Quelques jeux pour claquer vos étrennes en janvier

Parce qu’il y avait pas d’actu, ou que j’ai pas regardé l’actu parce que j’ai été voir le dernier Star Wars (je m’étais pas marré comme ça depuis les Midichlorien de la Menace Fantôme), au lieu de vous parler de ce qui s’est passé dans le week-end, je vous fais un petit brief sur ce qui devrait entacher votre bonne résolution de ne pas claquer tout de suite vos sous-sous de Noël dans de nouveaux jeux en janvier alors que votre backlog a déjà 268 titres en retard. Sélection non exhaustive, vous vous en doutez. 

Fallen Legion +, le Vanillaware-like qui débarque sur PC.

fallen-legion-screenshot-09-ps4-us-10dec15

Il ouvre le bal des sorties le 5 janvier, c’est Fallen Legion +, portage PC d’un jeu jusque là exclusif à la PS4 et à la Vita-Petit-Ange. Premier jeu d’action d’un studio spécialisé dans le Ludo-educatif, Fallen Legion ne cache pas ses influences : on est quelque part entre Valkyrie Profile et les jeux d’action 2D de Vanillaware (Odin Sphere, Murasama…). Précédé d’une réputation mitigée, le jeu a étonné à sa première sortie par une superbe direction artistique, mais souffrait de problèmes de gameplay. Cette version définitive saura peut-être convaincre les amateurs du genre de lui laisser sa chance.

Lost Sphear, le nouveau jeu de rôle néorétro de Square Enix

Lost Sphear

C’est le 23 janvier que devrait débarquer Lost Sphear, le nouveau RPG Factory. La filiale de Square Enix se place sur le créneau très particulier du « JRPG à l’ancienne auquel, une fois en main, le public se rend compte que le genre n’a pas très bien vieilli ». L’accueil réservé à I Am Setsuna l’an dernier n’a pas été très chaleureux, pourtant le jeu avait un scénario original, mature et bien écrit et une direction artistique fourmillant de bonnes idées. Gageons que leur nouveau titre, qui cherche à toute force à ne pas se faire passer pour son successeur spirituel, saura convaincre plus largement.

Legrand Legacy, l’hommage indé aux JRPG

Legrand Legacy

Backé par un petit millier de personnes sur Kickstarter, Legrand Legacy se veut un hommage aux JRPG des années 90, avec ses combats au tour par tour et son aventure au souffle épique. Si on peut être dubitatif sur le rendu graphique 3D qui semble un peu pauvre, on apprécie tout de même l’exercice de style. Reste à savoir si les personnages et la narration seront à la hauteur. Des RPG indés aussi ambitieux, il n’en arrive pas tous les jours. Et des projets kickstarter qui arrivent (quasiment) à l’heure, non plus. Rendez-vous le 23 janvier.

Monster Hunter : World, le très attendu RPG coop qui vous aspirera tout votre temps.

Monster hunter World

Le 26 janvier, un des plus gros morceaux du mois déboule sur quasiment toutes les plates-formes. Monster Hunter : World, vous connaissez : un univers de fantasy un poil générique, plein de monstres à chasser, des escouades à former, et des aventures à qui mieux mieux. La maîtrise de Capcom est là, Capcom a plus de dix ans de savoir-faire sur la franchise. Prévoyez du chômage ou une clôture de votre Compte Epargne Temps pour avoir le temps de vous plonger dedans : la série est assez connue pour son côté, disons, chronophage.

Railway Empire, tût tût les stratèges.

Railway Empire

26 janvier encore, les amateurs de tchoutchou et de stratégie à l’allemande se réjouiront de l’arrivée d’un tycoon de train à l’ancienne, avec le très prometteur Railway Empire édité par les gars sûrs de chez Kalypso (Tropico). Pas grand chose d’autre à en dire : vous gérez une compagnie de train, vous achetez des locos réalistes, vous acheminez des biens, vous gagnez de l’argent, vous gérez une plus grosse compagnie de train, vous achetez des locos plus chers, et… Vous avez perdu 100 heures de votre vie en quatre jours.

Dragon Ball Fighter Z, pour les vrais petits Saiyans.

37981-dragon-ball-fighterz

26 janvier toujours, sacrée journée dites-moi, le très, TRÈS attendu Dragon Ball Fighter Z, le dessin animé interactif de baston que tous les fans de la licence attendent depuis plusieurs décennies est enfin là. Vous savez-quoi : il y a peu de genres dont j’ai moins de choses à carrer que les jeux de baston, mais celui-ci a l’air tellement beau que je serais susceptible d’aller regarder ce que ça donne sur Twitch (un autre truc dont j’ai rien à carrer, d’ailleurs).

Fatal Twelve, le Visual Novel à suivre de ce début d’année

Sekai Project, éditeur phare de la scène du Visual Novel au Japon, nous revient le 31 janvier avec Fatal Twelve, une histoire où une jeune fille devra enquêter sur sa propre mort à la suite d’un attentat dans un train. Précédé d’une bonne réputation, l’équipe derrière Fatal Twelve nous promet une histoire intense et captivante à la hauteur des Clannad et autres Fault. Comme souvent avec les VN, c’est la qualité de l’écriture qui fera la différence.

Les Mentions Honorables

Si vous aimez Digimon, il n’y a pas de raison que vous ne cédiez pas aux sirènes de Digimon Story : Cyber Sleuth Hacker’s Memory, un JRPG situé dans cet univers qui, le saviez-vous, a été rebooté il y a quelques années. Les gens de goût ont eux déjà précommandé Iconoclastsjoli Metroidvania qui sortira le 23 janvier après 7 (!) ans de développement. On réservera le jeu d’horreur The Inpatient à ceux qui possèdent un casque VR, une PS4 et un cœur bien accroché. Celeste, platformer hardcore des développeurs de Towerfall promet du lourd, mais n’a toujours pas de date de sortie exacte. Citons enfin The Red Strings Club, lui non plus sans date précise dans le courant du mois, pourrait être une des bonnes surprises du jeu d’aventure cyberpunk pixelart en ce début d’année (oui, c’est une niche très précise)

Bonus : Forgotton Anne, le dessin animé interactif qui devrait déjà être là.

square_enix_annonce_forgotton_anne

La mention « décembre 2017 » a discrètement été remplacée par la mention « coming soon » sur le site officiel, mais ça ne nous empêche pas de l’attendre avec impatience : Forgotton Anne, dans un autre style que Cuphead, cherche à s’approcher de l’expérience du dessin animé interactif. On est plus proche des classiques de l’animation japonaise des années 80 que des cartoons de l’ère Fletcher, et on a vu encore peu de choses du jeu à part de superbes trailers, mais l’impatience est là, et on espère que le projet ne va pas s’enfoncer dans les limbes des retards accumulés pour finir par sortir, bâclé, dans une période bien plus chargée en sorties majeures.

zalifalcam
zalifalcam

J'aime les jeux double A, les walking simulateurs prétentieux et les JRPG, et plutôt que de me soigner, j'écris à leur propos.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.