Elden Ring : l’impact graphique du remake de Demon’s Souls

Le remake de Demon’s Souls par Bluepoint a été accueilli avec une certaine ferveur par les joueurs et joueuses. Une des raisons qu’on pouvait voir souvent revenir était ses qualités visuelles. Tout cela a forcément impacté le développement d’Elden Ring, avec une certaine pression pour l’équipe en charge des graphismes du jeu.

Classé parmi les meilleurs jeux de 2020 et avec une sortie particulièrement réussie, le remake du « premier des Souls » avait posé un beau standard pour le lancement de la PS5. Celle-ci était alors en manque cruel de titres de rupture, c’est à dire capable de justifier le passage à une nouvelle génération de consoles (et c’est toujours un peu le cas, avouons-le). Avec ses graphismes impressionnants et un « gameplay Souls » quasi intact, tout était réuni pour faire plaisir au public. Bluepoint a fait de Demon’s Souls un must-have sur PS5, mais a aussi fait peser une importante pression sur les équipes de FromSoftware qui travaillaient sur Elden Ring. Et travaillent encore sûrement dessus d’ailleurs, le jeu sortant le 25 février prochain.

Cette problématique liée à la qualité graphique du remake de Demon’s Souls, on l’apprend dans le dernier numéro du magazine Edge en date du 30 décembre. On y retrouve un entretien avec nul autre que Hidetaka Miyazaki, l’homme à tête de la saga Souls et directeur d’Elden Ring, dont des extraits ont été repris par VGC. Miyazaki témoigne de l’impact du remake sur ses équipes et en particulier l’équipe en charge des graphismes. Ainsi, il explique :

Oui, je suis quasi certain que notre équipe de création graphique a ressenti plus de pression que quiconque.

Il ajoute ensuite :

Et ça ne concerne pas juste Elden Ring, mais tous les jeux que nous faisons. La fidélité graphique n’est pas quelque chose que nous cherchons en priorité. Ce que nous demandons en termes de graphismes dépend des systèmes et des exigences du jeu lui-même, et cela a une priorité moindre comparé aux autres éléments du développement.

On espère quand même que cette pression n’a pas été synonyme de crunch, même si c’est sûrement ce qu’il faut lire entre les lignes. Ce que l’on peut comprendre aussi avec ces extraits, c’est que FromSoftware reste focalisé sur ce qui a fait sa réussite jusque-là : un gameplay exigeant et une difficulté importante. Elden Ring privilégiera ainsi un travail graphique d’ambiance et de narration environnementale à une claque visuelle de tous les instants, car c’est ce que le studio sait faire de mieux. Une position d’autant plus louable que la démo incroyable du jeu Matrix Awakens a complètement bougé les standards jusque-là établis sur console et PC en matière de course aux graphismes et au réalisme.

Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.