La FIFA et Electronic Arts en bisbille pour des histoires de droits

Qu’est-ce qu’on s’amuse quand des entreprises multimilliardaires s’étripent pour des questions de gros sous. Cette semaine dans le monde des requins capitalistes, la FIFA et Electronic Arts s’écharpent pour des histoires de droits.

Lorsque l’on est statutairement une association à but non lucratif, pourquoi irait-on mettre en danger un partenariat qu’on a déjà depuis des années avec une entreprise qui n’a pas fait vœu de pauvreté ? Pour ramasser encore plus d’oseille, bien sûr ! Envieuse des chèques Passion de TPP, la FIFA (Fédération internationale de football association, oui ça ne veut rien dire) a décidé que les 150 millions de dollars engrangés annuellement par l’intermédiaire d’Electronic Arts et de sa licence « FIFA » n’étaient pas assez. Ainsi après deux années de pourparlers sur le renouvellement du contrat qui permet à Electronic Arts d’utiliser le nom de l’organisation, l’éditeur a déclaré qu’il étudiait l’idée de renommer ses jeux de football EA SPORTS et que cela signifiait qu’il révisait ses accords avec la FIFA. La série des jeux à succès d’EA devrait donc se trouver un nouveau nom après la Coupe du monde du Qatar.

FIFA22

Selon le New York Times, la FIFA demanderait plus du double de ce qu’elle reçoit actuellement d’Electronic Arts pour continuer le partenariat. En plus des questions de droits le différend porte aussi sur les revenus annexes, en effet l’éditeur souhaite conserver sa mainmise sur ses diverses rentrées d’argent liées à sa licence, qu’elles soient physiques (avec les tournois) ou numériques (coucou les lootbox et les NFT, cette invention du démon).

Même si les choses n’ont pas l’air d’aller dans le sens de la conciliation et qu’Electronic Arts venait à perdre le droit d’utiliser le nom de la FIFA (j’espère que la série sera renommé « Le Foute »), la firme sera solide sur ses appuis et ne risquera pas de dégringoler de sa place de champion du monde des jeux de foot avec ses 20 milliards de dollars récoltés depuis 20 ans. Elle pourra se reposer sur ses multiples licences dont celles avec l’UEFA (Union des associations européennes de football), qui est elle même sous l’égide de la FIFA mais pas vraiment.

Kalkulmatriciel

Cc c Kalkul. J'adore parler à tous les PNJ, mettre des mandales et saboter les coop.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.