Gold Box, Rune Factory, Tokimeki Memorial: les miettes de l’actualité du 27 mars 2022

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Cette fois-ci, on va regarder du côté des portages des jeux Gold Box basés sur les licences D&D, d’une interview du réalisateur de Rune Factory 5 abordant notamment la question du mariage entre personnages du même genre et de la fantrad du Tokimeki Memorial de Konami.

Précurseurs du RPG moderne, les jeux Gold Box ressortent sur PC

Gold box forgotten realm

Eye of the Beholder, Pool of Radiance, Stone Prophet, Al Quadim… Autant de titres cultes de la collection Gold Box des éditeurs Strategic Simulations, Stormfront Studios et MicroMagic parus à la fin des années 80 et au début des années 90. Précurseurs du RPG modernes, les titres Gold Box ont largement contribué à développer la culture du jeu de rôle sur PC ainsi que les univers Donjon & Dragon dont ils adaptaient ainsi les différents univers.

Pour la plupart assez rudes et difficiles à appréhender si vous ne les avez pas connus à l’époque, les jeux Gold Box vont au moins devenir beaucoup plus simples à dénicher à compter de la semaine prochaine : huit packs de jeux, organisés par sous-licence, arriveront dans quelques jours sur Steam dans des versions émulées pour tourner sans problème sur des machines modernes. On doit ces portages à la société SNEG, qui s’était déjà occupé des versions GOG de ces titres il y a quelques années.

Shiro Maekawa parle gameplay, inclusion et mariage (pour tous) dans une interview concernant Rune Factory 5

À l’occasion de la sortie prochaine du JRPG agricole Rune Factory 5, le réalisateur Shiro Maekawa est revenu longuement sur les évolutions apportées entre le quatrième et le cinquième jeu. Il y discute de la manière dont a évolué la conception des donjons, les choix scénaristiques plus ou moins originaux effectués pour ce nouvel épisode, les nouvelles mécaniques de combat… Et de manière plus surprenante et rare dans un jeu japonais, sa décision d’implanter la possibilité de se marier avec une personne du même genre dans le jeu.

M.Maekawa rappelle que Rune Factory 4 avait déjà fait un pas en direction du mariage pour tous, mais il s’agissait surtout d’une pirouette, puisqu’on pouvait changer le genre de son ou de sa protagoniste via une modification d’avatar après avoir achevé une romance dans le jeu. Mais pour la première fois, Rune Factory 5 vous permettra de romancer directement des personnages de votre genre et éventuellement de les épouser. Une décision d’autant plus réjouissante que la question du mariage pour tous fait actuellement l’objet de vifs débats en Asie, particulièrement au Japon où les différentes législations locales se multiplient pour permettre ce type d’union non reconnues au niveau national.

Le cultissime Tokimeki Memorial enfin disponible en anglais, via une fantrad

Bon écoutez oui, cette vidéo dure 6H mais c’est ce que vous aurez de plus complet et définitif sur la question.

Si le nom de Tokimeki Memorial ne vous dit peut-être rien, sachez que ce dating sim japonais paru en 1994 a eu une influence colossale sur la scène des jeux d’aventure nippons et a engendré des dizaines et des dizaines de suites. La série a été déclinée un nombre incalculable de fois en mangas, romans, animés, dramas CD et autres films en prise de vue réelle. Et malgré une récente popularité du genre du visual novel en Occident, Tokimeki Memorial n’avait à ce jour jamais reçu de traduction complète.

C’est désormais chose faite, puisque la version Super Nintendo de ce jeu de Konami, généralement considérée comme la plus complète, vient de recevoir une fantrad de la part de l’équipe de Translated.Games. Bien sûr, il faudra parler anglais, et bien sûr, il faudra posséder une version originale de la cartouche pour profiter de ce patch développé sur plusieurs années, et bien sûr, il faut avoir la motivation nécessaire à se farcir une romance japonaise écrite en 1994, mais on vous fait pleinement confiance, au Pixel Post.

Les autres trucs

Les jeux à paraître du 28 mars au 3 avril : ça y est, les trois mois d’hyperproduction de jeux AAA sont terminés. Comme prévu, tout va redevenir un chouilla plus calme jusqu’à juin, laissant davantage de place aux indés, aux portages et aux plus petits jeux. C’est pas plus mal !

Coromon steam
Coromon

Cette semaine, pas franchement de titres ayant particulièrement retenu mon attention, mais davantage de petits projets sympa qui recèlent sans doute quelques surprises. Donc vraisemblablement pas de GOTY dans cette liste, mais laissez une chance à :

  • Ikai, un jeu d’horreur centré sur le folklore japonais.
  • Patrick’s Parabox, un redoutable jeu de casse-tête avec des boîtes dans des boîtes.
  • Uragun, un top dow shooter avec un robot.
  • Coromon où vous incarnez un petit gars qui doit capturer des monstres et les faire se battre et les regarder évoluer, du jamais vu !
  • Weird West, un RPG dans le monde du western fantastique.
  • Aliisha, un jeu d’action en coop.
  • tERRORbane, un jeu sarcastique sur l’histoire du développement de jeu vidéo.
  • Glitchhikers: The Spaces Between, un jeu narratif, philosophique et atmosphérique. Regardez par vous-mêmes car je n’ai rien compris.

zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé