8 nouvelles plaignantes dans une plainte pour discrimination contre Sony

L’actu de la semaine chez Sony, ce n’est pas qu’un State of Play et l’arrêt des services en Russie, mais c’est également l’ajout de 8 nouvelles plaignantes dans le cadre d’une plainte déposée en novembre dernier accusant l’entreprise de pratiques discriminatoires.

Huit femmes se sont donc rajoutées à cette plainte. Globalement, les récriminations sont des grands classiques de l’industrie : avances non-sollicitées, des difficultés à obtenir de l’avancement pour les femmes, et un mépris affiché pour leur travail au sein de l’entreprise. Je pourrais ici copier-coller mon article sur le rapport de Paradox, tant j’ai l’impression d’avoir déjà lu ça.

Par exemple, une des plaignantes, Marie Harrington, se rappelle d’une session de discussion sur les promotions où 70 hommes étaient en lice pour une augmentation contre seulement 4 femmes. Elle évoque également un échange de 2018 avec ses supérieurs concernant un article du New York Times sur les femmes de Nike se révoltant contre la toxicité masculine, et où elle demandait s’il fallait attendre qu’un article du genre sorte pour que la direction agisse sur le sujet au sein de Sony.

Bureau de Sony Interactive

Kara Johnson, une ancienne employée de Sony, pense que l’entreprise n’est pas du tout équipée pour gérer les environnements de travail toxique. Elle cite par exemple 10 employées qui auraient quitté son bureau dans les 4 mois précédents son départ. Elle parle également d’une lettre qu’elle aurait partagée à ses collègues, évoquant ses nombreuses tentatives de signaler à la direction des pratiques discriminatoires vis à vis de femmes enceintes et la réticence du manager masculin des ressources humaines à agir sur ces signalements. Un autre témoignage évoque une étude extérieure à l’entreprise relevant un grand déséquilibre en termes de distribution des employés dans son équipe.

Ces 8 nouveaux témoignages ont été déposés hier, ce qui correspondait à la date limite fixée suite à la demande de Sony de renoncer à la plainte, considérant le manque de preuves. Par conséquent, une audience aura lieu le mois prochain, au plus tôt, pour déterminer du bien fondé de cette plainte au vu de ces nouveaux éléments.

Tritri

Ici pour parler de jeux avec tableurs, aka 4X, grande stratégie, gestion. Aussi expert ès jeux spatiaux, tire régulièrement sur l'ambulance Star Citizen. Egalement le pire cauchemar de nos chers correcteurs

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé