L’indé matin : Down in Bermuda

C’est un nouveau lundi miteux qui se dessine, et pour ne pas céder à la morosité du début de semaine, l’indé matin met en lumière un jeu indépendant, tout juste ou bientôt sorti, qui nous a tapé dans l’œil. De quoi repartir du bon pied, avec curiosité en bandoulière et foi en l’humanité. Île mystérieuse et canard à casque d’aviateur, ce matin, dans le jeu d’aventure bardé de puzzles Down in Bermuda.

Après Agent A : A puzzle in disguise, qui a connu un franc succès sur le long terme, le studio Yak & co revient triturer nos synapses avec Down in Bermuda. Disponible via Apple Arcade depuis novembre dernier, il sort cette semaine sur un large éventail de plateformes. Après le roman d’espionnage, c’est au tour du récit d’aventure d’être ré-imaginé en une suite de casse-têtes colorée.

Aviateur aguerri, Milton survole l’océan lorsqu’il se fait surprendre par la violence d’un orage. L’appareil crashé, il se réveille sur une île parsemée de structures énigmatiques. Trente années passent, Milton a vu ses cheveux blanchir et sa barbe pousser, et il ne peut qu’être ravi de nous voir débarquer pour l’aider à rentrer chez lui. Avec Down in Bermuda, on quitte les tableaux à secrets d’Agent A pour explorer librement une île (et celles qui pourraient suivre ?) afin de résoudre les puzzles disséminés un peu partout et nous permettre d’avancer. Avec à l’esprit la production tactile, la prise en main s’annonce aisée, avec du tapotage/ »cliquage » pour qui en voudrait, afin de faire tourner, glisser, tirer et s’activer toutes sortes de mécanismes.

L’observation sera au centre du gameplay, ce qui tombe bien, car Down in Bermuda se regarde certainement autant qu’il se joue. Ses couleurs douces mais bariolées habillent des environnements clairs qui, pourtant, annoncent nombre de petits détails à identifier. On espère avant tout que le portage aura été bien adapté aux plateformes qui l’accueillent, mais nul doute que ce jeu, qui parait être une expérience plutôt courte, devrait se révéler assez soigné pour toucher un large public.

Down in Bermuda sortira le 14 janvier sur Steam, Switch et Xbox. Il devrait également arriver sur GOG, ainsi que sur l’Epic Game Store, et reste disponible via Apple Arcade.

Bonus. Et comme c’est dur de faire un choix excluant, on vous signale également les sorties de Saturn Quest : Blast Effect, étrange titre d’Arkhouse Telegraph qui se plaît à multiplier les gameplays et jeux d’échelle au service d’une quête spatiale hallucinée, et le portage sur Switch de Rhythm Fighter, qu’il serait aisé de décrire comme une variante de Crypt of the Necrodancer en vue de côté – et c’est d’ailleurs ce à quoi on va se tenir. Ils seront disponibles le 12 et le 14 janvier, respectivement.

Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant D&D (Dreyer et Digimon).

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé