Bethesda porte plainte et ce ne sont pas les seuls : le récap de l’actu du 25 juin 2018

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Bethesda accuse Warner Bros et Behaviour d’avoir copié Fallout Shelter, les créateurs originaux de Star Control demandent de l’argent pour une action en justice et si vous êtes sur Mac, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous.

Bethesda n’est vraiment vraiment pas content

Et c’est assez compréhensible puisque selon l’entreprise, Warner Bros et Behaviour auraient piqué le code source de Fallout Shelter pour faire leur jeu mobile Westworld. Comment me direz-vous ? Eh bien tout simplement parce que Behaviour fait les deux jeux. Le seul problème étant que, selon Bethesda, tout leur appartient, que ce soit le code source, le game design, les animations, le gameplay, la direction artistique et autres choses, qui se retrouvent aujourd’hui dans le jeu Westworld. Ils ont donc déposé une plainte dans le Maryland contre Behaviour pour « rupture de contrat, violation de propriété intellectuelle, concurrence déloyale et détournement de secrets commerciaux ». Warner Bros n’est pas en reste puisqu’ils sont accusés d’avoir poussé Behaviour à rompre le contrat.

westworld bethesda

Le plus drôle dans l’histoire restant la preuve qui a été avancée pour prouver le vol : les deux jeux présenteraient les mêmes bugs. Notamment l’un d’entre eux, aussi bien présent dans la démo de Westworld que dans les premières versions de Fallout Shelter livrées par Behaviour. Alors ok c’est pas Bethesda qui a développé le jeu mais ça reste drôle, d’accord ? Bref, l’entreprise américaine demande donc l’arrêt total du développement et de la distribution du jeu Westworld ainsi que des dommages et intérêts. Si vous le désirez, vous pouvez retrouver les documents officiels sur le site de Variety.

 

Fred Ford et Paul Reiche ne sont vraiment vraiment pas contents

Mais eux, ils n’ont pas de thunes alors ils ont fait un Gofundme. Pour demander deux millions de dollars. Car il se trouve que les deux hommes se présentent comme les « créateurs originaux » de Star Control et qu’ils se retrouvent empêtrés dans des procédures coûteuses contre Stardock, qui sortira bientôt Star Control : Origins. En gros les deux hommes et l’entreprise se battent pour savoir qui possède les droits sur les vieux jeux, qui a le droit d’y associer leurs nouvelles créations et qui a le droit d’utiliser les personnages, les décors et l’histoire des anciens titres. Le problème étant que c’est assez confus, d’où l’action en justice. Stardock possèderait au moins les droits sur le nom « Star Control » après avoir acheté quelques petites choses en rapport avec les jeux lors de la banqueroute d’Atari mais Ford et Reiche considèrent que tout le reste leur revient et que Stardock n’a jamais acheté les droits des jeux en eux-mêmes.

D’autant plus que Ford et Reiche affirment que le patron de Stardock leur a demandé plusieurs fois de l’aider à faire Star Control : Origins ou de lui céder leur travail, ce qu’ils ont refusé, ayant eu envie de conserver leur matériel pour leur jeu « Ghosts of the Precursors ». De son côté, l’entreprise déclare que les deux hommes devraient arrêter de se présenter comme les créateurs de Star Control, ayant fait partie d’une équipe complète qui a autant voire plus contribué à la licence qu’eux. Bref c’est un gros bazar mais vu que c’est aux Etats-Unis, Stardock a adopté la technique américaine typique des grosses entreprises : noyer leurs adversaires sous les procédures afin qu’ils manquent de fonds et qu’ils renoncent. D’où le Gofundme à la somme ridicule, qui n’a selon moi pas beaucoup de chance de servir à grand-chose et d’arriver à son but. De toute façon, mon point de vue est simple : je ne vais probablement jouer à aucun de ces deux jeux. J’aime bien la politique dans mon JV mais pas le drama.

 

Les DRM ont fait une nouvelle victime

Si vous avez un Mac et que vous pensiez pouvoir lancer Metal Gear Rising : Revengeance, oubliez tout de suite, ce n’est plus possible. Un utilisateur sur Reddit s’était dit qu’il allait pouvoir revivre de bons souvenirs en achetant le jeu sur son Mac. Malheureusement pour lui, la société qui a fait le portage, Transgaming, a changé de centre d’intérêt entre temps mais surtout avait inclus un DRM qui nécessitait une réponse de leurs serveurs, qu’ils n’ont donc plus. Steam, ne pouvant probablement faire grand-chose de son côté, s’est contenté d’enlever « Mac OS » des plateformes supportées.

Outre le fait que ce soit triste pour cet utilisateur et tous les autres acheteurs du jeu, ça prouve encore une fois que tous ces jeux pleins de DRM et qui demandent une connexion Internet permanente vont poser un vrai problème dans le futur. Ce n’est pas faute de le dire et de le répéter mais peu de gens semblent s’en inquiéter. Les éditeurs continuent, Steam a toujours la plus grosse part du marché des jeux sous forme numérique et nous risquons de perdre très prochainement tout un pan de notre culture à cause d’entreprises qui se contentent uniquement de « louer » des biens à des gens qui pensent les posséder. D’autant plus sur PC, où les éditions physiques sont de plus en plus rares. Bref, c’est une honte et ce n’est malheureusement qu’un exemple de plus qui risque de se multiplier dans les prochaines années.

 

Ailleurs dans l’actu

  • Telltale va lâcher son vieux moteur de jeu pour revenir à Unity. On apprend cela dans un article passionnant de Variety qui raconte l’enfer qu’ont vécu les employés de Telltale sous la direction de Kevin Bruner et pourquoi l’entreprise a failli y passer.

 

Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.