Ivory Tower s’agrandit et des jeux refont parler d’eux : le récap de l’actu du 30 novembre

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Des nouveaux locaux pour le studio Ivory Tower et des jeux qui reviennent sur le devant de la scène.

Ivory Tower prend vite de la hauteur

Voilà un type de parcours suffisamment rare pour être souligné : Ivory Tower, le studio lyonnais derrière The Crew, est passé en l’espace de trois ans d’un studio indépendant inconnu à l’un des plus importants studios français de l’industrie. Alors que 2014 marquait la sortie de leur première production, The Crew, Ubisoft a décidé de racheter le studio après cette unique collaboration. Aujourd’hui, dix ans après sa création et désormais « A Ubisoft Studio », Ivory Tower devient l’un des premiers bénéficiaires du plan d’investissement de l’éditeur sur le territoire français.

Ainsi, le 29 novembre dernier était une journée historique pour le studio puisque des nouveaux locaux pour ses 175 employés ont été inaugurés. Basée dans la périphérie de Lyon (à Villeurbanne), cette nouvelle structure est une étape d’expansion logique pour Yves Guillemot (PDG d’Ubisoft), qu’il juge en adéquation avec le succès rencontré par The Crew (2 millions d’exemplaires vendus pour 13 millions de joueurs enregistrés à ce jour). Ivory Tower, c’est désormais 1665 m² prêts à accueillir un objectif total de 400 employés d’ici 2022.

Ivory Tower
The Crew 2 semble tout d’un coup être synonyme de sacré coup de poker pour Ubisoft et surtout pour la pérennité d’Ivory Tower, même si ses objectifs restent somme toute « modestes » avec ce second opus (franchir le cap des 20 millions de joueurs enregistrés et devenir la référence du genre… ça va). Espérons donc pour eux que The Crew 2 saura se faire une petite place au soleil. L’occasion de rappeler que sa date de sortie est toujours fixée au 13 mars de l’an prochain, sur toutes les plateformes modernes (exceptée la Switch, mais vous l’aurez sans doute deviné par vous même).

Ailleurs dans l’actu

What Remains of Edith Finch s’offre une version boîte à destination de la PS4. L’éditeur Annapurna Interactive a lancé son feu vert pour une collaboration avec le distributeur anglais iam8bit. Si le jeu ne fait pas encore partie de votre ludothèque (c’est pas bien ça !), vous avez la possibilité de l’obtenir sur une galette, celle-ci accompagnée d’une jaquette réversible. Sortie prévue dans le courant de janvier 2018.

Créneau de sortie qui sera également partagé (plus ou moins) avec Furi. Mais pas n’importe quel Furi, puisqu’il s’agit de la version Switch de Furi… Une annonce inattendue, n’est-ce pas ?

Après l’arrivée de Dead Space premier du nom et Dead Space 2 sur l’EA Access, après la fermeture de Visceral Games par EA, après qu’EA ait fait une croix sur les jeux linéaires, eh bien… Dead Space 3 débarque à son tour sur l’EA Access. Bah quoi ? Vous attendiez une bonne nouvelle plutôt qu’un tel remuage de couteau dans la plaie ? « Hey, what did you expect ? »

Yohan Belhadj
Yohan Belhadj

Sensible à l'image et aux divers procédés de narration. Je suis peut-être plus vidéo que jeu, mais je ne boude pas pour autant mon plaisir à tenir une manette dans les mains.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé