Les gagnants des prix de la Game Developers Conference : le récap de l’actu du 22 mars

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : les récompenses et prix reçus lors de la Game Developers Conference.

Les récompenses des gros noms de l’année

La Game Developers Conference est le rendez-vous annuel des créateurs et créatrices de jeux vidéo. Un bon moyen de revenir sur les œuvres de l’année précédente, et de filer des prix à celles qui ont marqué d’une façon ou d’une autre le monde du jeu vidéo.

Dans chacune des 10 catégories, on retrouvait 5 nommés, mais seul le meilleur pouvait repartir avec la récompense (ce qui est un peu le but de donner un prix). Voici donc les gagnants :

  • Meilleur audio : The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • Meilleur démarrage : Studio MDHR (créateur de Cuphead)
  • Meilleur design : The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • Meilleur jeu mobile : Gorogoa
  • Prix de l’innovation : Gorogoa
  • Meilleure narration : What Remains of Edith Finch
  • Meilleure technique : Horizon Zero Dawn
  • Meilleur direction artistique : Cuphead
  • Meilleur jeu VR/AR : SUPERHOT VR
  • Prix du public : Nier Automata
  • Jeu de l’année : The Legend of Zelda : Breath of the Wild

A ces prix s’ajoutent ceux du prix de l’ambassadeur remis à Rami Ismail et le prix pour l’œuvre d’une vie à Tim Schafer

Que retenir de ces récompenses ? La victoire de The Legend of Zelda : Breath of the Wild en tant que jeu de l’année n’étonnera personne. Par contre, qu’il soit gagnant du prix du meilleur audio (soit l’ensemble des sons, du sound design, de la bande son, etc), je suis moins convaincu.

La vraie surprise c’est surtout les deux trophées remportés par Gorogoa. Un puzzle-game esthétique qui a le mérite de proposer une expérience de jeu visuellement captivante. Deux récompenses aussi pour les créateurs de Cuphead, et ça, ça fait carrément plaisir.
 

gorogoa award gdc 2018

 

Des prix pour les indépendants

A côté des stars du salon, on retrouve la tenue, toujours à la GDC, du IGF ou Independant Games Festival. Ce dernier, mis en place en 1998, récompense ses propres acteurs afin de mettre en avant la scène indépendante. Là encore, 10 catégories, et donc 10 gagnants :

  • Excellence en direction artistique : Chuchel (Amanita Design)
  • Excellence en audio : Uurnog Uurnlimited (Nifflas Games)
  • Excellence en design : Baba Is You (Hempuli)
  • Excellence en narration : Night in the Woods (Infinite Falls)
  • Prix Nuovo (récompense l’innovation) : Getting Over It with Bennet Foddy (Bennet Foddy)
  • Meilleur jeu étudiant : Baba Is You (Hempuli)
  • Prix du public : Celeste (Celeste Team)
  • Prix « ID@Xbox Gaming for Everyone » (récompense les développeurs sur les supports Microsoft) : SpecialEffect
  • Prix alt.ctrl.GDC (récompense l’innovation dans les contrôles ou l’accessibilité) : Puppet Pandemonium
  • Grand Prix Seumas McNally (récompense le meilleur jeu indépendant) : Night in the Woods (Infinite Falls)

Night in the Wood, jeu indépendant narratif, et l’indescriptible Baba is You, sortent en tête de cette conférence avec deux prix chacun. Des choix difficilement contestables au regard de la qualité de ces deux œuvres.

Alors certes, la GDC reste avant tout une vitrine technologique de ce qui arrive pour les années à venir en matière de jeux vidéo. Mais la mise en avant depuis 20 ans de la scène indépendante tend à faire émerger des pratiques et des créations qui ne basent pas tout sur la débauche d’effets graphiques et visuels. Un effort qu’il faut saluer.

Ailleurs dans l’actu :

  • Puisqu’on parlait de Tim Schafer, il se trouve que le point’n’click The Curse of Monkey Island est désormais disponible sur Steam et sur la plateforme GOG. Niveau référence de piraterie, c’est pas vraiment le même délire que Sea of Thieves.
  • Elder Scrolls Online continue de solidifier son ascension dans le désormais très fermé cercle des MMO qui marchent. Pour preuve la nouvelle extension, Summerset, annoncée pour le 21 mai 2018. Celle-ci se déroulera sur la zone natale des Hauts-Elfes, et promet des environnements uniques et intrigants. Le retour gagnant du MMO de Bethesda n’était pourtant pas gagné d’avance, mais après un recentrage autour de ce qui fait le succès des Elder Scrolls, les joueurs et joueuses sont revenu(e)s. Une histoire un peu similaire à celle qu’a connu Final Fantasy XIV.

 

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.