Baldur’s Gate 3 : l’early access a démarré

RPG attendu par les fans de la licence autant que par les adeptes des Divinity : Original Sin, Baldur’s Gate 3 a débuté son early access hier. Petit point sur ce que ça signifie et le contenu disponible.

Dernière mise à jour de Larian Studios

Les développeurs du jeu, Larian Studios, avaient repris la diffusion d’infos en juin dernier. Cela avait d’ailleurs débouché sur l’annonce du décalage de la phase d’early access, initialement prévue au 30 septembre 2020. Une petite semaine, rien de très grave, surtout pour celles et ceux qui attendent le troisième opus de la saga Baldur’s Gate depuis 2001 (date de sortie de l’extension Throne of Bhaal). La communauté l’a donc plutôt bien pris et Larian a d’ailleurs su en jouer sur Twitter en changeant son nom en « Baldur’s Late » (« retard » en anglais).

L’early access est disponible depuis le 6 octobre à 18h, heure britannique soit 19h en France. Un accès assez large puisqu’en plus du PC et de Stadia (lol), Baldur’s Gate 3 est aussi disponible pour les possesseurs de Mac. Une bonne surprise pour un public qui, à part pour les jeux Blizzard, doit souvent faire l’impasse sur les sorties du moment. L’annonce s’est accompagnée d’une précision quant à l’espace disque nécessaire : auparavant fixé à 70GB, il est passé à … 150 ! Un joli bébé qui s’explique sûrement par les évolutions croissantes dans le niveau de détails des personnages, les ramifications de dialogues, la personnalisation et bien évidemment la taille de base d’un RPG ambitieux.

Temps limité, entre guillemets

Puisqu’on en parle, venons-en un peu au contenu. On ne connaît pas la date exacte de sortie de la version finale de Baldur’s Gate 3. La durée de l’early access sera d’au moins 1 an d’après Larian Studios. Ce qu’on sait par contre, c’est la durée prévue de cet avant-goût d’aventure. Entre 20 et 25 heures de jeu, c’est à dire le temps de parcourir l’acte 1.

Races et classes sont limitées par rapport à ce qui sera disponible dans la version finale. On a ainsi 8 races, comprenant parfois des sous-races, portant le total à 16 possibilités. S’agissant des classes, elles sont au nombre de 6 : clerc, guerrier, rôdeur, roublard, démoniste et magicien, auxquelles s’ajoutent 2 supplémentaires, à débloquer dans l’aventure. De quoi faire pas mal de combinaisons !

On retrouve l’ensemble des choix caractéristiques de bases des RPG sur papier, et communs à la saga : Force, Dextérité, Intelligence, Sagesse et Charisme. A côté de ça, Baldur’s Gate 3 est normalement jouable en coopération. Bon, ça n’est qu’à 2 en local et à 4 en ligne. Mais ça reste toujours sympathique. La résolution des combats, très similaire à celle des autres jeux de Larian Studios, reste sur une base de tour par tour.

Des tas d’autres éléments persistent : romances avec les membres du groupe, choix liés aux décisions prises lors des dialogues, discussion avec des PNJ même lorsqu’ils sont morts, système de furtivité dépendant de la lumière ambiante etc. Avec 20 à 25 heures de jeu prévues mais des réactions qui dépendent d’une combinaison avec les 16 races et 6 à 8 classes disponibles, et les premiers retours des streamers, on peut s’attendre à du très bon !

Dans tous les cas, Baldur’s Gate 3 demeure avant même la publication des premiers avis une réussite de communication. Larian Studios a réussi à récupérer une licence que beaucoup avaient choisi d’oublier. Une icône du RPG PC qui aurait pu disparaître. Et, je pense, un message qui pourrait être plus tard envoyé à Square Enix, après sa décision de partir sur du A-RPG pour Final Fantasy 16. Une fracture nouvelle dans le monde du RPG. Une erreur ? Seul l’avenir nous le dira…

Avatar
Veltar

Joueur de jeux vidéo qui aime la politique. Du coup j'écris surtout des trucs qui parlent des deux. Côté jeux : Stratégie, Metal Gear Solid et indés en pixel art. Consommateur régulier de séries TV et de films.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé