Trials of Mana, Ubisoft, Jalopy : les miettes de l’actualité du 3 mai 2020

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Fini le temps immémorial d’il y a 5 semaines où il n’y avait plus aucune actu à cause de la crise sanitaire, maintenant c’est le contraire et tout le monde s’agite dans tous les sens pour montrer qu’il fait des trucs ! Alors ni une ni deux, aujourd’hui on va parler de la version anglaise de Trials of Mana toute cassée, du calendrier de sortie d’Ubisoft, et de la colère du créateur de Jalopy envers son éditeur.

Le doublage anglais de Trials of Mana est en train de dépasser les attentes (des amateurs de nanars)

Trials of mana voix anglaises

Après des années à ramer pour sortir des remakes et des suites spirituelles corrects de son catalogue qui se sont souvent avérés être des catastrophes, Square Enix semble enfin avoir retrouvé son mojo : après un FF7 Remake de très bonne facture, la recréation de Trials of Mana a surpris les critiques par son côté solide et respectueux du jeu d’origine… À l’exception de son incroyable doublage anglais, qui a surtout ravi les amateurs de nanars.

Personnages qui parlent en babillant, acteurs qui hurlent sans raison, accents bizarres, ton inapproprié aux dialogues, tout y est, et il faut bien admettre qu’on est plus vraiment habitué à ce genre de bizarreries depuis une dizaine d’années. À moins d’être un vrai amateur de ce genre d’absurdités, on préférera conserver les voix japonaises pour profiter de cet action RPG qui ne mérite pas un tel massacre vocal.

Pas de retard prévu pour cause de crise sanitaire dans le catalogue d’Ubisoft

ubisoft retards
(vue d’artiste)

Ubisoft a eu son lot de retards annoncés ces derniers mois, mais d’après des propos tenus par Yves Guillemot au New York Times il y a quelques jours, la production de l’éditeur n’est pas lourdement impactée par la crise sanitaire mondiale. Avec des studios disséminés un peu partout sur la planète et une habitude du travail à distance coordonné entre de nombreuses équipes sur plusieurs continents, Ubi fait partie des sociétés de développement qui ont le plus rapidement fait passer l’ensemble du système de production en télétravail et pu maintenir le calendrier prévu pour ses prochains jeux (dont Watch Dogs 3, ou le prochain Assassin’s Creed dont vous devez déjà avoir marre d’en entendre parler partout alors je n’insiste pas).

Ceci dit, cela ne veut pas dire que les jeux ne seront pas finalement repoussés, Guillemot précisant que la sortie de ces derniers dépendait aussi de toute une chaîne de production et de distribution qui restait à ce jour largement perturbée. On peut donc s’attendre chez Ubi comme chez ses concurrents à des perturbations continues sur les trimestres à venir, et si c’était vous qui étiez chargé de surveiller les dates de sortie de jeux pour The Pixel Post, vous sauriez que c’est désormais le fardeau avec lequel nous devons tous vivre.

Le créateur de Jalopy met en garde contre les méthodes de son éditeur qui a produit une suite sans son accord

jalopy arnaque

Cette histoire est tout sauf feel good, pour ça on préférera les Bonnes Nouvelles de Shift. Greg Pryjmachuk, créateur remarqué du jeu de road trip Jalopy il y a quelques années, a vécu une sale histoire avec son éditeur, Excalibur Games. Ce dernier a demandé à Pryjmachuk de travailler à une suite à son jeu, qui a refusé, accaparé par d’autres projets. Excalibur Games a donc en quelques mois seulement fait créer Road to Guandong par un autre studio, une suite spirituelle assez mal reçue tant elle peinait à capter l’essence du jeu d’origine. Cependant, l’éditeur était dans son droit le plus absolu de faire produire ce jeu « à la manière de ».

Le problème a surgi quand Excalibur Games a choisi d’axer la communication de Road to Guandong autour d’une annonce « par les créateurs de Jalopy », ce qui était faux, et associait l’image de Pryjmachuk à un produit auquel il ne souhaitait pas être relié. Depuis, ses nouveaux projets ont été descendus en flèche par des joueurs victimes de la confusion entre Jalopy et Road to Guandong. Après des mois de conflit, Excalibur Games s’est fendu d’un communiqué à Eurogamer, dont l’essentiel se résume à « on fait ce qu’on veut, allez vous faire voir, dommage que Greg ait des sentiments négatifs, tût-tût les rageux », n’admettant aucun tort, aucune erreur ou aucune maladresse dans l’affaire. Très affecté par l’affaire, Greg Pryjmachuk a demandé à tous les développeurs qui pourraient être approchés par l’éditeur de se méfier d’eux et de leurs méthodes pas franchement élégantes.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 4 au 10 mai. Le mois de mai est comme nous vous le disions la semaine dernière traditionnellement très chargé, mais par un fait du hasard, l’essentiel des gros jeux du mois sortaient soit la semaine dernière, soit la semaine prochaine. C’est donc un moment assez paisible avant la tonne de trucs à sortir à partir de la deuxième moitié du mois.

Wintermoor Tactics club steam

Seulement quatre jeux, tous visiblement assez courts et modestes, comme si les Dieux du Gaming voulaient que vous vous prépariez au déconfinement et à de nouveau plus avoir le temps d’écluser votre backlog. Vous avez donc quelques jours pour dépenser vos sous dans :

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.