Blizzard annule un événement pour la sortie d’Overwatch sur Switch

Le feuilleton Blizzard continue ! La société américaine a décidé de l’annulation de l’événement prévu ce mercredi 16 octobre à New York pour le lancement d’Overwatch sur Switch. Depuis la polémique hongkongaise, rien ne semble s’améliorer pour la situation du géant du jeu vidéo.

Le 8 octobre dernier, Nintendo New York avait annoncé sur Twitter un événement spécial pour le lancement d’Overwatch sur la Nintendo Switch. Avec en plus la possibilité pour 150 fans d’Overwatch de s’inscrire pour rencontrer des doubleurs du jeu.

Mais ce 15 octobre 2019, les 150 élus ont dû être bien déçus. Un nouveau tweet de ce même compte Nintendo New York annonçait l’annulation de l’événement. Blizzard, qui a donc décidé de cette annulation, n’a toutefois pas communiqué pour le moment. Un silence qui ne laisse pourtant que peu de doute sur la raison ayant poussé l’éditeur américain à ce choix drastique.

Cette annulation pourrait très probablement être liée à la sanction d’un joueur hongkongais, Blitzchung, pour son soutien, durant une interview retransmise sur un stream officiel, aux protestations sur déroulant à Hong Kong. Depuis, le président de Blizzard, J. Allen Brack a publié un timide communiqué annonçant une réduction des sanctions (Blitzchung a récupéré ses gains et sa peine a été rabaissée de 6 mois). Mais beaucoup ne pardonnent pas à Blizzard ce qu’ils estiment être une soumission face à un régime oppressif.

mei hongkong
Fort heureusement, les jeux vidéo ne sont pas politiques.

Cela explique donc les nombreuses réponses. Et ce n’est pas un hasard si des hashtags #StandWithHongKong ou #BoycottBlizzard se sont ainsi multipliés dans les réponses au tweet et sur Twitter. Tout comme des montages de Mei, l’héroïne chinoise d’Overwatch. En effet, celle-ci a vite été récupérée pour en faire une figure iconique de la protestation pro-Hongkong. Avec comme espoir que cela entraîne le bannissement d’Overwatch par les autorités chinoises.

Les tentatives brouillonnes de Blizzard pour espérer gérer les polémiques qui la frappent n’aident pas l’entreprise à sortir la tête de l’eau. La Blizzcon approchant de plus en plus (du 1 au 3 novembre prochain), il devient difficile d’imaginer Blizzard pouvoir esquiver la polémique à grand renfort de titres acclamés. D’autant plus que l’année dernière, ces mêmes annonces avaient été largement critiquées. L’annulation de cet événement reste par contre peu envisageable.

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.