FFVII, Hotline Miami, Electronic Arts : les miettes de l’actualité du 4 juillet 2021

Bienvenue dans les Miettes de l’Actualité ! Votre rubrique dominicale où Zali vous informe des news qui vous ont sans doute échappé cette semaine et vous dit où jeter votre argent la semaine prochaine. Ce dimanche, plus que 5 fois les miettes de l’actu avant la pause estivale ! Mais on ne baisse pas notre vigilance vidéoludique et on vous parle de la conception d’une scène iconique de FFVII Remake, d’un niveau Hotline Miami dans l’Atelier du Jeu Vidéo, et d’Electronic Arts qui retire certaines vieilles licences de boutiques en ligne.

On en sait désormais davantage sur la conception de la séquence du Honeybee dans FFVII Remake

FFVII Remake Honeybee interview

C’était une des plus grandes inquiétudes des joueurs avant la sortie de FFVII Remake : comment Square Enix allait-il traiter le chapitre de Wall Market, le « quartier des plaisirs » de la grande ville de Midgar ? La séquence originale n’avait pas franchement bien vieilli, avec ses blagues lourdingues à tonalités homophobes et transphobes et son ambiance assez beauf. Mais ô surprise, dans le remake de Final Fantasy VII, Wall Market s’est avérée être une des séquences les plus réussies du jeu, que ce soit au niveau graphique ou scénaristique.

On sait désormais un peu mieux pourquoi : dans une longue interview, le co-réalisateur du jeu, Motoru Toriyama, a largement détaillé certains détails du processus créatif ayant mené à la conception de ce chapitre central de l’aventure, et particulièrement la manière dont la séquence de danse a tenté de prendre en compte les « sensibilités modernes ». Comprenez que si le chapitre devait rester drôle et irrévérencieux, il n’était plus question de lui laisser le ton balourd qu’il avait en 1997. On apprend également au fil de l’interview comment la décision d’ajouter un jeu de rythme à la séquence s’est imposée. C’est passionnant.

Sans surprise, quelqu’un essaye de refaire Hotline Miami dans l’Atelier du Jeu Vidéo

Vous avez lu notre critique éclairée de l’Atelier du Jeu Vidéo, pas vrai ? Bon. Eh bien sachez que depuis quelques semaines, les codeurs du dimanche s’en donnent évidemment à cœur joie pour recréer absolument tout et n’importe quoi dans le logiciel de Nintendo, après tout c’est un peu l’idée.

Dans les tentatives les plus amusantes, on notera le niveau G-005-WDY-H1L, qui recrée de manière saisissante le premier niveau du shooter brutal de Dennaton Games, Hotline Miami, paru en 2012. Bien entendu, on est assez loin de pouvoir rejouer à l’ensemble de l’aventure, mais saluons tout de même ce petit exploit qui laisse entrevoir ce qu’on pourra tirer de l’Atelier du Jeu Vidéo dans quelques mois ou quelques années.

Electronic Arts enferme certains de ses classiques dans son coffre à licences

Ultima underworld electronic arts
Ultima Underworld

Ultima Underworld 1+2, Syndicate Wars, Syndicate Plus : autant de classiques trouvables depuis fort longtemps dans la boutique en ligne GOG… sur laquelle ils ne sont plus disponibles depuis lundi dernier. En cause : la demande expresse et soudaine d’Electronic Arts, propriétaire des licences, qui souhaite visiblement en réserver la vente exclusive à Origin, le client d’EA que tout le monde déteste (ceci ne reflète que mon avis).

Outre que cette décision s’inscrit dans un mouvement plus général des gros éditeurs à fragmenter le marché en réservant la vente de leurs licences à une plateforme unique, cette décision inquiète d’autant plus quand Electronic Arts s’avère globalement assez mauvais quand il s’agit de conservation et de valorisation patrimoniale : ainsi, si les Ultima Underworld sont bien disponibles sur Origin, ce n’est pas le cas de Syndicate Wars et Syndicate Plus, qui ne sont… plus disponibles légalement nulle part.

Les autres trucs

  • Vous vous souvenez du jeu AAA Indiana Jones annoncé il y a quelques semaines ? Non ? Vous pouvez l’oublier à nouveau, il ne donnera pas de nouvelles avant fort longtemps.
  • Alors que l’arcade agonise lentement au Japon, un musée éphémère consacré à la question y a ouvert ses portes jusqu’à la fin août.
  • La PAX West compte avoir lieu en présentiel, à Seattle, début septembre, sans demander aucun pass sanitaire ni certificat de vaccination. Visiblement ce n’est pas un canular, je penche pour un appel au secours.
  • Ce pack de ressources pour Minecraft est tellement beau que ça met un peu mal à l’aise.
  • Des cartes GoldenEye réalisées par des fans pour Far Cry 5 ont été strikées par Ubisoft à la demande de la MGM, c’est beau les sociétés de gestion de droits quand même.
  • The Record of Lodoss War : Deedlit in Wonder Labyrinth reçoit une chouette ultime mise à jour.

Les jeux à paraître du 5 au 11 juillet : semaine encore plus calme que la précédente, comme prévu. Cette mini-pause dans les sorties prend fin dès la semaine prochaine, où les stores se saturent à nouveau de trucs non stop jusqu’à Noël. Rarement la trêve estivale aura été si courte !

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin steam
Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Un remake, une early access, un spin off : c’est tout ce que vous aurez à vous mettre sous la dent, du moins dans ce que j’ai cru bon de relever pour ces miettes. Bien entendu, il sort toujours 50 jeux bizarres par jour où vous incarnez une catgirl qui doit faire pipi sur Mao Zedong sur Steam, et bien entendu, nous n’en parlerons jamais ici, même si c’était les derniers jeux sur Terre. En attendant, regardez plutôt du côté de :

zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.