GoG fait peau neuve et répond aux enjeux d’aujourd’hui avec Galaxy 2.0

L’arrivée de l’Epic Game Store il y a quelques mois a fait gronder les joueurs PC du monde entier. Stop ! Il y a trop de launchers pour nous, pauvres utilisateurs qui voulons simplement jouer rapidement à nos jeux préférés ! En un sens, ce n’est pas faux : Steam, Uplay, Origin, Epic, Twitch, Discord et même Good Old Games… Ça en fait des launchers aujourd’hui et je peux comprendre que naviguer constamment entre ceux-ci en fonction du jeu qu’on veut lancer n’est pas chose des plus aisées (mais quand même arrêtez de vous prendre la tête là-dessus). GoG a décidé de répondre à ces enjeux en annonçant l’arrivée prochaine de la version 2.0 de leur client. Galaxy 2.0 permettra ni plus ni moins aux joueurs PC « d’installer et de lancer n’importe quel jeu PC, peu importe sa plateforme. »

Dit comme ça, on pense directement « Bah ouais ! Super ça ! » Mais voyons un peu plus en profondeur ce qu’on nous promet pour le moment.

Tout d’abord, ce n’est pas la première fois qu’un tel launcher sort. Bien moins connu de la grande communauté des gamers, Playnite permet depuis le début de l’année de rassembler tous ses jeux, tous launchers confondus, et de les lancer depuis la plateforme. Mais voilà, Playnite n’a pas la notoriété de GoG, et, même s’il fonctionne, l’outil n’est pas exempt de défauts (selon une source interne à la rédaction qui l’utilise) et ne propose pas autant de fonctionnalités que Galaxy 2.0.

GoG Galaxy 2.0 récent

Parlons de celles-ci d’ailleurs. Il sera possible, au lancement de Galaxy 2.0, d’importer tous ses jeux PC et consoles dans une seule et même bibliothèque. Bibliothèque customisable afin d’avoir un seul et unique espace bien rangé où retrouver ses titres favoris (imaginez la taille et la tronche de la bibliothèque d’un fan de THQ Nordic lol). Pour les jeux PC il sera donc possible, nous dit-on, de les installer et de les lancer peu importe la plateforme. Comme il est expliqué dans la FAQ, il sera possible d’ajouter nos jeux grâce à différents modules, officiels ou créés par la communauté en open source. Connecter d’autres plates-formes permettra d’automatiquement importer les données qui y sont répertoriées. Et enfin, pour les jeux non répertoriés, il sera possible de les ajouter à la main. Mais une question reste aussi en suspend : si on veut lancer le jeu depuis GoG, est-ce que cela ouvrira le launcher adéquat puis le jeu ? Avec l’importation des jeux de nos bibliothèques viennent aussi toutes leurs stats, comme le temps de jeu ou encore les succès.

GoG Galaxy 2.0 intègrera une grande dimension sociale à sa nouvelle plateforme. En effet, il sera possible d’importer toutes ses listes d’amis existantes sur toutes les plates-formes possibles (Xbox, PS4, Battle.net etc). On pourra alors voir qui joue à quoi et discuter avec nos amis directement depuis le launcher même s’ils jouent sur console. Comme pour ses jeux, on pourra avoir accès aux stats des amis sur leurs titres.

GoG Galaxy 2.0 amisVoilà sur le papier les fonctionnalités principales de ce GoG Galaxy 2.0. Le launcher de CD Projekt Red étant très militant concernant tout ce qui est DRM et protection des données, nous avons aussi le droit à un rappel que non GoG ne nous espionne pas, que nos données nous appartiennent etc, etc. C’est toujours un rappel utile.

Voilà pour les informations de cette grande annonce de Galaxy 2.0 qui arrivera d’abord en version beta on ne sait pas encore quand. Personnellement, je suis plutôt optimiste quant à cette annonce. Mais un point qui semble important pour que cela marche c’est aussi la sensibilisation. GoG est certes une plateforme PC connue mais je pense qu’une grande partie du public ne la connait pas forcément. Les initiés sauteront sans doute le pas une fois la nouvelle version lancée mais les autres doivent selon moi avoir plus d’informations là dessus. Il faut les rassurer et avec tact. Car on connait l’aveuglement haineux de beaucoup, GoG Galaxy 2.0 peut représenter, pour cette frange un peu débile, un énième launcher déguisé ou alors un launcher qui ne répond pas à leurs attentes un peu trop pointues ou irréalistes. Bref, selon moi il y a un véritable effort de communication à fournir derrière si l’entreprise souhaite une bonne fois pour toute régler ce grand conflit qui oppose les amateurs de concurrence et les anti multi-launchers.

GoG Galaxy 2.0 dead cells

Benjamin
Benjamin "Noodles"

Faire des jeux de mots c’est mon dada. J'aime bien tous les jeux aussi. Sauf les mauvais ou ceux qui nous prennent pour des glands.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.