Mario Tennis Aces – Jeseth et Matchs mais sur Switch

Mon dernier contact avec un jeu regroupant Mario et du tennis doit dater d’un jeu au titre très original sur Game Boy : TENNIS. Mario n’était pas jouable et restait assis sur sa chaise en qualité d’arbitre et il fallait donc faire avec des personnages anonymes pour gagner des matchs avec seulement deux boutons et une croix. Depuis, les créations Nintendo autour de ce sport ont bien changé et le dernier essai en date se nomme Mario Tennis Aces par Camelot et ça se passe sur Switch. Story mode, super pouvoirs et jeu en ligne sont au rendez-vous pour un jeu qui se déplace bien sur le cours mais ne prend pas l’avantage.

Depuis le TENNIS de Shigeru Miyamoto jusqu’à Mario Tennis Aces la baballe jaune (et ronde, sinon c’est compliqué) aura été présente sur tous les supports Nintendo. La licence ne devenant Mario Tennis qu’à partir de la Virtual Boy. Le vrai démarrage date de la N64 avec le premier Mario Tennis réalisé par Camelot qui est toujours aux commandes de la série. On leur doit la création de l’anti-héros mauve trop grand et trop maigre Waluigi mais également les séries Mario Golf et Golden Sun ainsi que Shining Force dans leur passé chez Sega (vous pouvez en retrouver un morceau ici). Pour ce nouvel épisode ils ont choisi de nous lancer directement dans un mode histoire qui se commence bizarrement par la fin d’un tournoi.

Oui on commence par la fin d’un tournoi de tennis en double qui oppose Mario et Peach à Bowser et Bowser junior. Scène d’intro qui est suivie de l’arrivée des deux imbéciles Wario et Waluigi qui ont trouvé une relique (bon en fait c’est une raquette) qui a pris leur contrôle. Cette chose prendra également le contrôle du frère simplet Luigi et c’est parti pour l’aventure à la poursuite de trois idiots et une raquette. Prétexte assez facile à la découverte des différentes mécaniques du jeu, cette aventure se boucle en quelques heures. Alternance de défis d’entrainement, de matchs de tennis et de divers exercices avant chaque boss, les niveaux s’avèrent assez répétitifs. On y glane une nouvelle raquette par monde, des points d’expériences à chaque étape… assez convenu dans le genre. Cette introduction au gameplay n’est pas mauvaise mais l’équilibrage n’est pas la chose la mieux réussie. Devoir s’y reprendre à 10 ou 15 fois sur certains exercices là où n’importe quel Boss sera expédié en 1 à 3 essais n’est pas très logique. Spoil : à la fin on sauve Luigi, Wario et Waluigi mais Bowser s’empare de la raquette (qui s’appelle Jeseth) pour un dernier niveau pas vraiment plus difficile que les autres.

« Un Solo décevant » (Jabba The Hutt)

Cette introduction quelque peu maladroite aura donc permis de découvrir le système de ce nouveau Mario Tennis Aces. Coups classiques du tennis, supers coups et ultras font partie de la panoplie des joueurs de tennis du royaume champi.  Pour les coups classiques un lift, un slice et un coup à plat ainsi qu’un lob et un amorti qui sont étrangement placés sur le même bouton (l’amorti se déclenche avec le stick vers le bas lorsqu’on appui sur X). Les trois premiers coups sortent très naturellement mais il faudra plus de temps pour bien maîtriser l’amorti et le lob. Ce petit soucis aurait pu être simplement effacé par la possibilité de choisir ses touches mais cette option n’est pas proposée malheureusement. Les supers coups sont utilisables grâce à une jauge que l’on tâchera de remplir par des frappes chargées ou des frappes techniques (j’y reviendrai ensuite).
Cette jauge servira à déclencher des frappes instinct ou des supers frappes instinct (l’ultra pour faire simple) une fois pleine. Elle pourra également servir en défense avec un système de bullet time pour les balles un peu loin de votre personnage ou pour récupérer les supers frappes de l’adversaire justement. Tout cela rapproche le titre d’un système de jeu de bagarre que l’on soit en un contre un ou en équipe pour se mettre de joyeuses raclées équipés de raquettes et de balles. Ce système qui paraît assez équilibré trouve une limite dans l’utilisation de la frappe technique qui, une fois maîtrisée, donne un avantage très net sur l’adversaire. A la fois outil de défense très puissant, puisqu’elle permet de rattraper des balles trop éloignées, et méthode de remplissage de la jauge tout en envoyant des balles parfois complexes pour l’adversaire. Oui ça fait beaucoup et c’est un peu le problème dans Mario Tennis Aces puisque face à un adversaire qui la maîtrise vos chances de gagner sans l’utiliser deviennent quasi nulles (mais vous pourrez finir le mode story sans vous en servir à part pendant le bref tuto sur cette technique).

Waluigi finale
Voila à quoi ressemble un imbécile possédé par une raquette de tennis

Voilà, le mode story est fini, vous avez gagné des niveaux et des raquettes avec votre Mario. Maintenant oubliez tout ça et passez aux autres modes de jeu qui n’en tiennent pas compte. Les tournois hors ligne pour commencer, avec 3 tournois qui sont les coupes champignon, fleur et étoile. Difficulté croissante mais qui n’ira pas bien loin, vous devriez assez vite passer au reste. Ici aussi la maîtrise de la frappe technique ne sera pas indispensable pour finir premier de chacun des tournois. C’est dommage puisqu’il aurait pu être intéressant de profiter du contenu débloqué pendant l’histoire pour enrichir les compétitions solo. Les terrains plus ou moins piégés et les raquettes obtenues auraient pu être des outils pour créer plus de compétition avec une difficulté amenant à l’apprentissage nécessaire de la frappe technique. Mais non, en moins d’une heure ce contenu sera fait et oublié aussi vite.

Mario Gaming Universe

Parlons du contenu de ce Mario Tennis Aces justement. 7 terrains et  17 personnages pour le roster à l’heure actuelle (des ajouts sont prévus pour les mois à venir). 4 de ces arènes proposent des évènements pour troubler le jeu, avec des miroirs, des mécha koopas ou des maskass qui viendront mettre un peu d’aléatoire dans vos matchs. 2 sont de simples terrains dont la différence est à trouver sur le revêtement et donc la vitesse de la balle. Et un dernier vous propose de naviguer sur un bâteau avec un mât planté au milieu du court, ce niveau que j’ai maudit pendant certains niveaux de l’histoire, est celui qui sera le plus compliqué à gérer.

En plus de devoir anticiper la trajectoire des balles de votre adversaire vous devrez ne pas oublier que celle ci pourra être inversée de temps en temps en touchant ce mât. Bon courage. Pour les personnages on retrouve les habitués des jeux Mario avec Donkey, Peach, Daisy, … bref 17 personnages pour le moment (d’autres seront débloqués par les tournois des mois à venir). Ce qui paraît plutôt conséquent mais on peut réduire à 6 puisque seulement 6 profils différents sont proposés (complet, technique, ruse, puissance, défense et vitesse). Des profils qui permettront de trouver ce qui vous convient pour un style de jeu direct ou fourbe pour des envois de balles violentes ou pour courir vite sur le terrain. Le design de certains persos ne rend pas évident le jeu au départ (pour Chomp par exemple) mais l’adaptation se fait vite si vous aimez les gros chiens ronds.

En ligne de fond de court

Vous avez appris à jouer, le mode solo un peu vide est fait et vous savez quel personnage est le bon pour vous dans ce Mario Tennis Aces. Passons au multi alors. C’est ici que le jeu est finalement le plus attendu et le bilan est assez pauvre. Deux modes de jeu en ligne avec des tournois où les matchs sont en 1 set de 2 jeux gagnants et un mode libre où le réglage de base vous amène à jouer uniquement un tie break. C’est trop peu pour un jeu qui s’oriente comme un jeu de baston avec un skin tennis. Le système de salon regroupant jusqu’à 10 joueurs est plutôt bien pensé puisqu’il permet de choisir quels courts et leurs configurations (avec ou sans événements) seront présents dans les matchs proposés par la suite. Pour finir avec le mode en ligne, une fonction permet de rejouer immédiatement le même match ce qui s’avère très pratique pour prendre sa revanche.

Mario content
Vous après une victoire inespérée

Côté technique le jeu n’a pas de problème à signaler, les courts comme les personnages sont très propres et l’ambiance habituelle de l’univers Mario n’est pas dépaysant. Un framerate constant nécessaire pour un jeu se voulant précis dans les contrôles est bien présent.

Un peu léger sur le contenu avec un système bien pensé, Mario Tennis Aces laisse une impression mitigée. Une histoire prétexte très classique, de bonnes idées et une grosse marge de progression dans le jeu et les techniques à maîtriser mais une difficulté en terme d’accessibilité qui empêchera de voir des surprises entre un débutant et un joueur expérimenté. L’ajout d’une fonction pour modifier le choix des touches et une frappe technique un peu moins abusée pourraient aider à un meilleur équilibrage d’un titre qui reste agréable à jouer.

Le Bon

Un tuto bien travaillé sur l'histoire

Une bonne marge de progression dans le gameplay

Le Pas Bon

Mais un tuto qui oublie d'insister sur le coup le plus important

Contenu trop léger en solo

Contenu trop léger en multi également

JoK
JoK

J'aime les chiffres, tous les chiffres, et aussi les jeux vidéo mais pas tous

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.