Kongregate met fin à la publication de jeux Flash sur son site

Le célèbre site spécialisé dans la publication de jeux Flash Kongregate a annoncé qu’il ne prendrait plus désormais de soumissions de jeux. En d’autres termes, il n’est plus possible de publier son jeu Flash sur le site. Le début de la fin totale pour l’ère des jeux sous Flash avant la disparition pure et simple du support par Adobe prévue pour la fin de cette année. De plus, une partie des effectifs de Kongregate ont été renvoyés.

Nous l’apprenons de Gamesindustry.biz qui a relayé le message original posté sur un forum de Kongregate. La célèbre plate-forme n’accueillera plus de nouveaux jeux Flash. Cependant, les plus de 120 000 titres disponibles sur la plate-forme seront toujours jouables par les encore très nombreux utilisateurs (à l’heure où ces lignes sont écrites, le site recense 34 000 personnes présentes en ligne). On nous explique que Kongregate souhaite se concentrer désormais sur le développement et l’édition de jeux, activité débutée depuis quelque temps déjà. Par ailleurs, Kongregate annonce que d’ici le 22 juillet de nombreuses fonctionnalités sociales de leur site seront désactivées.
Voici concrètement ces annonces :
– Les chat rooms non associées à des jeux en particulier vont fermer.
– Seulement 20 jeux garderont leur chat room, mais toutes les autres fermeront.
– Des forums non gaming seront enlevés du site.
– La plupart des autres forums restants seront mis en statut « lecture uniquement », donc plus personne ne pourra écrire à part les équipes de Kongregate qui y posteront des annonces.

Gamesindustry nous apprend également que Kongregate a renvoyé 12 membres de leur staff. Ces personnes se sont plaintes sur les réseaux sociaux, dénonçant le manque d’avertissement de leur direction quant à cette décision. En gros, ils l’ont appris pendant une réunion matinale, sans préavis ou information. De quoi faire grincer des dents. Le site d’actualité a tenté de joindre Kongregate pour en savoir plus, mais c’est Forbes qui a reçu un communiqué du site, expliquant les raisons de ces départs et pourquoi cette décision a été prise. Voici la traduction du communiqué qui parle de lui-même, reconnaissant les cafouillages au niveau de l’annonce des renvois des employés.

« Nous pouvons confirmer que nous avons pris la difficile, mais nécessaire, décision de laisser partir aujourd’hui un certain nombre de membres appréciés de l’équipe. Ces dernières années, nous avons opéré une transition dans nos objectifs afin de mieux s’aligner avec nos forces et l’industrie du jeu vidéo dans son ensemble. Cette année a été particulièrement difficile pour nous, et le reste du monde, avec le Covid 19 qui a affecté d’une manière négative notre entreprise et a changé le marché du jeu vidéo. C’est pour cela que nous avons dû faire ce pas malheureux pour remodeler notre organisation.

Pour être plus spécifique, nous sommes concentrés sur nos développements en interne et les acquisitions plutôt que sur l’héritage du jeu Flash sur notre plate-forme. Comme nous l’avons souligné sur notre site, tous les jeux actuellement présents sur Kongregate.com restent jouables, nous n’autorisons juste plus aucun nouveau jeu.

Concernant la manière dont les employés ont été prévenus, nous avons mis beaucoup de soin dans la façon dont nous allions les informer, compte tenu des contraintes actuelles, cela incluait une réunion de groupe plus tôt aujourd’hui [le 1er juillet]. Malheureusement, cela inclut de nombreuses allées et venues et, dans ce cas-là, la notification de dépôt est arrivée plus vite qu’on ne le voulait. Ce n’est pas comme cela que nous voulions que les employés l’apprennent et pour cela, nous sommes désolés. »

Kongregate page d'accueil

Y a eu merdoiement quelque part dans l’administratif et c’est bien dommage.

Rappelons que Kongregate s’était associé plus tôt dans l’année avec le Strong Museum pour établir une stratégie de préservation des centaines de milliers de jeux Flash accessibles dans le monde. D’autre part, l’initiative Flashpoint, qui désire convertir un maximum de ces jeux en HTML5, devrait permettre aux joueurs et nostalgiques de toujours continuer à jouer à ces petits jeux souvent amateurs et gratuits. Enfin, Kongregate est très probablement le premier maillon d’une longue chaîne qui va se créer. Une longue chaîne de sites hébergeant des jeux Flash tels que Miniclip, Newgrounds ou Jeuxflash qui devront se remodéliser pour faire face à la fin de Flash à la fin de l’année.

Benjamin
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé