Diablo Immortal ne sera pas disponible en Belgique et aux Pays-Bas

Alors que Diablo Immortal s’apprête à sortir, certains pays devront attendre un peu plus longtemps. Ou peut-être même indéfiniment. La faute apparemment à quelques soucis de législations, et connaissant Blizzard, on peut facilement deviner ce que ça sous-entend.

belge paysbas immortal

Si Belges et Néerlandais pouvaient se réjouir de l’arrivée de Diablo Immortal sur PC et plus seulement sur mobile, ils vont sûrement déchanter en voyant que le jeu ne sera pas disponible dans leurs pays respectifs. En effet, ce mercredi 2 juin, le jeu sort sur iOS et Android (et sera disponible en bêta ouverte sur PC) mais d’après le site néerlandais Tweakers, un salarié d’Activision Blizzard Benelux a confirmé que Diablo Immortal ne sera pas accessible en Belgique et aux Pays-Bas. La raison ? La législation en place.

Si vous suivez The Pixel Post depuis un moment, ce qui est le cas j’espère, vous avez sûrement vu le nom d’Activision Blizzard revenir assez régulièrement. Souvent pour des problèmes internes et de gestion du personnel (termes polis pour : management toxique et environnement de travail désagréable). Mais c’est aussi un studio qui, comme EA, est connu pour son amour de la lootbox qui s’achète avec de l’argent réel. Une pratique assimilée à celle des jeux d’argent par la Commission des Jeux de Hasard en Belgique et par la Kansspelautoriteit aux Pays-Bas, et qui avait amené Blizzard (ainsi que EA et Valve) à supprimer la possibilité d’obtenir des lootboxes en dépensant directement de l’argent.

Ici pour Diablo Immortal, ce sont ces mêmes pays, et plus précisément leurs législations, avec qui Blizzard semble avoir un problème. Il est assez clair que cela laisse entendre non seulement que le nouveau jeu Diablo contiendra des lootboxes (peu de surprise pour un jeu mobile même si jusque-là on avait pour seule information la présence de passes de combats) et que certaines seront payantes en argent réel. Il y a fort à parier qu’en empêchant l’accessibilité totale du jeu, plutôt que d’adapter son modèle économique comme ça avait été le cas auparavant, Blizzard tente de faire bouger les politiques des deux pays en matière de jeux de hasard. Pas sûr cependant que cela soit très bien perçu d’autant que les joueurs et joueuses ne portent pas franchement les lootboxes dans leur cœur.

À noter : obtenir le jeu via d’autres pays, comme la France pour nos amis de Wallonie, est tout simplement illégal. Celles et ceux qui tentent de le faire prennent le risque de se faire bannir par Blizzard.

Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé