BlizzCon : Diablo 4, Overwatch 2, WoW et excuses

Dire que Blizzard était attendu au tournant pour cette BlizzCon 2019 après l’affaire Blitzchung est un euphémisme de proportion gigantesque. Revenons donc sur les annonces de la cérémonie d’ouverture.

Excuses du bout des lèvres

Commençons par le plus surprenant : la montée sur scène de J. Allen Brack, président de Blizzard, dès le début de la cérémonie. Il y a prononcé un discours d’excuses qui réussit la performance de ne pas prononcer un seul mot en rapport avec l’affaire qui secoue Blizzard depuis trois semaines, tout juste si Hearthstone a été évoqué. Dans les faits, il s’excusait plus du communiqué de presse ridicule sorti une semaine après que de l’affaire et n’a rien dit sur la suspension de la sanction envers Blitzchung.

Blizzcon J. Alen Brack
Par contre il n’aurait probablement pas dû faire ses excuses devant un fond bleu

Au final le discours était très policé et les protestataires devant le centre de convention l’ont bien compris puisque ça n’a pas calmé leurs ardeurs, comme le montre un article d’Eurogamer. Dans les faits, l’affaire ne semble pas se tasser, même si en réalité le cœur de cible de Blizzard s’en est déjà désintéressé, mais une petite minorité continue à exprimer son mécontentement, que ce soit devant le convention center ou en ligne.

Diablo IV n’est pas une blague du 1er avril

Souvenez-vous l’année dernière : Blizzard annonçait tout fier Diablo Immortal, un jeu mobile co-développé avec NetEase. La réaction fut fraiche et nous offrit le meilleur meme de 2018 : ce joueur qui, prenant le micro lors de la séance de questions-réponses, nous sortit le déjà légendaire « Est-ce qu’il s’agit d’une blague du premier avril en avance ? ».

Rassurez-vous donc fans du hack’n’slash de Blizzard, cette année vous êtes gâtés. Blizzard a annoncé Diablo IV, avec une superbe cinématique, et même un peu de gameplay. Au programme : une ambiance plus sombre, se rapprochant du second opus, et trois classes classiques ont déjà été annoncées (Barbare, Sorcière et Druide). Le jeu sortira sur PC, Xbox et PS4, ce qui semble confirmer une sortie pour 2020 (à moins qu’il ne sorte aussi sur la prochaine génération).

WoW s’offre une nouvelle extension

Prouvant encore une fois le talent de Blizzard pour les cinématiques, l’extension Shadowlands a été annoncée avec un trailer absolument sublime montrant Sylvanas affrontant le Roi Liche actuel, avant de le vaincre et de tranquillement ouvrir le passage entre le monde des vivants et des morts. À la fraiche.

L’extension s’annonce massive avec :

  • 5 nouvelles zones dans le monde des ténèbres et tous les raids qui vont avec
  • Un nouveau système de leveling
  • Le système de Covenant, où vous choisirez une faction du Shadowlands dans une mini-campagne vous octroyant divers bonus
  • La Tour des Damnés : un nouveau mode inspiré des rogue-likes où vous et votre équipe devrez grimper dans une tour aux ennemis de plus en plus puissants
  • Toutes les races alliées et les Pandarens pourront devenir des Chevaliers de la Mort
  • Plus de personnalisation de votre personnage

Overwatch 2 laisse un petit peu de marbre

La dernière grosse annonce de la soirée fut Overwatch 2. L’enthousiasme fut en demi-teinte, le jeu ne semblant pas vraiment être une suite mais plus une grosse extension. Au programme :

  • Des missions d’histoire
  • Des missions en coop
  • De nouveaux héros
  • Un nouveau mode qui, très franchement, ressemble quand même beaucoup à un mode normal
  • De nouvelles maps

Là où c’est relativement étrange, c’est que le contenu d’Overwatch 2 sera en partie porté sur le premier : tous les nouveaux héros et les nouvelles maps seront dans le premier opus, et les joueurs des deux titres pourront jouer ensemble dans le mode PVP classique. Seuls les modes histoire et coop seront réellement exclusifs à Overwatch 2. Est-ce que ça sera suffisant pour justifier l’achat d’un jeu plein pot ? L’avenir nous le dira, mais dans les faits, le jeu a une vague odeur de grosse extension plutôt que de suite.

Tritri
Tritri

Ici pour parler de jeux avec tableurs, aka 4X, grande stratégie, gestion. Aussi expert ès jeux spatiaux, tire régulièrement sur l'ambulance Star Citizen. Egalement le pire cauchemar de nos chers correcteurs

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.