Des gros vendeurs de cheats démantelés par la police chinoise

Mardi, nous avons appris que la police chinoise, aidée par le géant du gaming Tencent, a démantelé une organisation qui vendait des cheats dans des dizaines de pays et arrêté une dizaine de personnes. Un coup dur porté à ce business florissant et toxique mais qui ne l’arrêtera sans doute pas.

Dans une époque vidéoludique portée par les jeux compétitifs en joueur vs joueur, la recherche de la performance et du succès (les millions gagnés par les stars de l’esport ont de quoi faire rêver) se fait de plus en plus grande. Et pour y arriver, tous les moyens sont bons. Parmi les méthodes employées par les joueurs, l’utilisation de cheats. Selon une étude menée en 2019, environ un joueur sur trois aurait admis avoir déjà utilisé des cheats. Mais ces cheats ne sortent pas de nulle part. Bien souvent, ils sont vendus par des organisations opérant dans l’ombre à de souvent jeunes joueurs prêts à mettre la main dans le porte-monnaie plutôt que de s’entraîner. Chicken Drumstick est l’une de ces organisations. Il y a trois jours donc, la police chinoise a effectué une descente dans le « repaire » de cette petite équipe spécialisée dans la vente de cheats pour Overwatch et Call of Duty Mobile.

Des voitures de luxe étaient possédées par l'organisation vendeuse de cheats Chicken Drumstick

Résultats : 10 personnes arrêtées, 17 cheats détruits et 46 millions de dollars de biens, dont des voitures de luxe, ont été saisis. La police estime que l’organisation, lors de son activité, a gagné plus de 76 millions de dollars en vendant des cheats à travers le monde. Le tout fonctionnait grâce à un système d’abonnement allant de 10 à 200 dollars par mois ! De sacrés résultats qui laissent entrevoir le poids et la puissance du marché du cheat dans le jeu vidéo. Un marché sans doute bien peu secoué, les hackers redoublant sans cesse d’imagination et d’efficacité pour créer des cheats toujours plus complexes et les moins visibles possible.

A titre personnel, je considère les cheaters dans les jeux vidéo comme des personnes ne méritant aucun respect mais je peux comprendre en surface pourquoi de nombreux joueurs font appel à ces systèmes. Comme dit plus haut, les compétitions esport sont de plus en plus nombreuses, avec des cash prize parfois démentiels, ce qui attire et fait rêver les gamers qui veulent rejoindre ce monde. Du côté amateur, la comparaison constante aux autres joueurs avec les systèmes de rank entraine très certainement ce sentiment de vouloir être le meilleur même de quelques petits points, mais s’entrainer prend du temps, donc la voie de la facilité est souvent choisie.

Et si, lorsqu’on croise des cheaters en jeu, l’expérience n’a rien de rigolote (souvenons-nous des débuts de Fall Guys), les voir se faire pincer en direct ou observer à quel point certains cheat sont complétement claqués au sol est un petit plaisir coupable il est vrai. Je vous partage donc quelques petites vidéos qui valent le détour, à commencer par une des plus fameuses histoires de flagrant délit de cheat en plein stream.

Un joueur Fortnite à la mauvaise foi presque aussi grosse que notre amie du dessus est surpris en train de cheater dans un gros tournoi.

Petit tour d’horizon des cheats les plus énormes d’Overwatch.

Benjamin "Noodles"
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé