E3 2019 – Pourquoi regarder les streams de commentaires de conférences ?

Chaque année, pour se sortir de la masse d’informations publiées en continu sur les nombreux sites de jeux vidéo pendant l’E3, les rédactions doivent rivaliser d’ingéniosité pour trouver des idées originales de traitement de cette GRAND MESSE du jeu vidéo. Un exercice pas si facile finalement. Sur place certains se tournent vers les petites mains de l’événement, d’autres vont aborder la chose de manière plus posée, etc. Il est un sujet qui a pris son envol depuis quelques années avec l’E3 et dont on ne parle pas forcément assez. Les commentateurs de conférences sur Twitch.

Eh oui, nous n’avons pas tous la chance d’aller à Los Angeles tous frais payés par le travail pour suivre sur place les diverses annonces de jeux vidéo. Que ce soit pour analyser les éléments de langage, simplement traduire ce qui est dit (pour les francophones) ou encore à but humoristique, nous assistons depuis quelques temps à un véritable engouement autour de ces streamers qui sacrifient leurs nuits (encore une fois pour les français !) pour nous accompagner pendant les conférences. A chaque conférence, ce sont des milliers, voire parfois des dizaines de milliers d’internautes qui se connectent sur les chaînes de streaming pour suivre les infos. Mais pourquoi ? Pourquoi ne pas simplement suivre les conférences sur les chaînes officielles afin d’avoir le contenu brut, sans commentaire, sans point de vue biaisé quelconque ? Eh bien justement pour éviter d’avoir toutes ces choses là.

Commençons par quelques chiffres. Selon Rod Breslau, lors de la conférence Microsoft de dimanche soir, plus de 3 millions de personnes se sont connectées sur les différentes plateformes de diffusion de la conférence dans le monde. Si la chaîne de Microsoft a ramené évidemment quelques dizaines de milliers de viewers, d’autres ont également fait des audiences loin d’être honteuses (à l’échelle du streaming). La chaîne de Twitch a rassemblé plus de 170 000 viewers qui ont pu profiter des commentaires et analyses de gros streamers comme Ezekiel, Cohh Carnage et des guests avec par exemple Anne Munition ou le développeur Ramy Ismael. Du côté du Twitch game français, Mister MV et Le Stream se sont extrêmement bien portés avec un pic à 55 000 viewers pour l’homme à la barbe et quelques 40 000 pour la « nouvelle » grande chaîne de Webedia. Voilà en quelques chiffres à quoi peut ressembler une soirée de conférences E3 sur les plateformes de streaming. Mais cela ne répond toujours pas à la question du pourquoi les gens regardent ces streams.

Le Stream et ses émissions spéciales E3
Certaines chaînes veulent présenter une formule extrêmement professionnelle, proche de ce qu’on peut voir à la télé

L’E3, depuis quelques années et son arrivée sur internet, semble stagner quelque peu. La formule que nous proposent éditeurs et constructeurs pour leurs conférences s’épuise, avec peu de prises de risque et des discours qui ont très souvent tendance à brasser du vent, pour rester poli. Cela, les joueurs l’ont réalisé. Pour une personne qui suit un peu le jeu vidéo mais pas trop, il est compliqué de prendre du recul sur ce qui est dit à l’écran et il ne lui reste plus alors qu’à s’enthousiasmer sur des annonces qui parfois ne veulent rien dire. En soi, c’est aussi le but de l’E3, vendre du rêve. Mais pour une autre frange de la population, ça suffit. Rester chez soi seul à regarder un responsable marketing déblatérer son bullshit annuel ça va 5 minutes. Se pencher vers d’autres moyens de suivre est alors devenu une évidence.

Pour certains, il leur faut de l’analyse en direct ou même de la traduction, car n’oublions pas, les conférences se font en anglais et tout le monde ne parle pas la langue. Il faut donc comprendre ce qui est dit. La plupart des chaînes apportent des éléments de traduction et de compréhension pour les spectateurs. On se sent alors accompagné, guidé à travers ces longs discours qui parfois apportent de l’info importante. Avoir un peu d’analyse derrière chaque trailer montré permet aussi aux spectateurs de remettre en contexte certaines actualités ou certains choix de studios. Les journalistes qui vont présenter peuvent même apporter des compléments d’information sur tel ou tel studio que les viewers ne connaissaient pas forcément. Cela nous pousse à réfléchir en même temps que les présentateurs et à essayer de comprendre ou de deviner les stratégies établies pour les mois à venir dans l’industrie. Sans transformer n’importe qui en expert du jeu vidéo, ces commentaires, la plupart du temps faits par des journalistes ou des professionnels du secteur, apportent des éléments pour prendre un certain recul sur ce qui nous est dit et vient parfois empêcher le hypomètre d’exploser pour rien. Bon, évidemment, certains viennent là juste pour shitposter et insulter les personnes autour des plateaux s’ils ne partagent pas leur enthousiasme sur un trailer de 30 secondes qui ne montre rien.

Ça c’est pour les commentaires sérieux, professionnels. D’autres se sont donné pour mission de rassembler leur public, leur communauté, afin de proposer un moment plus léger, plus libéré. Là on parle carrément de divertissement. Le streamer crée des scènes, met en place un dispositif un peu travaillé, mais laisse surtout la place à l’improvisation et à la moquerie. Je prends ici le cas intéressant de Mister MV. Toujours ironique dans sa façon de faire, le papa du streaming organise, depuis quelques années, des soirées de suivi des conférences. En disant tout haut ce que les gens pensent (par exemple si une personne sur scène parle trop longtemps, il lui dira de « fermer sa gueule »), il a réussi à s’attirer une véritable communauté qui vient profiter du spectacle. Je ne parle pas ici du spectacle sur scène, mais du spectacle que propose Mister MV, seul dans son bureau avec ses commentaires désopilants. Cela ne l’empêche pas d’être sérieux parfois, mais en plongeant les spectateurs dans son monde, il amène une autre dimension à ces conférences souvent ternes et longuettes.

MisterMV commentant l'E3Là j’ai pris deux exemples opposés qui fonctionnent. Un côté plus sérieux avec par exemple Le Stream et un côté barré et humoristique avec Mister MV. Mais cela n’empêche pas ces deux mondes de se retrouver. On peut prendre pour exemple, toujours en France, de Gamekult qui joue souvent la carte du professionnalisme décontracté ou encore Clubic gaming qui, pour l’occasion, a rappelé au micro d’anciens membres de feu jeuxvideo.fr comme Virgile, Kevin, Maxence ou Benoit. On a pu ici retrouver leur ton sarcastique bien identifiable, un recul méfiant sur l’industrie en général et des commentaires parfois loin d’êtres polis.

Et des streams de commentaires de conférence lors de l’E3, il y en a des centaines comme cela partout dans le monde ! A quoi ça sert donc de les regarder ? Pour ma part, je dirais pour passer du bon temps. Si regarder une conférence brute seul est une solution, la partager avec une communauté en direct et réagir aux commentaires apporte plus de convivialité, moins d’ennui aussi d’une certaine manière. Il ne faut pas non plus prendre pour argent comptant tout ce qui est dit par les personnes qui commentent, mais cela aide à se forger un esprit critique sur cette industrie qui a souvent tendance à se regarder le nombril malgré leur discours à base de « on écoute la meilleure communauté du monde ». Ces streams permettent aussi aux spectateurs de se dire qu’en fait ils ne sont pas seuls. Un présentateur peut penser la même chose qu’un viewer et ce dernier se retrouvera alors dans le discours établi sur le plateau. Un moyen donc de se sentir plus investi, plus concerné finalement.

Bref, regarder ces commentaires de conférence pendant l’E3 apporte, pour ma part, et je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde, une présence chez soi et une proximité plus appuyée que regarder un type seul sur scène tremblant de peur et déblatérant des infos qui ne veulent rien dire sur son dernier jeu. Sur ces streams, souvent on se comprend, on échange, on rigole, on partage son avis, bref, on passe un bon moment. On s’éloigne du carcan des discours marketing adressés à la fois aux « consommateurs » et aux investisseurs et on va au delà des paroles. La multiplication de ce genre de streams est pour moi donc une très bonne chose. Ils ne sont pas adressés à tout le monde, et ce n’est pas le but, mais ils permettent justement à ceux qui le sentent de rejoindre la communauté et de se retrouver dans un discours, une vision, un type d’échange qui leur correspond.

Benjamin
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.