Ian Malcolm et des petits êtres dans l’espace : le récap de l’actu du 14 mars

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Jeff Goldblum sera dans Jurassic World Evolution (sacrée bonne nouvelle) et Kerbal Space Program met sur orbite sa première extension.

« Qu’est-ce qu’il y a là dedans, King Kong ? »

Qu’on se le dise. Si j’ai encore des frissons de peur et de dégoût lorsque je lis ou entends « Jurassic World », il suffit juste d’y associer derrière « Evolution » et « Frontier » pour que mon cœur ne fasse qu’un tour et que mes nausées se dissipent pour le moins rapidement. En effet, les petits gars trop sûrs de chez Frontier Developments sont en train de développer, on le rappelle, leur nouveau jeu de gestion basé sur la plus que célèbre franchise de films initiée par Steven Spielberg. Bon, évidemment, compliqué de ne pas faire le lien entre la nouvelle série amorcée par Jurassic World (brrrrrr, les frissons…) et le développement de ce titre. S’il est compliqué quand même d’y voir une quelconque manœuvre commerciale pour vendre les nouveaux films tout nuls, on peut tout de même se poser des questions. Mais qu’importe !!! De toute façon on ne sait quasiment rien encore sur le jeu si ce n’est qu’il est déjà plutôt joli, qu’il faudra gérer son parc avec ses aléas (du genre les dinos qui s’échappent et se mettent à bouffer les visiteurs) et qu’on pourra faire des recherches pour créer de nouveaux dinosaures.

Ces dinosaures sont évidemment la clé de voûte de tous produits portant le nom « Jurassic » dedans. Que serait un jeu tiré de l’univers Jurassic Park sans son Triceratops ou son T-Rex ? Mais que serait-il également sans son vieux dinosaure en chair et en son : Jeff Goldblum aka le docteur Ian Malcolm ? Eh oui, c’est par le biais d’un tout mini teaser que l’acteur américain nous apprend qu’il incarnera son propre personnage dans le jeu ! On entendra donc sa voix nous guider durant la conception de notre parc, nous prodiguant des conseils et balançant, on l’espère, quelques punchlines de derrière les fagots. L’excitation retombe un peu lorsqu’on pense que le pauvre reprend aussi son rôle dans le prochain Jurassic World qui m’a tout l’air d’être aussi pourri, voir plus que le premier.

MAIS C’EST QUE MON AVIS ! Laissez moi m’enfuir avec mes talons pendant que le T-Rex et les raptors tapent la causette hein.

Pour finir, rappelons que le jeu est toujours prévu pour cet été sur PC, Xbox One et PS4 (non pas Switch encore désolé).

L’espace c’est sérieux !

L’excellent (j’y ai pas joué mais tout le monde le dit alors bon) Kerbal Space Program vient d’accueillir sa toute première extension intitulée « Making History ». Pour une quinzaine d’euros il est possible d’accéder à des missions bien spécifiques retraçant l’histoire des programmes spatiaux qu’elle concerne les réussites comme les tragiques échecs, mais aussi de créer ses propres scénarios à partager aux joueurs du monde entier. « Les joueurs peuvent personnaliser leurs propres missions pour y inclure des lancements, des atterrissages, des sauvetages, des pannes, des explosions, des réparations, et bien plus. » C’est ce qu’on peut lire sur la page Steam de l’extension. Un programme bien complet donc, qui devrait occuper encore plus les fans du jeu et peut-être même permettre à de nouveaux arrivants de débuter comme il faut sur ce jeu assez compliqué à cerner (c’est pour ça que je n’y ai pas joué). Ajoutez à cela de nouvelles pièces et le tour est joué.

Benjamin
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.