Shenmue 3 – Une sortie de route vers le passé

Je reviens d’un voyage étrange, à mi-chemin entre le voyage dans le temps et le trip sous acide. Je me suis baladé dans un monde qui n’avait aucun sens, guidé par le journal perdu d’un personnage intrigant : Ryo Hazuki. Sans doute un collégien avec un peu d’imagination mais très peu de talent pour raconter les choses, pourtant, j’ai marché sur ses traces pour découvrir des lieux sans aucun intérêt et des personnes qui ne connaissent pas les émotions que je pensais universelles chez les humains. Bienvenue dans Shenmue 3, un pays qui ne peut pas exister et que personne ne devrait avoir à visiter.

Je ne suis pas le premier à explorer cette contrée désolée, d’autres l’ont fait avant moi, parfois aidés par l’alcool, ce qui a sans doute permis d’éviter des traumatismes plus lourds que ceux déjà acquis. Je n’ai pas eu cette chance, c’est à jeun que j’ai dû parcourir le village de Bailu et la ville de Niaowu pour suivre le parcours de notre jeune écervelé prénommé Ryo. Et croyez-moi, ne vous aventurez pas en ces lieux sans précaution, vous risqueriez de perdre de nombreuses heures de votre vie, et elles valent bien plus que ce que vous pourriez y trouver.

Le parcours débute dans une grotte étrange aux abords d’un petit village nommé Bailu. Si j’en crois le journal, Ryo est arrivé ici le 21 mars 1987, mais cette date est sans doute fausse comme le reste du récit ne cessera de nous l’indiquer par divers indices peu discrets. Malheureusement, les premières pages sont effacées et ne permettent pas de comprendre ce qui est arrivé jusqu’au 25 mars, quelques bribes sont lisibles mais rien qui indique un cheminement clair : « jeu du seau, boule qui tombe, appât blanc, cuisine étrange, cache-cache tournesol, trop de tiroirs… » ces éléments incohérents semblent indiquer des activités sans intérêt et dont la finalité m’échappe encore aujourd’hui.

Bailu hi Bailu ha

La suite n’est pas beaucoup plus logique mais elle informe déjà plus sur le chemin emprunté par Ryo. Il passera son temps à se faire balader par les gens du village qui ont pris le parti de lui faire parcourir l’ensemble des lieux sans raison apparente. Un rite initiatique local ? Une forme de sadisme envers un enfant naïf et maladroit ? Le signe que ces gens ne peuvent pas exister et que Ryo ne sait pas ce qui se passe vraiment ? À ce moment du récit, les trois solutions sont encore tout à fait possibles. Ryo erre en cherchant des personnes qui ne lui apportent aucune réponse sur les questions qu’il a à poser tout en lui disant d’aller voir quelqu’un d’autre. Monsieur Ke au marché Panda, puis Yanxin au bassin pour le mener face à des voyous qui vont lui donner une belle leçon en le fracassant joyeusement. Cet enchaînement à l’issue duquel beaucoup auraient abandonné entraînera Ryo dans une nouvelle dimension de stupidité : il va essayer d’apprendre à se battre en faisant ce qu’il appelle la posture du cavalier. À la plus grande surprise de tous les gens l’ayant vu faire, la méthode semble efficace, puisqu’en retournant voir les voyous, il réussira à les vaincre mais sera battu par un voyou plus grand, dommage. Suite à cette nouvelle défaite, il continuera son parcours et ira trouver Yanxin, qui refusera de lui parler. Déçu mais pas découragé, il rentre chez lui pour faire le point avec Shenhua, comme chaque soir ou presque. À lire son récit, j’en suis venu à croire que cette Shenhua est une sorte de prof accompagnatrice ou tout du moins sa tutrice dans ce voyage en terre inconnue.

Ryo pensif
Comme il a l’air heureux de pouvoir partir dans ce camp de vacances

Shenhua le laissera seul le lendemain matin, ce qui troublera beaucoup le jeune abruti homme qui devra à nouveau jouer à une sorte de course d’orientation pour la retrouver, non sans quelques difficultés tant il semble peu doué pour ce genre de choses. Cette journée du 27 mars sera dédiée aux souvenirs, d’abord de Ryo avec l’évocation d’un temps passé où il vivait dans une région appelée « Dreamcast », puis du père de Ryo, qui a lui aussi vécu une période dans ce village étant jeune, peut être un indice sur le côté rite initiatique de ce voyage en Shenmue 3 dans cette famille. Les jours suivants seront passés à aller de vieux en vieux au gré du bon vouloir des habitants du village qui semblent prendre du plaisir à ce jeu sordide, allant jusqu’à faire en sorte que l’un d’entre eux se fasse payer sa nourriture et son alcool par le jeune Ryo. Cette routine sera à nouveau brisée le 30 mars lors d’une nouvelle rencontre avec les voyous du village, ils se laisseront vaincre à nouveau mais leur chef mettra un KO de 3 jours à Ryo (bien que celui-ci se soit cru vainqueur, d’après son journal). 3 jours, puisque c’est bien le 2 avril qu’il prendra à nouveau la plume pour nous expliquer qu’il doit s’entraîner afin d’être prêt lors de sa prochaine rencontre avec le voyou en chef du petit village. Il essaiera de convaincre un des vieux du village de lui apprendre une nouvelle technique qui, à elle seule, devrait lui permettre de vaincre son adversaire. Il n’en faudra pas plus pour que le vieux l’arnaque avec une demande délirante d’achat d’une bouteille d’une valeur de 2000 Yuans. Ryo tentera alors de gagner de l’argent de façon stupide, en coupant du bois, en allant à la pêche ou encore en pariant sur des courses d’animaux improbables (grenouilles ou tortues). Il finira par gagner suffisamment en jouant aux dés avec une chance insolente. Grâce à cette bouteille hors de prix, le vieux acceptera de se moquer de Ryo encore quelques jours, en le faisant courir après des poules principalement, avant de lui apprendre une technique de combat. Après avoir accompli sa quête de vengeance envers les voyous locaux, Ryo croisera un personnage qu’il nomme lui-même Chai, mais nous reviendrons sur cet étrange personnage un peu plus tard. Suite à un interrogatoire non musclé (Shenhua interdit bizarrement toute forme de violence sur le voyou qui avait mis Ryo KO) ils obtiendront les informations nécessaires à la poursuite de leur parcours. Une vieille, quelques clés et une énigme simpliste plus tard, ils décident de quitter Bailu pour se rendre dans une autre région de Shenmue 3 : la ville de Niaowu. Nous sommes le 8 avril et le voyage leur prendra 2 jours.

Ryo ne répond plus

Si la première partie du périple était un peu étrange, mais bon, un village peuplé de gens malveillants envers un jeune naïf est possible, la suite tombe dans l’improbable voire l’impossible. Dès son arrivée, Ryo tentera d’obtenir plus d’informations sur Yuan pour enfin pouvoir lui parler, malheureusement aucun des marchands qu’il abordera ne lui apportera de l’aide et il ira trouver un hôtel pour passer sa première nuit dans cette ville. Dès son réveil, il entreprendra de découvrir cet endroit en parcourant les rues adjacentes, il trouvera un dojo, puis une salle de jeu sur laquelle nous reviendrons et des boutiques diverses et variées. Il se tournera encore vers une personne âgée au hasard pour trouver des informations sur Yuan, celle-ci lui indiquera de retourner de là où il vient, c’est-à-dire le quai sur lequel il est arrivé pour y trouver une trace du passage de Yuan, grâce à une photo qui le mènera à un nouvel endroit, bref vous voyez le schéma qui revient ? Ah et il y a des voyous d’impliqués aussi… Mais revenons à cette salle de jeu, lieu qui paraît anodin mais qui révèle bien plus qu’il n’y paraît au premier abord. On y trouve un jeu qui parodie clairement un autre jeu qui ne sortira que quelques années plus tard (Virtua Fighter), une affiche pour la suite d’un jeu non sorti à l’époque du journal de Ryo et également des statues géantes de celui que Ryo nomme Chai, un voyou de l’ombre que personne ne connaît. Il devient de plus en plus difficile à croire que ce récit soit vrai et que cet endroit appelé Shenmue 3 existe vraiment.

Ryo et virtua fighter 3
Cet endroit est fascinant mais ne peut pas exister en 1987

Ryo reprend alors le cours de ces occupations habituelles (couper du bois, aller à la pêche et se faire balader par des gens qu’il ne connaît pas) comme si l’histoire bégayait étrangement. Deux voyous à poursuivre, des canards à attraper pour remplacer les poules, des étrangers qui lui demandent de faire des choses sans intérêt, … Ryo ne voit pas le schéma se répéter et pourtant. Pour que cela ne se voit pas quelques détails ont été changés : un moyen simple lui a permis de gagner beaucoup d’argent ce qui lui a permis de manger à nouveau (ça faisait longtemps qu’il ne se nourrissait plus par manque de moyens), les décors sont différents, les personnes ont changé de rôle pour ne pas que cela se voit trop et un ami à lui, appelé Ren, s’est joint à cette grande farce pour renforcer l’illusion. J’ai un temps cru que Ren était lui aussi victime de ce jeu sadique mais certains points me font penser qu’il est un complice de Shenhua et des autres. Cette nouvelle quête sera résolue plus rapidement, signe que Ryo progresse quand on lui redonne le même parcours à réaliser et ce malgré la plus grande superficie de la zone et le nombre plus important de figurants. À la non surprise générale, lorsque Ryo réussira à battre les deux voyous, un troisième apparaîtra pour le mettre KO à nouveau. Et devinez ce que vont lui dire les personnes qui l’entourent ? De trouver une nouvelle technique pour vaincre ce nouveau personnage. À ce moment, n’importe qui aurait compris le stratagème mais pas notre brave Ryo Hazuki qui va se balader de dojo en dojo et de boutique d’arts martiaux en boutique d’arts martiaux (vraiment ? acheter des techniques pour s’améliorer ne l’a pas fait réagir ?).

Ryo perdu dans une ville vide
Oups on a oublié de mettre le décor ce matin !

La mascarade sera complète lorsque Shenhua sera victime d’un « enlèvement » le 19 avril et que la réaction logique de Ren sera de proposer de s’en occuper le lendemain. Peut-être pris de remords, Ren tentera de guider Ryo en lui disant qu’il est stupide mais malgré quelques doutes dans l’esprit malade de Ryo, cela ne déclenchera rien de plus que ce que les organisateurs avaient prévu pour lui. Il faudra une journée de plus pour trouver une barque capable de franchir les 100 mètres les séparant de l’endroit où est « maintenue prisonnière » Shenhua, les vieux du coin iront même jusqu’à ajouter un figurant pour lui faire chercher des objets inutiles une dernière fois, avant de le laisser jouer au héros dans un enchaînement de combats sans opposition, et ils pousseront le vice jusqu’à faire venir des personnes ayant payé pour être là en guise de dernier combat. Quelle tristesse.

Shenmue 3 a été testé sur PC via une clé fournie par l’éditeur

Je peux donc l’affirmer à présent, ce Shenmue 3 n’existe pas. Ce que Ryo raconte dans ce journal n’est qu’une attraction créée pour abuser des gens crédules et leur faire revivre une époque qui n’existe plus en empilant les clichés et les situations qui n’ont aucun sens. Plutôt que de lui mentir en essayant maladroitement de lui faire vivre des aventures mal écrites, avec des figurants sans vie, dans des décors moches, avec un orchestre peu inspiré, et des costumes de mauvais goût, les personnes qui ont tenté de faire revivre ces événements du passé auraient mieux fait de lui avouer que cet endroit n’existe plus et qu’il est plus sain d’accepter la disparition de ce qu’on a aimé. S’accrocher à un passé, aussi glorieux soit-il, ne permet pas de créer l’illusion de la réussite lorsqu’on regarde les choses avec un regard critique, et ce malgré tout le bien qu’on a pu penser de ce passé.

Je vous laisse le journal pour que vous puissiez comprendre la détresse de Ryo dans ce parcours.

Shenmue 3 journal page 1-2Shenmue 3 journal page 3-4Shenmue 3 journal page 5-6Shenmue 3 journal page 7-8Shenmue 3 journal page 9-10Shenmue 3 journal page 11-12Shenmue 3 journal page 13-14Shenmue 3 journal page 15

JoK
JoK

J'aime les chiffres, tous les chiffres, et aussi les jeux vidéo mais pas tous

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.