Les chiffres de la semaine : jeu mobile et investissements

C’est la rentrée des chiffres, et quoi de plus réjouissant pour une rentrée que de commencer avec un sujet qui prend de plus en plus de place : les jeux sur mobile. Investissements faramineux, coût d’acquisition des utilisateurs et nombre de téléchargements qui explosent dans une industrie qui drague les joueurs et joueuses de 3 à 98 ans. En bonus, des nouvelles du monde merveilleux du MMO.

 

125 000 000

Le nombre cumulé de joueurs sur les premiers jours respectifs de deux licences venues du jeu triple A en débarquant sur nos smartphones : Call of Duty et Mario Kart. Avec 35 millions en 3 jours pour Call Of (selon Activision Blizzard King) et 90 millions de joueurs au bout d’une semaine pour Mario Kart (selon Sensor Tower) sur les magasins d’applications d’Apple et Google, on peut féliciter le public de jeu mobile qui fait ici mentir les lieux communs les plus courants sur leur méconnaissance des licences des « Gam3rZ » les plus chevronnés.

Call Of Duty mobile
Pas disponible en Belgique

Call of Duty a été produit par un studio appartenant à la petite entreprise chinoise Tencent mais n’a pour le moment pas eu droit à une sortie sur le territoire chinois. Tout comme il n’est pas sorti au Vietnam (un autre pays avec un parti unique communiste) ni en Belgique (parce que… le seum ?). Il s’adjuge un certain nombre de records sur la rapidité avec laquelle il a atteint les différents paliers du nombre de joueurs (1 million, …) pour un FPS ou TPS, ce qui n’est sans doute pas étranger à la machine de guerre marketing qui a pu être déployée ainsi qu’à la renommée de la licence.

Pour Mario, l’attention se portera surtout sur son modèle économique puisqu’il est fait de micro-transactions, mais également d’un pass mensuel qui est au même prix que le pass Apple Arcade qui donne accès à un peu plus qu’un seul jeu (plus de 100 selon Apple). La multiplication des abonnements n’est pas un problème réservé aux consoles de salons et autres services de cloud pour les AAA, puisque le même genre de bataille se profile sur mobile.

 

400 000 000

Pour acquérir une participation minoritaire dans une entreprise spécialisée dans le marketing mobile. C’est le nombre de dollars qui ont été nécessaires à cette opération pour CVC Funds lors de son entrée au capital d’IronSource. Si ces noms ne vous sont pas familiers, ils le seront peut-être dans un futur pas si lointain. Pour 2019, IronSource prévoit d’engranger 1 milliard de dollars et compte sur une forte croissance lors des prochaines années. De quoi prendre de plus en plus de place quand on sait que cela représente déjà la moitié des revenus d’Ubisoft.

machine à sous
Les entreprises de marketing mobiles ressemblent à ça

Il est aussi possible que vous entendiez parler de cette entreprise pour une autre raison : une petite affaire de gestion des données inappropriée au regard de la loi. Ils font partie des quelques entreprises accusées par l’état du Nouveau Mexique de ne pas respecter la loi sur la protection des données liées aux mineurs. Mais visiblement, cela ne freine pas les investisseurs sur ce marché en pleine expansion.

 

35,42

C’est le prix moyen d’acquisition d’un utilisateur payant sur mobile, en dollars. Le coût moyen d’un utilisateur payant sur un jeu gratuit si vous préférez. Cette donnée nous provient d’un rapport annuel de Liftoff sur l’industrie du mobile qui nous apprend également que le mobile représente aujourd’hui 60% de ce qui est appelé « industrie du jeu vidéo ». L’inflation des coûts d’acquisition pourrait entraîner une concentration du marché sur quelques entreprises et limiter la prise de risque sur un secteur qui permettait encore de se lancer facilement.

joueur de machine à sous
Petit développeur mobile qui s’essaye au marketing mobile, allégorie

Plus la barrière à l’entrée d’un marché est haute, plus il est difficile d’y rentrer, ce qui n’est pas une surprise. Comment espérer être rentable sans un budget marketing digne de ceux d’Activision Blizzard King ou la renommée de licences comme Mario Kart. Nous arrivons peut-être à un moment où les petits développeurs de jeux sans imagination qui envahissent les stores mobile vont progressivement disparaître. Mais peut-être que cela permettra à des développeurs ayant de la créativité de prendre cette place laissée vacante, ou alors juste aux plus gros d’inonder le marché.

 

2 700 000

Encore en dollars mais cette fois c’est la somme levée par Raph Koster pour créer son studio. Les investisseurs ont pu être rassurés par le CV du personnage, passé sur des projets comme Ultima Online ou Star Wars Galaxy. Il sera accompagné de Mat Broome comme directeur artistique, qui a travaillé pour DC et Marvel mais également sur H1Z1. Ils auront le loisir de créer un nouveau MMO avec pour objectif de révolutionner les mondes persistants et les interactions sociales du genre.

salle de machine à sous abandonnée
Les MMO ont un peu perdu de leur attrait pour les investisseurs

Passé en quelques années du domaine où les investisseurs se précipitaient à celui de genre mineur, le MMO aurait beaucoup à apprendre au monde du mobile actuel. Il n’est pas dit que les deux ne se retrouvent pas un jour dans la même situation lorsque une nouvelle bulle offrira des opportunités toujours plus attrayantes aux investisseurs en mal de croissance à deux chiffres.

JoK
JoK

J'aime les chiffres, tous les chiffres, et aussi les jeux vidéo mais pas tous

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.