Cette année, découvrez Steins;Gate par tous les moyens

On dit trop peu que 2018 est l’année de Steins;Gate. C’est pourtant le cas. Portages en occident à gogo, nouvelle série animée, imminence d’un épisode remastered, et grande facilité d’accès aux séries et films dérivés : vous n’avez aucune raison de ne pas vous intéresser à un des visual novel les mieux écrits de ces dix dernières années. Et remisons un instant notre snobisme indécrotable : vous commencez par le bout que vous voulez.

Steins;Gate, c’est quoi ?


Un Visual Novel sorti en 2009 (2015 en occident sur un peu toutes les plates-formes), deuxième volet d’une série nommée Science Adventure, mais nul besoin de connaître les autres épisodes. Fruits du cerveau farfelu d’un certain Shikura Chiyomaru, les jeux Science Adventure partagent un même univers de SF assez pointu, un ton alternant entre drame effrayant et comédie décalée, et une même approche du gameplay : très littéraire, avec une interactivité réduite à la simple capacité de déduction du joueur.

Steins;Gate, c’est une histoire de Voyage dans le Temps. A sujet banal, traitement pour le moins éloigné des poncifs d’un Retour Vers le Futur : un jeune savant fou autoproclamé (et réel chômeur à la ramasse) nommé Rintaro Okabe va découvrir, complètement par hasard, un moyen d’envoyer des SMS dans le passé avec un four à micro-ondes. Après quelques tâtonnements, et peu après avoir assisté au meurtre tragique d’une jeune scientifique, Okabe va tenter de modifier la suite tragique d’événements ayant conduit à cette mort injuste. Réalisant bien vite qu’il est le seul à se souvenir des différentes réalités modifiées, il va se retrouver pris pour cible par une organisation internationale bien connue -on vous laisse la surprise- , et devoir, avec son groupe d’amis marginaux, trouver la meilleure issue possible à une série de boucles temporelles pour le moins complexe.

steinsgate_okabe_monitor

Le jeu, long d’une cinquantaine d’heure, ne proposait outre la lecture d’une longue et intense histoire particulièrement bien troussée, qu’une place très limitée à l’interaction. La seule action que vous serez amenés à faire dans Steins;Gate, consiste à choisir de répondre ou non à des SMS qui vous sont parfois envoyés par les divers protagonistes de l’intrigue. Déroutante les premières heures, cette mécanique devient cependant de plus en plus prenante à mesure que défilent les chapitres et que se font ressentir les conséquences de ces messages envoyés ou ignorés. Une approche minimaliste, à peine ludique, mais qui ne doit pas faire oublier le soin extrême apporté à chaque embranchement.

Si Steins;Gate surprend, c’est parce que les thématiques abordées frisent à la fois le grotesque et le génie, et tombent toujours du côté de ce dernier. Chacun des dénouements possibles de l’intrigue forme une issue cohérente et souvent douloureuse aux aventures d’Okabe. C’est aussi parce que peu de VN ont su créer un panel aussi marquant de personnages. Outre son héros paranoïaque, dérangé et aussi joyeux qu’inquiétant, 5pb a créé une galerie de freaks improbable, qui restent en tête des années après la sortie du jeu.

Le développeur ne s’y est pas trompé, une suite nommée Steins;Gate 0, basée sur une des fins les plus sombres du jeu, est sortie en 2014 au Japon (2016 chez nous sur PS4, dans quelques semaines sur PC). Les deux jeux sont régulièrement soldés pour moins de 15€ sur toutes les boutiques virtuelles dignes de ce nom. Sauf sur Switch, pour une fois.

Adaptations et remakes

Peu de Visual Novel ont eu l’impact de Steins;Gate. Les ventes du titre ont été stratosphériques (plus d’un million d’exemplaires vendus, un chiffre conséquent pour un jeu de ce type), et une cohorte d’adaptations et de suites sous tous les formats possibles et imaginables ont été développés. Pièce de théâtre, jeu de plateau, romans, créations radiophoniques, spin-off anecdotiques pour téléphone portable, et ainsi de suite : un succès qui ne se dément toujours pas au bout de dix ans.

S’il n’y avait qu’un seul de ces produits dérivés à vous conseiller, cela serait évidemment la fabuleuse série animée sobrement nommé Steins;Gate, diffusée au Japon au printemps 2011. Classée quasiment sans discontinuer dans le Top 5 des meilleurs animés de tous les temps sur le site My Anime List, elle constitue à la fois un sans-faute technique et une parfaite compréhension de l’univers Science Adventure. Excellent point d’entrée aux titres de la série, l’animé du studio White Fox est une série que tout fan de SF et tout passionné de voyage dans le temps devrait regarder. Avec son ambiance farfelue mais écrasante (sise pendant le lourd et pesant été japonais), ses rebondissements constants et sa conclusion épique, il serait vraiment dommage de passer à côté, particulièrement si vous ne vous sentez pas d’attaque pour 50 heures de Visual Novel.

Steins;Gate anime

La série a été suivie par un film d’animation, lui aussi très remarqué (Steins;Gate Fuka Ryouiki no Déjà vu) et se verra déclinée cette année en adaptation de Steins;Gate 0, diffusée à partir du 12 avril prochain. Quant aux autres travaux de l’univers Science Adventure, ils ont eux aussi reçu, pour la plupart, des adaptations en dessin animés, en mangas ou en romans.

Alors, je commence par quel bout ?

Curieux à dire pour un titre de 2009, mais il y a cette année de l’actu Steins;Gate en pagaille. Accompagnant l’arrivée de l’animé Steins;Gate 0 et de son portage PC a été annoncée l’arrivée prochaine de Steins,Gate Elite, versions revue et corrigée du tout premier épisode ainsi que la localisation de Robotics;Note, titre suivant Steins;Gate dans la chronologie Space Adventure. Difficile de s’y retrouver ? Ne vous inquiétez pas, au fond, vous avez le choix.

  • Si vous voulez l’expérience authentique et originale et que vous avez une cinquantaine d’heures devant vous : Steins;Gate premier du nom est disponible en anglais sur PS3, PS4, PC et PS Vita, au prix fort de 30€ et au prix souvent soldé de beaucoup moins.
  • Si vous avez un peu moins de temps mais que vous voulez voir un animé de SF grandiose : Ruez-vous sur Steins;Gate version animée, disponible en version intégrale (série + film), tout de même 70€ chez Dybex, mais également disponible sur Netflix, avec une VF pour ceux qui seraient allergiques aux sous-titres.
  • Si vous préférez une expérience vidéoludique plus confortable que celle de 2009 : Attendez Steins;Gate Elite, attendu pour cette année. Il s’agit d’un remake du premier jeu, adapté pour suivre plus fidèlement la trame de l’adaptation animée.
  • Si vous vous en fichez de prendre le train en marche et que vous avez la flemme : Steins;Gate 0 est dores et déjà disponible sur PS4 et Vita, et sera porté sur PC dans quelques semaines.
  • Si vous avez l’esprit de contrariété : Vous pouvez toujours regarder l’animé Robotics;Note sur Wakanim ou Chaos;Child sur Crunchyroll.
  • Si vous souhaitez faire à tout prix les jeux Science Adventure dans l’ordre : commencez les kanjis dès maintenant vous en aurez besoin pour jouer à ChäoS;HEAd, premier jeu de la série et inédit en occident.

El psy congroo

 

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.