Les bonnes nouvelles de la semaine : du ban de nazis, Persona 5 Royal, des démos et Control

Le gouvernement continue de se moquer de nous avec des communiqués si pétés qu’ils réussissent à braquer la CFDT, les manifs dans ma ville s’essoufflent aussi vite que moi quand j’essaye de faire du sport, le tout pas du tout aidé par les averses quotidiennes de pluie et de grêle. Mais réjouissez-vous : voici les bonnes nouvelles.

Valve supprime des groupes et profils nazis sur Steam

Certes, cette news ne devrait pas avoir lieu d’être. Il ne devrait y avoir aucun utilisateur ou groupe nazi sur une quelconque plateforme et quand bien même, Valve aurait dû les dégager immédiatement à leur création plutôt que de les cacher sous le tapis en regardant au plafond. Rappelons que la seule place légitime des nazis dans le jeu vidéo, c’est celle du mort. Mais la politique de Valve étant ce qu’elle est, Steam cache de nombreux repères de nazillons un peu partout, quand il ne s’agit pas carrément de jeux faisant plus ou moins le plaidoyer, voire l’apologie d’idéologies franchement dégueulasses.

C’est la Media Authority of Hamburg Schleswig-Holstein – organisme de régulation médiatique allemand – qui a rappelé Valve à l’ordre, leur faisant supprimer 30 profils, 28 fonds d’écrans et un groupe nommé Reconquista Germania. Parmi ces profils, de joyeux mots-clés tels que Führer ou Holocaust, ces termes étant autorisés en Allemagne que pour de rares occasions, comme la recherche, l’éducation, la critique ou la satire. Pour rappel, jusqu’en 2018 les symboles nazis, tels que la croix gammée, étaient formellement interdits dans le jeu vidéo en Allemagne – même dans un but critique ou satirique – ce qui avait valu la censure de titres comme Wolfenstein, mais ceux-ci restent -à juste titre- très vigilants sur le sujet.

nazi mort Wolfenstein

Valve a accompagné cette – petite, nul doute qu’il en reste un paquet – vague de suppressions de la promesse de mieux former les équipes de modération, afin de mieux surveiller et régler toute violation de la loi à l’avenir. Connaissant la firme, je me permets d’en douter.

Persona 5 Royal proposera des sous-titres français

Toujours parmi les meilleurs jeux électroniques ever, Persona 5 s’enrichira en mars 2020 de l’édition Royal, à l’instar de Persona 4 avec Golden, me faisant regretter à chaque nouvelle annonce de ne pas avoir attendu un an de plus pour me le procurer, puisqu’il faudra repasser à la caisse pour le jeu complet. La bonne nouvelle, cependant, a été relayée par Koch Media, distributeur de la saga en Europe, qui annonce la présence de sous-titres en français, allemand, italien et espagnol dans P5R, en plus de ceux déjà présents en anglais jusque-là. Les voix resteront disponibles en anglais et japonais, mais sérieusement, je recommande de jouer en japonais. Je ne suis absolument pas le public ciblé par cette nouvelle, faisant partie de ces branleurs qui mettent leurs consoles en anglais, mais une plus large localisation signifie forcément un plus grand nombre de joueurs et joueuses potentiel.les, et savoir que de nouvelles personnes vont découvrir Persona 5 l’année prochaine me réjouit grandement.

Des démos provisoires à l’occasion des Games Awards 2019

Les Games OSEF Awards 2019 ont eu lieu dans la nuit du 12 au 13 décembre et vu l’inintérêt global des annonces et des prix, je ne regrette pas de m’être endormi au lieu de suivre la cérémonie. Soutien tout de même aux courageux et courageuses de TPP qui ont tout regardé. Cependant, l’édition de 2019 aura au moins un bon point pour elle, à savoir la mise en ligne sur Steam de 13 démos de jeux à venir.

Parmi elles, Haven, prochain jeu de The Game Bakers, Carrion et son monstre dégueulasse, Moving Out et ses promesses d’Overcooked du déménagement, ou encore Chicory, jeu incroyablement mignon des ancien.nes de Night in the Woods et dont vous pouvez déjà écouter quelques pistes composées par Lena Raine – Lena Raine qui a d’ailleurs sorti son tout premier album solo, allez écouter ça, c’est une tuerie. À l’heure où vous lirez cette news, il ne vous restera plus que le samedi après-midi, et ce, jusqu’à 19h pour vous essayer à ces démos, mais il serait dommage de passer à côté de l’essai de ces quelques titres.

Une première mise à jour pour Control

Comme promis, Remedy démarre le suivi de son dernier titre, Control, par l’ajout d’un mode Expeditions, disponible sur toutes les plateformes, pour les personnes ayant déjà fini l’histoire principale. Celui-ci ouvre une nouvelle zone (la Formation) accessible depuis la carrière – si vous avez joué au jeu, vous voyez forcément de quoi je parle, les autres vous attendez quoi exactement ? – laquelle zone proposera des combats en arène chronométrés en échange de récompenses variant selon le niveau de difficulté choisi.

Cette mise à jour est surtout un avant-goût des deux DLC – payants cette fois-ci – à venir pour 2020 (The Foundation en mars et AWE en milieu d’année) et qui ajouteront de nouvelles pièces dans The Oldest House, ainsi que de nouvelles mécaniques. De mon côté, je suis aussi content de voir arriver de nouvelles raisons de se replonger dans Control, qu’inquiet de voir arriver des extensions payantes, celle d’Alan Wake il y a quelques années n’étant pas des plus réussies.

Bonus

Le Stream Reconductible continue après plus d’une semaine et propose des programmes de 9h à 1h tous les jours.

Shift
Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.