L’indé matin : Stand By Me

C’est un nouveau lundi miteux qui se dessine, et pour ne pas céder à la morosité du début de semaine, l’indé matin met en lumière un jeu indépendant, tout juste ou bientôt sorti, qui nous a tapé dans l’œil. De quoi repartir du bon pied, avec curiosité en bandoulière et foi en l’humanité. Ce matin, champs d’attraction des cœurs avec Stand By Me.

Installé à Rio de Janeiro, le studio Garoa n’avait jusque-là à son actif que le bariolé Cartomante, où l’on assouvissait ses ambitions enfouies de diseur·se de bonne aventure à des individus fort stylés, nés des doigts de Carolina Sá. Le temps du second jeu est venu avec Stand By Me, prêt à se raccourcir en SBM, et une orientation puzzle à tendance plateformes.

Le trailer effaçant la disgracieuse souris des captures, on n’a pas tout de suite compris comment se maniait Stand By Me. Il se trouve qu’un petit être sphérique du nom de Pico s’est engagé dans un voyage, à la recherche d’on ne sait trop quoi. Sur son chemin, il va croiser de nombreux habitants géométriques, et c’est via eux qu’on influera sur les déplacements de la petite sphère. Certains l’attireront, d’autres le repousseront, et il faudra jongler en temps réel pour récupérer les icônes dispersées et passer au niveau suivant.

Tout au long des 100 niveaux du jeu, on se laissera porter par les différentes forces magnétiques à l’œuvre et autres canons pétaradants aux visuels très doux. Petit plus : il est possible d’enfiler un accessoire, simplement pour le goût du style ou par précaution, car l’équipement permet de se protéger d’un coup – des piques qui traînent ici et là ou d’un ennemi ? Dans la lignée des care games qui éclosent depuis quelque temps, on semble en tout cas assuré d’évoluer dans une bulle de tranquillité globale, accompagné par les messages rassurants qui ponctuent les tableaux et poussé par une énergie qui parait rassurante à souhait.

Stand By Me est disponible depuis le 2 juillet sur Itch.io et Steam.

Bonus. Et comme c’est dur de faire un choix excluant mais, qu’en même temps, les soldes Steam dissuadent presque tout le monde de sortir son jeu jusqu’à jeudi, on vous signale également la sortie de Boomerang X (PC, Switch), platformer-FPS un boomerang (surprenant non ?) à la main, soutenu par Devolver. Il sort le 8 juillet, sans se laisser impressionner par l’avalanche de prix soldés.

Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant D&D (Dreyer et Digimon).

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.