Hearthstone : Blizzard sanctionne sévèrement le joueur hongkongais Blitzchung

Le marché chinois est une aubaine économique et froisser les autorités du pays peut porter un coup grave aux bénéfices. C’est sûrement le raisonnement qu’ont eu certains responsables de chez Blizzard en décidant de punir lourdement le joueur hongkongais, Chung « Blitzchung » Ng Wai.

Interviewé par deux casters (commentateurs) du tournoi Hearthstone Grandmasters d’Asie Pacifique, Blitzchung a tenu à partager son soutien aux manifestants pro-démocratie de Hong Kong. Il est apparu sur le stream officiel, portant un masque identique à celui utilisé sur place pour se protéger (notamment des grenades lacrymogènes). Après un bref échange des deux casters entre eux, il a retiré son masque et a clamé, en mandarin : « Libérez Hong Kong. La révolution de notre époque ! »

Suite à cette interview post-match, Blitzchung s’est vu confisquer ses gains acquis lors du tournoi Grandmasters d’Asie-Pacifique auquel il participait. Mais ce n’est pas tout car la sanction est assortie d’une interdiction de compétition pendant 1 an, s’étalant du 5 octobre 2019 au 5 octobre 2020. Blizzard a justifié sa décision au motif d’un article, largement interprétable, du règlement du tournoi : « tout acte qui, à la seule discrétion de Blizzard, vous discrédite publiquement, offense une partie ou un groupe du public, ou endommage l’image de Blizzard, entraînera le retrait de Grandmasters et la réduction du prix total du joueur à zéro, en plus des autres recours qui peuvent être prévus » (page 12 section 6.1)

Cela reste un acte politique lourd de conséquence pour le joueur, mais qui s’y était préparé. Blitzchung a ainsi expliqué à un journaliste d’Inven Global : « Je suis conscient de la portée de ce que j’ai fait en stream. Cela peut me causer un tas de problèmes, y compris s’agissant de ma sécurité personnelle. Mais je pense que c’était mon devoir de dire quelque chose à propos de cet enjeu ».

Autre conséquence directe de l’intervention du joueur : Blizzard ne travaillera plus avec les deux casters. En effet, lors de l’échange pré-interview, les deux hommes ont laissé comprendre qu’ils savaient ce qu’allait dire Blitzchung. Raison pour laquelle ils miment de se cacher sous leur bureau. Une attitude coopérative qui ne passe pas auprès de l’éditeur américain. A cause de tout ce passage problématique, la VOD du stream a été retirée par Blizzard. Mais nous sommes sur internet et elle est donc désormais trouvable un peu partout.

blitzchung stream
Les deux casters, tentant avec humour d’éviter la polémique

Ces sanctions ont sûrement aussi été prises au regard d’une autre polémique récente. En effet, vendredi 4 octobre dernier, la télévision publique chinoise a annoncé ne plus diffuser les matchs de la NBA. Et des sponsors ont même menacé d’annuler des contrats. La raison ? Un tweet de l’entraîneur de l’équipe de Houston où il appelait au soutien à Hong Kong. Malgré la suppression du tweet en question et des excuses publiques, la suspension de la diffusion reste effective. Et le manque à gagner aussi.

Les récents soulèvements populaires à Hong Kong face à l’autorité tutélaire chinoise ont fait le tour du monde. Or, la Chine, déjà grande puissance économique, souhaite aussi s’imposer sur le plan politique international. Son bras de fer diplomatique avec les Etats-Unis de Donald Trump en est un parfait témoin. Et la défiance de la population de l’ancienne colonie britannique, incertaine quant à sa relative autonomie au-delà de la date légale (en 2047), met à mal ce projet.

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.