L’indé matin : Skycadia

C’est un nouveau lundi miteux qui se dessine, et pour ne pas céder à la morosité du début de semaine, l’indé matin met en lumière un jeu indépendant, tout juste ou bientôt sorti, qui nous a tapé dans l’œil. De quoi repartir du bon pied, avec curiosité en bandoulière et foi en l’humanité. Sortez la veste en faux cuir du placard, aujourd’hui, direction le ciel d’azur cartoon de Skycadia.

Peut-être avez-vous été charmé, depuis sa sortie l’an dernier, par l’excessivement mignon A Short Hike, sa déambulation tranquille et son art de planer sans contraintes. Skycadia, le jeu indé du jour, a ceci de commun au titre d’Adam Robinson-Yu qu’on y incarne également un oiseau, adepte du vol à plus ou moins grande vitesse, le tout dans une esthétique rétro colorée.

Ce sont bien les seuls points qu’ont en commun les deux titres, car le nouveau venu, développé par Studio Nisse, et plus spécifiquement son unique développeur Ian Snyder, choisit la voie plus dynamique du dogfight, ou combat aérien. Sous les plumes du capitaine Sanders (un que l’huile bouillante n’aura pas), fier poulet aux commandes de son avion d’un rouge à faire pâlir le Baron, on part chasser les flottes d’insectes pirates. Loin des velléités de simulation, Skycadia fonce vers le tout arcade, plus encore qu’à la Ace Combat (ou son héritier indé Project Wingman). L’objectif : abattre les différentes cibles et empocher leur prime.

Au passage, on alimentera notre score au leaderboard en même temps que voir se remplir le livre des proies abattues. Les plaisirs simples de la vie de chasseur du ciel, donc, et du fantasme des salles d’arcade, que souligne une direction artistique renvoyant directement aux gros polygones de Virtua Racing, filtre cathodique en prime. Le titre fera peut-être face à un contenu un peu chiche, mais le développeur, très à l’écoute de sa communauté, promet l’arrivée prochaine de mises à jour, dont un mode coop local. De quoi atteindre la Danger Zone et nous laisser le souffle coupé ?

Skycadia est disponible depuis le 8 décembre sur Steam.

Bonus. Et comme c’est dur de faire un choix excluant, on vous signale également la sortie d’Intergalactic Wizard Force, héritier bariolé des productions LucasArts des années 1990, en compagnie du Prince Xandar, héros du cosmos, et de Maldrek, le sorcier galactique. Il est disponible sur itch.io à prix libre.

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé