L’indé matin : Lemon Cake

C’est un nouveau lundi miteux qui se dessine, et pour ne pas céder à la morosité du début de semaine, l’indé matin met en lumière un jeu indépendant, tout juste ou bientôt sorti, qui nous a tapé dans l’œil. De quoi repartir du bon pied, avec curiosité en bandoulière et foi en l’humanité. Sucreries et pâte à choux, ce matin, avec la simulation de pâtisserie Lemon Cake.

Vous les connaissez, car à chaque passage devant l’une de ces devantures, vous ne pouvez vous empêcher de lever les yeux au ciel. Les éditeurs de pain et autres bars à chignons (si, si), autant de concept stores qui occuperont leurs locaux quelques mois, en espérant que le bouche-à-oreille se répande assez vite pour les empêcher de fermer piteusement. Sauf que, quelque part, sans vous l’avouer, vous aussi avez ce rêve de monter une boutique faisant office à la fois de garage moto, de barbier et de tatoueur (si, si, toujours). L’heure est à la réjouissance : vous pourrez bientôt tenter l’aventure en ouvrant votre propre petit paradis de start-uper dans Lemon Cake, simulation de pâtisserie/café (à chat)/toute petite ferme.

Après la sortie l’an dernier de sa relecture de Harvest Moon et autres Atelier, la développeuse québécoise Éloïse Laroche s’attaque à l’entre-deux manquant du jeu de gestion de cuisine et de la simulation de vie à la ferme. Comme une réponse aux sentiments de changement qu’éprouvent de plus en plus de citadins, Lemon Cake offre la possibilité de reprendre à son compte une boulangerie abandonnée, qui abrite dans l’arrière-salle une serre. Prendre soin des vaches, des poules et de son verger miniature sera nécessaire à la production des ingrédients qui permettront de mettre au point 40 recettes de pâtisseries, avant de les servir à nos clients.

Très coloré, on suppose que ce nouveau membre de la famille des « wholesome games » (jeux bienveillants) allège la formule des deux genres qu’il rassemble mais semble proposer assez d’options pour passer un moment réconfortant. Libre à nous de personnaliser notre personnage et de décorer le café grâce à des accessoires pour chats, ou même de proposer des pâtisseries sans gluten. Autant y aller à fond. On espère également que les contrôles seront assez précis et réactifs pour répondre aux impératifs de la cuisine et du service, qu’il faudra surveiller au risque de faire brûler nos gâteaux ou de laisser des assiettes sales devant les gros yeux de shōjo des clients. Des kanelbullars, des chats, du café (et, on l’espère, du thé), des abeilles et du miel… Ne manque qu’un coin librairie, tout compte fait.

Lemon Cake sera disponible le 18 février sur Steam.

Bonus. Et comme c’est dur de faire un choix excluant, on vous signale également les sorties de Voyage, un joli jeu d’aventure jouable à deux, Buddy Simulator 1984, où l’on fait la rencontre d’une I.A. forcément névrotique, et de The Catacombs of Solaris Revisited, ressortie de l’expérience visuelle déroutante d’Ian MacLarty. Ils sortiront respectivement les 19, 18 et 17 février – parce que je m’y suis pris comme un manche – sur PC.

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.