Des caisses de butin et des tricheurs : le récap de l’actu du 13 octobre

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : on parle du grand sujet du moment, les caisses de butin et de tricheurs sur Fortnite. 

Les caisses de butin ne seraient pas la même chose que les jeux d’argent

S’il y a bien un sujet auquel on n’a pu échapper cette semaine, c’est les caisses de butin. Présentes en masse dans les jeux les plus récents, comme Shadow of War ou Star Wars Battlefront II, elles sont au centre de toutes sortes de controverses. Polygon a accusé Shadow of War de cacher sa véritable fin (corrigée depuis en « fin bonus ») derrière un grind intense pour pousser les joueurs à donner de l’argent réel et plusieurs personnes se sont alarmées après la bêta de Star Wars Battlefront II de l’aspect pay to win que le titre pouvait avoir à cause des caisses.

caisses shadow of war
Les caisses de butin de Shadow of War, tout un programme

Outre l’aspect purement gameplay, d’autres se sont interrogés sur l’impact psychologique que peuvent avoir ces caisses dont le contenu est soumis à un certain hasard, surtout sur les enfants. Est-ce qu’elles sont similaires à des jeux d’argent ? Peuvent-elles conduire aux mêmes addictions ? Est-ce que les jeux en contenant devraient être interdits à de jeunes joueurs ou, en attendant une loi sur le sujet, est-ce que les organismes de classification devraient ajouter la mention « jeu d’argent » ? Ces organismes se sont prononcés et que ce soit pour PEGI ou son équivalent américain ESRB, la réponse est non.

L’ESRB a indiqué à Kotaku qu’ils ne mettaient pas les caisses de butin dans le même sac que les jeux d’argent pour la simple raison que les joueurs recevaient forcément quelque chose, même si ce n’est pas ce qu’ils désirent. Du côté de PEGI, la porte reste un peu plus ouverte. Si elle avait dans un premier temps indiqué avoir le même point de vue que l’organisme américain, l’agence a corrigé sa déclaration en précisant qu’il revenait aux commissions chargées des jeux d’argent dans chaque pays de trancher et qu’ils s’adapteraient selon leurs verdicts. Si les caisses de butin étaient reconnues comme jeux de hasard/d’argent, cela pourrait fortement impacter les éditeurs, qui verraient leurs jeux passer directement dans la case « mature » et dont la vente serait beaucoup plus compliquée.

En attendant qu’une législation se fasse ou pas un jour sur le sujet, certains joueurs ont déjà trouvé le moyen de contourner le problème dans Shadow of War.

Epic Games attaque en justice des tricheurs

Il y a quelque chose d’inévitable dans chaque jeu en free-to-play : les tricheurs. S’ils sont aussi présents dans les jeux payants, ils ont souvent tendance à pulluler sur les jeux gratuits, plus faciles d’accès et moins surveillés par leurs créateurs. Mais Epic Games prend très au sérieux son bébé Fortnite et a donc décidé de faire un exemple de deux tricheurs, en les attaquant en justice. Les deux hommes sont accusés d’avoir utilisé un logiciel tiers pour du « aimbotting » et donc de gâcher le jeu pour les autres joueurs. Ils sont poursuivis pour violation du droit d’auteur.

fortnite caisses

Epic Games considère qu’en modifiant le code du jeu avec un logiciel tiers, c’est le principe même du jeu qui est modifié ainsi que l’expérience de ceux qui y jouent. L’éditeur ajoute que la triche cause des dommages irréparables et permanents à sa réputation. A voir si cette plainte aboutira et pourra servir de base pour d’autres éditeurs dans leur lutte contre ce fléau des temps modernes.

Ailleurs dans l’actu

  • Humble Bundle a été racheté par IGN et moi, ça me rend un peu triste.
  • South Park : l’Annale du Destin aura deux extensions comprenant de l’histoire, bon moyen d’enlever toute hype.
Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.