Beyond Good and Evil 2, un faux remastered et A Plague Tale Innocence : le condensé de l’actu du 15 juin

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Vous ne lirez pas forcément ce qui concerne le dernier trailer de Fifa 18 ou autre. Le rédacteur du jour choisi jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Cap sur les coulisses de Beyond Good and Evil 2, le remake de Shadow of The Colossus et un teaser pour A Plague Tale : Innoncence.

Beyond Good and Evil 2, l’heure de convaincre

À peine officialisé et déjà plus la peine de le présenter, Beyond Good and Evil 2 nous revient trois jours après son teaser avec le plein d’informations. Michel Ancel et Guillaume Brunier, respectivement Directeur Créatif et Senior Producer, se sont livrés à une interview pour le blog d’Ubisoft où ils étayent davantage le projet. On apprend notamment que le studio œuvre depuis trois ans sur une nouvelle technologie, qui permettra au joueur de parcourir l’univers du jeu sans temps de chargement ; que ce second opus exposera un univers métissé (cultures et ethnies diverses) dans une société marquée par la parité hommes / femmes et humains / hybrides ; mais également que l’aventure se voudra décomplexée, réaliste et sans aucune censure concernant le traitement de ses personnages (à l’image de Knox, révélé dans le teaser). On ajoute à cela un mode multijoueur pour la campagne solo, une personnalisation poussée, la multitude d’interactions terrestres et spatiales envisagées et on se demande alors comment une telle production peut être envisageable à l’heure actuelle.

Une lettre d’intention alléchante certes (le propre d’une lettre d’intention, vous me direz), mais il paraît évident que des concessions seront à prévoir. Croisons les doigts pour que le résultat corresponde au plus près des ambitions d’un Michel Ancel décidément très (trop ?) ambitieux. Un court making-of a également été réalisé chez Ubisoft Montpellier, afin de présenter l’équipe de développement ainsi que les objectifs visés tout au long de la production à venir de ce Beyond Good and Evil 2.

Shadow of the Colossus PS4, le remake du remastered

Sans aucun doute LA surprise de la conférence Playstation tenue durant cet E3, Shadow of The Colossus nous revient cette fois-ci sur PS4 pour un vrai remake (même si les premières images peuvent éventuellement faire penser le contraire). Et c’est Shuhei Yoshida qui le précise dans une interview pour Famitsu (via Siliconera) :

« Le contenu du jeu est identique à la version originale, mais tous les assets ont été recréés pour l’occasion. […] (Le contenu du jeu) reste le même, mais les mais les préférences des joueurs en termes de contrôles changent avec le temps. Donc nous veillons à intégrer une façon plus moderne d’y jouer. Evidemment, vous éprouverez les mêmes sensations que celles procurées par la version originale, mais nous voulons surtout montrer que le travail qui avait déjà été accompli est superbe, en utilisant les technologies d’aujourd’hui. Fumito Ueda n’a pas été vraiment impliqué cette fois-ci. »

Pour rappel, Bluepoint Games, le studio en charge de ce remake, s’était occupé de la remasterisation PS3 d’Ico et de Shadow of The Colossus. Et plus récemment, l’équipe nous a livré la Nathan Drake Collection pour la trilogie Uncharted.

Focus sur A Plague Tale : Innocence

On le sait, la grand-messe que représente l’E3 est l’occasion pour les constructeurs, et autres éditeurs majeurs, de se retrouver sous les feux de la rampe à coups de bonnes grosses productions pleines de hype. On en oublierait presque l’autre facette de ce salon, celle qui a lieu durant les journées post-conférences et où se tiennent une multitude d’indépendants venus de tout horizon pour grapiller un peu de visibilité. C’est le cas notamment de Focus Home Interactive, porte-étendard de studios indés s’il en est, venu présenter ses trois bébés du moment : Call of Cthulhu, Vampyr et A Plague Tale : Innocence. Si je vous ai déjà présenté le trailer E3 de Vampyr dans l’Expresso du 8 juin (qui a également bénéficié d’une nouvelle séquence de gameplay), aujourd’hui je m’arrête sur le jeu d’action / aventure A Plague Tale : Innocence. Déjà parce que c’est l’œuvre d’Asobo Studio, parce que c’est une équipe bordelaise et parce que Bordeaux c’est le bien, mais aussi parce que cette production a également bénéficié de son premier teaser, conçu tout spécialement pour le salon.

Au programme, petite percée en l’an 1349, où le Royaume de France se voit ravagé par la Peste Noire. On lève également le voile sur l’héroïne que l’on incarne, Amicia, accompagnée par son frère Hugo, tous deux mystérieusement poursuivis par l’Inquisition et entourés d’une menace omniprésente : une horde de rats affamés. Une entrée en scène, ma foi, plutôt réussie.

Yohan Belhadj
Yohan Belhadj

Sensible à l'image et aux divers procédés de narration. Je suis peut-être plus vidéo que jeu, mais je ne boude pas pour autant mon plaisir à tenir une manette dans les mains.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.