C’est la panique sur CS:GO : le récap de l’actu du 1er avril

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : je me suis dévouée pour faire les news aujourd’hui, ce qui était la pire idée que j’ai eu vu que tout le monde est occupé à faire des blagues nulles. Du coup je vous sors que de la vieille news sur CS:GO, voilà c’est bien fait pour vous.

Valve change les règles

Pendant de plusieurs mois, le commerce pas tout à fait légal ni tout à fait illégal des skins sur CS:GO avait défrayé la chronique. Rappelez-vous, je vous avais parlé de CS:GO Lotto, le site qui permettait de faire des paris en ligne en utilisant des skins d’armes et qui était très fortement promu par deux YouTubers qui étaient les propriétaires dudit site. Valve n’avait pas trop communiqué sur le sujet à l’époque mais a soudainement changé les règles il y a quelques jours.

Maintenant, suite à un échange de skins, l’objet échangé restera une semaine dans l’inventaire du joueur. Autant dire que c’est la panique pour les sites de paris et d’échanges vu que leur business sera considérablement ralenti, voire rendu obsolète. Dans tous les cas, c’est gagnant pour Valve : en se débarrassant de ces sites plus ou moins légaux, l’entreprise réussira peut-être à faire revenir les vendeurs sur sa plateforme et à reprendre la main sur ce business très lucratif.

Ailleurs dans l’actu

Bon ok tous les poissons d’avril de cette année n’étaient pas nuls.

Certains étaient mignons.

D’autres m’ont fait rêver d’un jeu dont je ne pensais pas avoir besoin dans ma vie.

Et d’autres se sont donné beaucoup de mal pour pas grand-chose (mais c’était un peu drôle quand même).

Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.