Interior Night, le studio à destination des fans de séries TV : le récap de l’actu du 9 novembre

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Interior Night, un nouveau studio de développement londonien et quelques infos en vrac.

Séquence 1 – INT./NIGHT

C’est dans les lignes de gamesindustry.biz qu’un ex-petit oiseau de Quantic Dream, Caroline Marchal, s’est exprimée sur les raisons de son envol après 11 ans de bons et loyaux services. En tant que Lead Game Designer sur Heavy Rain ainsi que Beyond : Two Souls, celle-ci n’a pas souhaité poursuive avec Detroit : Become Human puisqu’elle lui a préféré une exploration de « nouveaux territoires dans le genre narratif ». Une quête qui s’accompagne d’un désir de structure plus modeste et pour un cycle de production autrement plus court que pour un AAA. Comme il est de coutume dans l’industrie, ce genre de pensées s’accompagne d’une envie de créer un studio indépendant. Bingo.

Mais on ne peut pas dire qu’elle parte ici de zéro puisque c’est avec une poignée d’ex-employés du studio français de David Cage, mais également d’autres studios estampillés Sony, qu’elle décide de mettre sur pied INT./NIGHT. Mais qu’est-ce qu’Interior Night? Déjà, c’est un studio qui dissimule à peine son goût prononcé pour la narration, son nom faisant directement référence à un code dans l’écriture de scénario pour déterminer le lieu et le temps de l’action. À partir de là, difficile de ne pas comprendre que toutes les intentions de ce nouveau studio sont à entrevoir du côté d’histoires fortes et de développement de personnages aux petits oignons.

Interior Night

À ce titre, le studio joue d’ailleurs cartes sur table via son site officiel : « Est-ce que vous aimez regarder des séries TV comme Breaking Bad, True Detective ou Fargo ? Nos jeux sont faits pour vous ». Si les références paraissent faciles, elles ont au moins le mérite d’être bonnes et plutôt claires : Interior Night compte, lui aussi, se livrer à la réalisation d’expériences atypiques pour l’industrie, et ce n’est pas plus mal.

Ailleurs dans l’actu

  • La version Switch de L.A. Noire est de sortie avec un court trailer. L’occasion de se rendre compte que la Switch en a un poil plus dans le ventre que l’on n’aurait pu le croire. Finalement, des GTA V et cie ne seraient pas des portages si improbables que cela pour la firme nippone.
  • The Witcher 3 peut être joué en 60 fps sur Xbox One X, mais à condition de n’installer aucun des patchs sortis à ce jour. C’est rigolo, non ? Oh quand même un peu.
  • Dans les aventures d’ « Electronic Arts ne fait pas comme tout le monde », l’éditeur songerait à interrompre l’annualisation de ses licences sportives… Ok, mais… bon, bref.
Yohan Belhadj
Yohan Belhadj

Sensible à l'image et aux divers procédés de narration. Je suis peut-être plus vidéo que jeu, mais je ne boude pas pour autant mon plaisir à tenir une manette dans les mains.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé