Le développeur de Tunic nous donne quelques nouvelles

Dévoilé au monde lors du PC Gaming Show de l’E3 2017, Tunic, le Zelda-like mignon aux maintes inspirations, refait un peu parler de lui après plus de deux ans de silence. Le développeur principal du jeu, Andrew Shouldice, a donné une interview auprès de Xbox et IGN pour discuter de l’avancée du projet, qui semble se faire sereinement malgré la situation que l’on connait tous.

Pour résumer où en est Tunic : ça n’a jamais autant avancé que depuis cette année, selon les mots de Shouldice. Et on s’en réjouit. C’est qu’il nous manque quand même un peu ce jeu mignon mettant en scène un renard guerrier à la mèche rebelle. Le développeur se fait très silencieux depuis deux ans et la première démo du jeu montrée en octobre 2018. On est donc contents d’avoir quelques nouvelles et d’apprendre que le jeu est toujours bien vivant. Shouldice a pu s’exprimer hier sur le site de Xbox et avant-hier sur IGN.

Tunic update
Voici la seule nouvelle image de Tunic en 2 ans, envoyée à IGN. ®IGN

La raison principale de ce long silence, apprend-t-on sur IGN, est que Shouldice veut que les joueurs et joueuses découvrent un maximum le jeu par eux-mêmes. Tunic est un long titre d’aventure avec beaucoup de mystères battis autour du design du monde et, selon lui, garder une grande partie de ces mystères secrète est ce qui permettra le mieux de profiter du jeu. Les informations nous sont donc données au compte-gouttes mais elles sont pour le moins rassurantes.

« Maintenant que le jeu « sait ce qu’il est », créer du nouveau contenu et apporter du polish se fait quasiment automatiquement » nous dit le déveloopeur sur IGN. On apprend qu’il est allé chercher de l’aide auprès d’Eric Billingsley, lequel a notamment travaillé sur Cuphead, pour la construction des niveaux et pour la décoration, ce qui a permis au développeur travaillant entièrement seul de se dégager un peu plus de temps pour d’autres aspects du jeu. Si une date de sortie en 2021 peut sembler envisageable, Andrew Shouldice ne souhaite pas en dire trop car il ne le sait pas encore lui même.

Sur le site de Xbox, on peut en apprendre un peu plus sur les inspirations de Tunic. Bon, évidemment, la principale, et qui a tendance à me titiller un peu, est Zelda et notamment son premier épisode (et plus encore, le remake de Link’s Awakening, même s’il n’était pas encore sorti au début du développement du jeu). Quand je dis que cela me titille, j’entends par là que, en voyant la vidéo de la démo du jeu, on peut avoir peur que Tunic ne sombre dans le « trop influencé », pour éviter de dire le mot plagiat, même si le développeur souhaite s’éloigner des mécaniques d’énigmes propres à la série pour en faire quelque chose de plus crédible et intéressant. Pour le reste, Shouldice confirme en le disant mais on aura reconnu évidemment la pâte From Software et ses Soulsborne pour le système de roulade afin d’éviter les coups ennemis, de FEZ pour les écritures du monde ou encore des films Ghibli comme Le Château dans le ciel pour le rôle qu’ont les décors ravagés dans la façon de raconter une histoire.

Benjamin
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé