Un data center d’OVH part en fumée et perd une bonne partie de ses données

Grosse journée pour les supports informatiques de tous poils hier et galères à prévoir dans les semaines à venir car OVH, le leader de l’hébergement de données européen, a perdu une bonne partie d’un de ses data centers durant un incendie pendant la nuit de mardi à mercredi.

« Avez-vous essayé de l’éteindre et de le rallumer » a sûrement été la réponse faite aux employé.es d’OVH lorsqu’iels ont appelé les pompiers pour lutter contre l’incendie qui faisait rage dans l’un des data centers de Strasbourg. Heureusement, cet évènement n’a fait aucun blessé, mais il a détruit une bonne partie des serveurs de l’hébergeur situés dans le bâtiment et a rendu inaccessibles pas mal de contenus et de sites, comme data.gouv.fr ou même Pokémon Trash (mais celui-ci on s’en fiche), ainsi que des serveurs de jeux vidéo.

Parmi les jeux impactés on peut citer Rust, de Facepunch, qui a annoncé avoir perdu l’intégralité de ses serveurs européens hier midi. En quelques heures, de nouveaux serveurs ont été mis en place, mais le studio a précisé que toutes les données et achievements avaient été réinitialisés. Les joueur.ses européen.nes de MechWarrior Online ont aussi trinqué, étant encore dans l’impossibilité de lancer le jeu, à l’heure où l’on écrit ces lignes. L’étendue réelle des dégâts reste encore à évaluer mais c’est certain que des données ont été définitivement perdues. Avec un peu de chance, l’écho de cet incendie remettra au goût du jour les bonnes méthodes des sauvegardes multiples qui ont l’air de faire défaut à certaines entreprises.

En tous cas, c’est un gros coup dur pour OVH qui avait l’ambition de se voir en haut de l’affiche mais en tout petits caractères quand même car il y a quelques jours son patron, Octave Klaba, annonçait qu’il allait faire une offre de reprise pour Shadow, le service de gaming en streaming, qui avait vraiment du plomb dans l’aile.

Kalkulmatriciel

Cc c Kalkul. J'adore parler à tous les PNJ, mettre des mandales et saboter les coop.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé