Maquette : puzzle et histoire d’amour chez Annapurna

Le schéma est toujours le même : une annonce signée Annapurna Interactive, c’est la certitude que Noodles et moi-même chavirons d’envie et d’excitation, attendant le moment propice pour dégainer la carte « Prio 1 » des demandes de jeux du mois. Jusque-là, on ne peut pas dire avoir été bien chanceux, invisibles que nous restons pour l’instant aux yeux de l’éditeur californien. C’est pourtant sans ressentiment aucun que nous avons accueilli l’annonce de leur nouveau poulain, Maquette, premier jeu du studio Graceful Decay.

Ayant à peine posé ses valises à Boston pour la PAX East, l’éditeur chantre du jeu indépendant a profité de l’excitation qui accompagne l’ouverture du salon ce jeudi 27 février pour dévoiler la bande-annonce de Maquette. En vue subjective, on y évoluera dans un univers coloré régit par les lois de la mise en abyme : chaque objet déplacé au sein d’une maquette des lieux sera transposé à échelle sur notre propre terrain de jeu. Pas simple de se faire à l’idée, heureusement la bande-annonce met avec clarté ce mécanisme en images.

Celles et ceux que les penchants d’Annapurna Interactive n’arrivent pas à convaincre ne devraient pour l’instant pas changer d’avis, tant on retrouve dans ce trailer plusieurs caractéristiques des précédentes productions de l’éditeur. Une histoire d’amour qui sous-tend la progression à la Florence, un puzzle fondé sur le regard et le point de vue rappelant Gorogoa, une chanson pop-folk et des dialogues qui évoquent autant le mumblecore qu’une version déshallucinée de Sayonara Wild Hearts… Du très doux, en somme, répondant à la ligne éditoriale construite jusqu’à présent. Si elle reste mystérieuse, la mécanique de mise en abyme avait auparavant pu être observée dans le jeu VR A Fisherman’s Tale, sorti l’an dernier par les français d’Innerspace. On n’a pas pu y toucher faute de casque mais un vertige semblait d’ores-et-déjà habiter l’expérience de jeu.

Prévu sur PC à une date encore inconnue, une démo de Maquette se joue en ce moment à la PAX East sur le stand d’Annapurna – si jamais vous passez par là ce week-end. Rappelons que l’année de l’éditeur sera chargée. Après la sortie de l’intégrale Kentucky Route Zero fin janvier, cinq jeux sont à ce jour encore prévus pour 2020. Parmi eux, on attend avec impatience des nouvelles de 12 Minutes, If Found… ainsi que de The Pathless, prochain jeu de Giant Squid (Abzu).

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.