GTA V, la poule aux œufs d’or de Rockstar : le récap de l’actu du 9 avril

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : GTA V est le produit culturel (pourquoi j’utilise cette horrible expression ?) le plus rentable du monde, de l’univers, et probablement de tous les mondes parallèles.

GTA V : un analyste interrogé aurait dit que…

GTA V

Quand j’ai lu cette phrase, au hasard de mes lectures d’articles sur l’actu du JV, j’ai ris. J’ai failli ne pas en parler tellement ça aurait pu être « un reptilien a dit… », ou « un boucher serial killer pédophile a dit… [qu’il a vu Saint-Nicolas ressusciter les trois enfants qu’il venait de tuer…] ». Et puis bon, pour vous, j’ai cherché d’autres sources.

L’analyste en question appartiendrait à la firme Cowen, une « entreprise de services financiers diversifiés ». Et ce type, Doug Creutz, livre des chiffres de ouf sur GTA V : les 90 millions d’exemplaires vendus depuis 2013 (mais ça ne le fait pas premier, c’est Minecraft le preum’s, déso quoi) couplés aux revenus générés par les microtransactions, auraient rapporté 6 milliards de dollars. Du coup, l’action de Take-Two Interactive est passée de 20 dollars en 2013 à plus de 110 aujourd’hui. Rentable.

C’est cool de voir qu’il existe autant d’argent dans le monde. Imaginez ce qu’on pourrait faire avec ça… Sauver des gens de la famine, financer des recherches contre une maladie orpheline, financer la sécu, injecter l’argent dans les recherches pour avoir une industrie vidéoludique moins polluante… Pfiouh! Pardon. Je rêvais tout haut.

En attendant, GTA V est le produit de divertissement, comme on dit dans le milieu, qui a rapporté le plus, loin devant le plus gros blockbuster des USA ou de Bollywood. La violence reste lucrative, ça fait plaisir à voir. En même temps, y a pas mieux comme exutoire. Ah si, il y a peut-être les fury rooms. J’ai jamais testé. Quelqu’un l’a déjà fait ? Simone ?

Ailleurs dans l’actu

  • L’occident aura une version de Dragon Quest XI différente de celle disponible au Japon : il y aura notamment un dash supplémentaire pour aller plus vite sur la map et un peu plus de difficultés.
  • Le pointer et cliquer horrifique The Dark Inside Me sortira le 6 juin et sa bande-annonce dérange et fait peur. Bon courage à ceux qui s’y frotteront.
  • La Blizzcon 2018 se tiendra comme d’habitude en Californie le 2 et 3 novembre. Les billets coûtent 199 $. Prout.
  • Cyan Words a mis en place une campagne Kickstarter pour fêter les 25 ans de Myst. Je ne mets pas le lien, parce qu’il y a déjà la moitié de la cagnotte (111 000 euros pour le moment, donc) et qu’il reste encore 44 jours, mais pour Tala, non, y a personne ! Pas bravo ! Mais bon. J’avais passé de bons moments sur Myst, il faut le dire. Comme dirait l’autre : le business de la nostalgie est lucratif. Comme celui de la violence. Tristesse.
bob thebob
bob thebob

Mes parents ont trouvé ça drôle de m’appeler Bob, notre nom de famille étant Thebob. Ça vous en bouche un coin ? Moi pas. Pour une raison simple : je n'en ai pas, de coin. Du coup, même si je suis une femelle, je suis Bob. Et grâce aux jeux vidéo, je sais maintenant que la vie a un mode d'emploi, et que si un chat est assis dans un rai de lumière, c'est qu'il a forcément une quête à me proposer. Et ça, ça n'a pas de prix. Pour le reste...