Les chiffres de la semaine : ACAB et augmentation

Il fait beau, vous profitez nonchalamment de vos vacances d’été allongé sur une chaise longue à l’ombre d’un arbre en bois avec des feuilles, et vous oubliez qu’il existe toute une industrie derrière ce petit jeu Switch auquel vous étiez en train de jouer il y a quelques minutes (sous ce même arbre marron et vert). Mais ne vous inquiétez pas, je viens vous rappeler que derrière l’insouciance de votre dernière expérience vidéoludique se cache un capitalisme toujours plus prompt à vous faire acheter n’importe quoi. C’est parti pour les chiffres de la semaine du 29 juin au 3 juillet.

Lundi : 4C48

Nous parlions de pink washing la semaine dernière du côté de Microsoft, cette semaine allons voir chez Turn 10, un studio qui appartient à Microsoft et qui est responsable des jeux estampillés Forza sur les différentes Xbox depuis 15 ans maintenant. En réaction au mouvement Black Lives Matter, les développeurs ont choisi d’interdire certains symboles dans la personnalisation des voitures. Fini les drapeaux confédérés, la Swastika ou la croix de fer allemande ainsi que le drapeau du Japon lors de la seconde guerre et d’autres symboles du même registre. Une bonne action qui comprend un certain nombre de nouvelles conditions d’exclusion des serveurs de jeux.

Voilà ça c’est ce que beaucoup ont signalé et c’est sur ce point que Turn 10 a choisi de communiquer. Mais ils ont également choisi d’interdire des slogans de lutte contre les discriminations comme ACAB ou FTP, … Pour faire ainsi le choix du renvoi dos à dos des nazis et des gens qui dénoncent les violences policières et les problèmes systémiques de la police. Mettre sur un même niveau ces deux choses n’est pas anodin dans un pays où le premier et le plus illustre des utilisateurs de cette rhétorique est le président Donald Trump. (Et a priori vous pouvez utiliser le leet speak de mon intertitre).

ACAB
Vous pouvez aussi essayez ça mais pas sûr que ça passe

Mardi : 26 000 000 $

Depuis 2013 et la sortie de Payday 2, Starbreeze a vécu des moments difficiles, les ventes n’étant pas assez florissantes sur le long terme. Fin 2018, le studio suédois n’est pas passé loin de fermer et après une année de restructuration, il voyait le bout du tunnel en ce début d’année. Les négociations avec un éditeur avançaient pour le futur Payday 3, le printemps n’était plus si loin, quand soudain COVID. La pandémie bloquant le processus, il a donc fallu attendre patiemment le redémarrage économique pour chercher à nouveau des fonds.

Et c’est par une émission de nouvelles actions que sera donc subventionnée la suite de l’aventure avec 70% de ces 26 millions qui seront utilisés pour du développement (surtout Payday 3 donc) et le reste servira à finir d’éponger les dettes restantes des périodes difficiles. Ils peuvent donc reprendre la route en quête d’un éditeur intéressé par la publication de leur(s) prochains jeux.

Mercredi : 100 000 000 $

Vous connaissez Discord ? Il y a quelque temps, ils avaient envisagé de se mêler à la bataille pour être un des fournisseurs de jeux avec Steam, Epic ou GoG (non pas toi Origin, retourne dans ton coin). Finalement, cette ambition ne semble plus vraiment d’actualité mais l’entreprise reste un acteur important de l’industrie pour la partie communautaire. Ils viennent de lever 100 millions de dollars et veulent renforcer leur présence, améliorer leur produit, … bref rien de très surprenant.

Mais parlons un peu des chiffres de Discord, plus de 100 millions (aussi) d’utilisateurs mensuels actifs, 4 milliards de minutes de discussions quotidiennes, plus de 6,7 millions de serveurs actifs et une valorisation estimée à plus de 3,5 milliards de dollars pour une entreprise pas encore entrée en bourse. Ça fait beaucoup, mais une telle communauté peut se valoriser à beaucoup plus si elle est bien traitée. Il faut ajouter que Discord génère des revenus principalement via Nitro (son offre payante) et souhaite continuer sa croissance pour devenir un incontournable de la discussion en ligne.

Jeudi : 10 $

Comme à chaque génération, les pauvres éditeurs nous rappellent à quel point leur vie est difficile et qu’il leur faut absolument augmenter le prix des jeux d’une génération à une autre pour couvrir la hausse des coûts de production. Il est vrai que les productions AAA ont vu leurs budgets croître de manière impressionnante mais faut-il rappeler que la vente des jeux en elle-même n’est plus primordiale dans le business model de cette industrie ?

Strass Zelnick
Regardez comme il a l’air triste avec une fortune évaluée à plusieurs centaines de millions de dollars le patron de Take Two

Ajouter 10$ à la version PS12 et Xbox Series 360 Plus Alpha du nouveau NBA 2K par rapport à la version sur les consoles précédentes est-il vraiment nécessaire quand la majorité des revenus d’un tel jeu se fait sur la vente de contenu additionnel, de monnaies virtuelles, de season pass et autres artifices pour augmenter son prix sans le dire ? J’attends avec impatience les annonces de nouveaux modèles économiques du genre qui seront à nouveau accompagnés du discours servi à chaque fois : « C’est pas facile, les coûts augmentent. » alors que l’industrie du jeu vidéo est extrêmement profitable pour ces géants du jeu service.

Vendredi : 3 000 000 000 $

Pour PUBG et sa version chinoise nommée Game For Peace, au total de revenus depuis leurs lancements. Cette belle performance est encore plus impressionnante si on ne regarde que les 7 derniers mois, qui représentent la moitié de tout cet argent amassé. Et en parlant de moitié il est également à noter que plus de la moitié (1,6 milliards) provient de la version chinoise au doux nom de jeu pacifiste qui laisse penser à des interactions dignes de Journey ou Flower, alors que non, pas du tout.

JoK
JoK

J'aime les chiffres, tous les chiffres, et aussi les jeux vidéo mais pas tous

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.