’apprendre que, bien que repoussée au premier semestre 2020, une mise à jour ajoutant PNJ à figure humaine, dialogues, quêtes et semblant d’expérience narrative était en route et qu’ils s’appliquaient dessus.

fallout 76

Un bon gros rétropédalage quant au concept initial de Fallout 76 donc et un aveu d’échec édifiant de la part de Bethesda, tentant désormais de rapprocher son titre de Fallout 3, car les gens aiment et réclament Fallout 3. En attendant d’avoir un jeu un tant soit peu intéressant, il sera cependant possible dès la semaine prochaine de jouer en groupe sur des serveurs privés. Contre espèces sonnantes et trébuchantes bien entendu. Yay ?

Dicey Dungeons passe à la 1.5

Malgré le dicey dungeonsfait qu’il soit mon immense coup de cœur de cet été, le rogue-lite de Terry Cavanagh est sorti de façon légèrement prématurée, et accusait sa quantité non-négligeable de bugs, problèmes d’équilibrage et absence de fonctionnalités (OÙ SONT LES SUCCÈS, a braillé tout le mois d’août et septembre le forum Steam). Les bugs les plus importants ont été réglés rapidement dans les semaines qui ont suivi sa sortie (adieu petit bug avantageux qui dupliquait l’un de mes dés, je t’aimais bien), tandis que les succès sont arrivés dans la 1.4 mi-septembre.

Demeurait toujours un certain problème d’équilibrage, notamment du côté des épisodes « Elimination Round », qui comportaient quelques ennemis vraiment trop ardus (et parfois vraiment trop tôt dans la partie), ainsi que de la Sorcière, personnage aussi original dans son gameplay que vraiment compliqué à jouer. Je ne vais rien vous cacher, je suis toujours bloqué à l’épisode 1 avec elle. Il y en avait encore, alors Cavanagh a ajouté le reste : toujours plus de localisation et surtout, de nouvelles règles de jeu dans les Bonus Rounds, histoire que je passe bien la barre des 150h de jeu avant la fin de l’année.

Bon par contre j’arrive toujours pas à finir une partie avec la Sorcière.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.