Democracy 4 vous invite à diriger un pays en Early Access

Democracy 4, la suite du jeu de gestion de pays par tableur interposé de Positech Games est enfin arrivé début octobre en Early Access sur Steam. L’occasion de voir les nouveautés que propose ce nouvel opus.

Si vous n’avez pas connu le fol âge du 3615 Usul ou n’êtes pas friand des jeux de gestion, il est possible que vous soyez passé à côté de Democracy 3. Sorti en octobre 2013, ce jeu nous mettait dans la peau du dirigeant d’un pays au choix entre les USA, la France, l’Allemagne, l’Angleterre et le Canada. Pour diriger notre pays comme un bon dictateur, hum président, il nous mettait face à plusieurs indicateurs et il était possible de promulguer des lois, ou de modifier les budgets ou taux de taxes afin de satisfaire son électorat préféré. Le but étant d’être élu le plus de fois possible avant soit de ne plus pouvoir renouveler légalement son mandat, soit de perdre une élection, ou encore de se faire assassiner (un problème plus courant qu’on ne le pense).

Democracy 4 écran principal
Ah une belle interface bien incompréhensible comme je l’aime

Democracy 4 est donc la suite de ce joyeux bac à sable politique et, si j’en crois le manifeste des développeurs, il est censé rester en early jusqu’à a minima la moitié de 2021. Le but étant de réunir le plus de feedbacks possibles pour implémenter de nouveaux décrets et les équilibrer au mieux, et affiner les IA. Car la grande feature de Democracy 4 et de ses prédécesseurs n’est pas son interface assez moche et très blanche, mais son réseau de neurones qui simule les habitants de notre pays de manière très poussée, que ce soit leur orientation politique, leurs préoccupations du moment, leurs revenus, et leur possibilité de changer d’opinion. C’est grâce à ce réseau de neurones que l’on peut tout doucement faire basculer un pays très libéral en enfer dictatorial ségrégationniste.

En l’état, Democracy 4 propose pour l’instant de diriger 2 pays et n’est disponible qu’en anglais, mais propose un bon nombre de lois et d’indicateurs à bidouiller. De plus, un système interne au jeu permet de donner son avis sur les features que devraient prioriser les développeurs. Évidemment qui dit early dit bug, mais même si l’équipe de Positech Games ne compte que deux personnes, ils ont l’air d’être vraiment sur le pied de guerre pour les corriger à l’instant même où ils sont signalés.

Espérons que l’early de Democracy 4 se passera bien, et qu’il en ressortira un jeu beaucoup plus abouti que son prédécesseur, qui souffrait de quelques défauts, notamment une interface pas très ouf. En attendant, il est dispo pour 23€ sur Steam et ne devrait pas changer de prix lors de sa sortie finale.

Avatar
Un Rieur

J'aime tous les jeux, surtout les jeux un peu nazes ou cassés. C'est pas parce que c'est nul que c'est pas bon, et puis j'aime aussi la bouffe, et le JDR

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé