Les chiffres de la semaine : PS5 et Tencent

Les chiffres importants de la semaine dans le monde magique du business du jeu vidéo. Cette semaine, une presque annonce pas vraiment surprenante, un état qui aide les studios pour faire grandir le jeu vidéo et Tencent qui mange tout sur son passage.

5

C’est le probable numéro qui sera accolé au nom PlayStation dans les mois à venir. Le président Kenichiro Yoshida a évoqué le sujet lors d’une interview donnée au Financial Times. Plutôt avare en détail, il s’est contenté de dire qu’un hardware de nouvelle génération serait nécessaire. Ce qui n’est pas vraiment une surprise puisque Microsoft a également commencé la communication sur leur prochaine plateforme. On peut aussi rappeler que l’E3 2018 avait été plutôt léger en annonces de jeux pour 2019 et pouvait laisser penser à une préparation en vue d’annonces de nouvelles consoles au prochain show Californien.

Vue d’artiste de ce que ne sera sûrement pas la PS5

Si cette demie-annonce n’est en rien surprenante, il reste cependant à peu près tout à savoir sur ce que sera cette console. Bien qu’aucune précision n’ait été donnée, il paraîtrait étonnant de voir Sony donner une héritière à la PS Vita, mais une orientation autour du PS Now serait plus probable. Microsoft communique de plus en plus sur son service de cloud gaming et Google se positionne aussi sur ce domaine, il serait étonnant que la marque Playstation ne cherche pas sa part du gâteau sur ce marché prometteur.

 

94 millions

En euros, c’est l’enveloppe qui a été annoncée par le gouvernement roumain pour la création d’un fonds d’investissement dédié aux entreprises des secteurs technologiques. Cette annonce a été faite dans le cadre d’une conférence de développeurs dédiée au jeu vidéo, indiquant la volonté de l’État roumain d’aider les studios. Avec des aides par projet allant de 500 000 à 3 millions d’euros et réservées aux entreprises 100% roumaines, le gouvernement espère dynamiser ce secteur et voir émerger des studios d’envergure internationale sur le moyen terme.

Rami Ismail (cofondateur de Vlambeer), invité à cette conférence, a félicité le gouvernement pour cette action. Il a ensuite détaillé les étapes nécessaires à la création d’un écosystème d’entreprises permettant la réussite du jeu vidéo roumain. Selon lui, il ne reste plus qu’une étape, qui consiste en la réussite internationale d’un studio ou d’un jeu. Réussite qui pourrait être accélérée par ce fonds d’investissement nouvellement créé. D’un autre côté, en tant qu’invité, dire le contraire n’aurait pas été très poli.

Rami Ismail qui explique un truc

Ces subventions sont également un attrait supplémentaire pour des entreprises déjà présentes (EA, Ubisoft, …) et d’autres qui souhaiteraient venir. Bien que n’étant pas roumaines, ces entreprises pourraient en profiter en stimulant la création de sous-traitants répondant aux critères d’éligibilité du fonds. Mais bien sûr, ils n’oseraient pas utiliser ce genre de stratégies pour détourner cette manne de son but originel …

 

317 millions

En dollars cette fois, pour le montant de l’investissement qu’a réalisé Tencent dans une entreprise spécialisée dans l’esport : Bilibili. Avec 12.3% des parts de la société, Tencent continue de manger tout ce qui traîne et se permet d’investir 3 fois le montant d’un certain fonds d’investissement pour le développement du jeu vidéo dans un autre pays pour obtenir pour une part minoritaire dans une entreprise.

Je sais pas ce qu’ils regardent mais ça doit être bien

Bilibili (oui le nom est amusant) est un diffuseur de contenu via un site de partage de vidéos mais également le propriétaire d’une équipe de League of Legends et d’une équipe d’Overwatch. Cette opération semble s’inclure dans la restructuration de Tencent qui souhaite avoir un plus grand contrôle de l’ensemble du marché. De la création à la diffusion en passant par les réseaux sociaux, tout ce qui est générateur de revenu dans le domaine et possède un potentiel de croissance est à acheter pour eux.

JoK
JoK

J'aime les chiffres, tous les chiffres, et aussi les jeux vidéo mais pas tous

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.